MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Suzuki : "Décrocher la seconde victoire aussi vite que possible"

partages
commentaires
Suzuki : "Décrocher la seconde victoire aussi vite que possible"
Par :
13 mai 2019 à 08:45

Le constructeur japonais a atteint son objectif de victoire dès le troisième Grand Prix de la saison, et souhaite donc désormais le poursuivre en réitérant ce succès au plus vite.

Après une victoire à Austin et un podium à Jerez qui viennent s’ajouter à une bonne régularité, l’équipe Suzuki occupe actuellement la seconde place du championnat pilotes avec Álex Rins, qui s’affirme plus que jamais comme un prétendant au titre cette année. Le team ne cache d’ailleurs pas son nouvel objectif, celui de s’imposer de nouveau dès que possible.

Lire aussi :

Une stratégie payante

"L’équilibre de notre moto était vraiment bon l’an dernier, et je pense qu’il a parfaitement correspondu au style de pilotage d’Álex", explique Shinichi Sahara, le responsable projet de Suzuki en MotoGP. "Cette année, nous sommes allés plus loin dans le développement de la GSX-RR, en améliorant sa performance générale par de nombreux petits changements et par la conservation d’un bon équilibre. Nous sommes heureux des résultats que nous obtenons."

Le constructeur japonais a passé un cap cette année, qui s’était par ailleurs entamé dès la fin de la saison dernière, et celui-ci lui permet d’être à un autre niveau, au sein même de sa structure, un point fondamental pour viser plus. "Je pense qu’avec ces résultats, l’équipe et les ingénieurs d’usine savent désormais combien les efforts de chaque membre de l’équipe peuvent affecter les résultats en course", continue le responsable nippon. "Ils se respectent ensuite tous bien plus et leur motivation globale est plus élevée, je crois."

La stratégie de miser sur un pilote expérimenté et un rookie semble payer, puisque le débutant d’hier est désormais le leader d’aujourd’hui, Rins ayant repris le rôle d'Andrea Iannone. "Il est vrai qu’il est désormais dans la position du pilote le plus expérimenté travaillant aux côtés d’un rookie, mais je pense que c’est très positif", commente Sahara. "Honnêtement, c’est encourageant d’avoir deux jeunes et talentueux pilotes qui travaillent ensemble et se poussent mutuellement en même temps qu’ils poussent toute l’équipe à continuer de progresser."

Son coéquipier, Joan Mir, a montré d’excellentes choses en ce début de saison, mais peine encore à concrétiser. Une situation qui n’inquiète pas outre mesure son équipe : "Je n’ai aucun doute quant au fait qu’il soit assez talentueux pour devenir l’un des top pilotes de ces prochaines années. Il apprend très vite, même de ses petites erreurs, et à ce stade il est normal de connaître quelques bévues. Chaque petit problème qu’il rencontre va construire son expérience et l’aider à être meilleur à l’avenir."

Avancer course après course

L’avenir, justement, s’annonce plus positif que jamais pour l’équipe Suzuki, qui a atteint son objectif de victoire dès la troisième course, et qui peut donc désormais viser de "décrocher la seconde victoire aussi vite que possible", reconnaît le responsable projet. "Et, honnêtement, nous travaillons vraiment dur pour l’obtenir. Cette année nous avons les outils pour répéter cet objectif."

Celui-ci aura été atteint plutôt lentement, la dernière victoire de Suzuki datant de 2016, mais les troupes d’Hamamatsu se montrent à la fois prudentes et efficaces : "C’est certainement la philosophie de Suzuki Racing Company. C’est mieux de progresser calmement et avec confiance, afin de décrocher de meilleurs résultats et de ne pas commettre de grosses erreurs qui stoppent votre progrès."

Sahara parle en connaissance de cause, puisque des erreurs ont justement été commises il y a deux ans, lorsqu’une mauvaise direction prise dans le développement avait complètement bloqué l’année 2017 de l’équipe. Fort de cette mauvaise expérience, le team est allé de l’avant, et a mis au point une machine performante, qui bénéficie de points forts en termes de performance dans les virages, ainsi qu’au niveau de "la confiance des pilotes grâce aux bonnes sensations de la moto."

"Álex et son équipe technique comprennent à quel point leurs évaluations et leurs retours sont importants lorsqu’il s’agit de déterminer notre développement", explique Sahara. "Jusqu’à maintenant ils ont vraiment bien travaillé et nous pouvons le sentir. Espérons que nous continuerons dans la même direction durant toute la saison."

Lire aussi :

La direction semble quoi qu’il arrive être la bonne, et le développement aller dans le bon sens. Mais à présent que Suzuki a atteint le niveau des autres top constructeurs, Honda, Ducati et Yamaha, gagner des dixièmes ne sera pas chose aisée : "De nos jours, même de petits changements font une grande différence sur les résultats en MotoGP. Nous avons encore de la marge pour progresser, nous devons également prendre en compte le fait que nos rivaux ont eu aussi une marge pour progresser. Nous verrons qui travaillera le mieux et ce qu’il se passera lors des prochaines courses." Pour autant, pas question encore de viser le titre. L’équipe avance "course après course", un choix jugé "plus intelligent et raisonnable."

Article suivant
Zarco fait appel à Jean-Michel Bayle pour le coacher

Article précédent

Zarco fait appel à Jean-Michel Bayle pour le coacher

Article suivant

Les freinages, point faible persistant de Miller

Les freinages, point faible persistant de Miller
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Álex Rins
Équipes Team Suzuki MotoGP
Auteur Charlotte Guerdoux