Suzuki dans l'attente de pouvoir recruter Lorenzo

partages
commentaires
Suzuki dans l'attente de pouvoir recruter Lorenzo
Oriol Puigdemont
Par : Oriol Puigdemont
11 avr. 2018 à 13:15

Alors qu'une prolongation de Rins avec Suzuki est à prévoir de façon imminente, la marque japonaise attend aussi que Lorenzo franchisse le pas de quitter Ducati, pour s'adjuger ses services.

Jorge Lorenzo, Ducati Team
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Third place Alex Rins, Team Suzuki MotoGP, Brivio
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Troisième place pour Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP, Davide Brivio, team manager Team Suzuki MotoGP
Jorge Lorenzo, Ducati Team

Álex Rins a fait savoir le week-end dernier, en Argentine, qu'il commencerait à parler avec son équipe si tôt que la course serait terminée, course qui lui a finalement rapporté son premier podium dans la catégorie reine.

L'intention du jeune pilote de Barcelone est de prolonger son contrat actuel, dont l'échéance est fixée au 31 décembre, avec le constructeur qui lui a permis d'intégrer la catégorie MotoGP l'an dernier. L'incertitude sur le sujet est toutefois minime, sachant que les deux parties ont trouvé il y a plusieurs jours un accord pour rester unies au moins pendant deux saisons de plus. Selon la marque d'Hamamatsu, l'accord n'attend plus qu'une signature et une officialisation.

L'un des deux guidons est donc d'ores et déjà attribué pour les saisons 2019 et 2020. L'autre GSX-RR, en revanche, n'a pas encore de pilote, bien qu'il semble aujourd'hui impossible qu'elle puisse être conservée par Andrea Iannone. L'Italien a épuisé la patience des dirigeants du constructeur japonais, qui l'avaient recruté pour remplacer Maverick Viñales avec pour objectif de permettre à Suzuki de jouer à armes égales avec Honda, Yamaha et Ducati.

Un peu plus d'un an après les débuts de Iannone en compétition au guidon de la machine d'Hamamatsu, le pari n'est pas réussi. L'Italien a conclu sa première saison à la 13e position du championnat, à 228 points de Marc Márquez, et sans monter une seule fois sur le podium. Quant à ce début de championnat 2018, la situation n'est pas bien meilleure, sachant qu'après les deux premiers Grands Prix, Iannone est devancé d'un point par son coéquipier, pourtant contraint à l'abandon lors de la course de Losail.

Suzuki est plus que déterminé à montrer la porte de sortie au numéro 29 et attend que Lorenzo décide de quitter Ducati pour l'enrôler dans une nouvelle aventure dès l'année prochaine. À Hamamatsu beaucoup croient que l'union pourrait réussir et que le naturel du prototype japonais conviendrait à la perfection au style de pilotage du triple Champion du monde MotoGP.

Lorenzo n'a plus beaucoup de marge pour s'adapter à la Desmosedici et, quoi qu'il en soit, son manque de performance associé à la confirmation affichée en ce début d'année par Andrea Dovizioso, vice-Champion du monde en titre, portera Ducati à lui présenter une offre de renouvellement de contrat associée à un salaire bien inférieur aux 12,5 millions d'euros qu'il perçoit actuellement. Si l'on ajoute à cela les doutes que peut nourrir le Majorquin quant à ses chances de réellement inverser la tendance à court terme, il est normal qu'il commence à percevoir le stand Suzuki comme la meilleure solution à son problème.

Il manque encore deux pièces pour que le puzzle prenne forme. D'abord, cela viendra du fait que Lorenzo n'aurait pas trouvé dans les trois prochaines courses le tournant qui lui permettrait d'atteindre le niveau attendu d'un pilote de son calibre, mais il faudrait aussi qu'il accepte de considérablement réduire son salaire, lequel pourrait être complété par des primes en fonction de ses résultats.

D'après les informations de Motorsport.com, Suzuki attend.

Prochain article MotoGP
Une septième place pleine d'apprentissage pour Rabat

Article précédent

Une septième place pleine d'apprentissage pour Rabat

Article suivant

Comportement en piste : Márquez tempère, Petrucci accusé à son tour

Comportement en piste : Márquez tempère, Petrucci accusé à son tour

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Jorge Lorenzo Boutique
Équipes Team Suzuki MotoGP , Ducati Team Boutique
Auteur Oriol Puigdemont
Type d'article Actualités