MotoGP
17 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
1 jour
C
GP d'Andalousie
24 juil.
-
26 juil.
Prochain événement dans
7 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
20 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
27 jours
C
GP de Styrie
21 août
-
23 août
Prochain événement dans
35 jours
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
55 jours
C
GP d'Émilie-Romagne
18 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
63 jours
25 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
70 jours
09 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
84 jours
16 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
91 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
98 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
-
08 nov.
Prochain événement dans
112 jours
13 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
119 jours

Peu de chances de voir une équipe satellite Suzuki avant 2021

partages
commentaires
Peu de chances de voir une équipe satellite Suzuki avant 2021
Par :
13 mai 2019 à 14:04

Le team manager de l'équipe Suzuki en MotoGP, Davide Brivio, juge peu probable que le constructeur japonais donne son feu vert au lancement d'une structure satellite dans les prochaines années.

Le projet d'une équipe satellite, sujet abordé depuis plusieurs années et qui intéresse à n'en pas douter la structure MotoGP de Suzuki, suppose l'arrivée sur la grille de deux GSX-RR supplémentaires, en plus de celles déjà confiées à Álex Rins et Joan Mir.

Parmi les cinq équipes satellites présentes dans la catégorie reine, à savoir LCR, Pramac, Petronas, Tech3 et Avintia, seule cette dernière est susceptible de recourir à des machines Suzuki à court terme. En effet, son présent contrat avec Ducati court jusqu'à la fin de l'année, avec 2020 en option. Mais chez Suzuki, personne n'envisage cette alternative comme viable.

Les deux autres places que la Dorna garde à disposition depuis le retrait de l'équipe Marc VDS sont réservées à l'équipe Sky Racing Team VR46, quand celle-ci aura pris la décision de rejoindre le MotoGP. Une éventualité qui ne se produira pas avant que Valentino Rossi se retire de la compétition.  

Lire aussi :

La problématique des ressources

Au-delà de la problématique de la structure satellite, le patron de l'équipe Suzuki, Davide Brivio, doit également surmonter celle des ressources attribuées à ce projet, sans quoi celui-ci ne verra pas le jour avant 2021.

"L'équipe satellite va difficilement se matérialiser avant 2021. Nous sommes en pleine discussion avec l'usine, afin de pouvoir obtenir tout ce qui est nécessaire au niveau logistique et du matériel (les pièces de rechange entre autres) pour s'occuper de deux motos en plus, mais les choses avancent lentement", a déclaré Brivio auprès de Motorsport.com.

Lire aussi :

Le constructeur japonais va pour sa part célébrer le centenaire de sa création en 2020 – sur le plan opérationnel, l'entreprise existe en revanche depuis 1909 – ce qui devrait inciter à concentrer les forces sur l'équipe officielle, qui connaît une bonne forme à l'heure actuelle d'après les premiers résultats qu'elle a obtenus en ce début de saison 2019.

Dans la foulée de son premier succès en MotoGP à Austin, Rins a décroché un autre podium en Espagne avec une deuxième place. Un résultat qui lui vaut de figurer en deuxième position du championnat, à un point seulement du leader Marc Márquez. De bon augure avant la prochaine manche, qui se déroulera au Mans en fin de semaine sur un tracé qui devrait bien convenir à la Suzuki. Une belle opportunité d'engranger en somme pour le pilote espagnol et son équipe.

Article suivant
Les freinages, point faible persistant de Miller

Article précédent

Les freinages, point faible persistant de Miller

Article suivant

KTM, un défi aussi excitant que complexe pour Tech3

KTM, un défi aussi excitant que complexe pour Tech3
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Álex Rins
Équipes Team Suzuki MotoGP
Auteur Oriol Puigdemont