Suzuki officialise le départ de Davide Brivio

partages
commentaires
Suzuki officialise le départ de Davide Brivio
Par :

Attendu en Formule 1 chez Alpine, Davide Brivio quitte la direction de l'équipe Suzuki après avoir ramené la marque au sommet du MotoGP.

Suzuki a confirmé le départ de son directeur d'équipe, Davide Brivio, dont Motorsport.com anticipait mercredi l'arrivée prochaine à la tête du programme Alpine en F1. Alors que le groupe automobile se refuse pour le moment à tout commentaire, l'équipe MotoGP, tout juste sacrée pour la première fois en 20 ans, a officialisé le départ de celui qui a mené son projet depuis son retour en Grand Prix en 2015.

Bien qu'instigateur du retour de Suzuki au sommet de la discipline, Davide Brivio a pris la décision, qu'il qualifie de "difficile", de se lancer dans une nouvelle aventure. "Un nouveau défi et une nouvelle opportunité professionnelle se sont soudainement présentés à moi et j'ai fini par décider de les saisir. Cela a été une décision difficile", admet-il.

"Le plus dur sera de quitter ce fabuleux groupe de personnes, avec qui j'ai entamé ce projet quand Suzuki a fait son retour dans le championnat. Et il est difficile également de dire au revoir à tous ceux qui sont arrivés au fil des années afin de créer cette formidable équipe. De ce point de vue-là, je suis triste, mais dans le même temps je ressens une grande motivation pour ce nouveau défi. Cela a été la clé lorsque j'ai dû décider si je renouvelais mon contrat avec Suzuki ou si je me lançais dans une toute nouvelle expérience."

Arrivé en MotoGP il y a plus de 20 ans après avoir longtemps œuvré en WorldSBK, Davide Brivio a rejoint Suzuki en 2013. Il avait préalablement été l'un des acteurs majeurs de l'arrivée de Valentino Rossi chez Yamaha et des titres remportés par Iwata avec le Docteur jusqu'en 2010.

Son départ laisse un grand vide à combler à la tête de Suzuki, l'Italien étant loué pour ses qualités humaines aussi bien que pour les stratégies qu'il a déployées. Depuis le retour de la marque en Grand Prix, l'équipe a su dénicher trois des principaux jeunes talents actuels, en recrutant d'abord Maverick Viñales, puis Álex Rins et enfin Joan Mir.

Les victoires n'ont pas tardé, et même un faux-pas dans les choix techniques réalisés à l'hiver 2016 a vite été effacé, jusqu'à permettre à Suzuki de remporter en 2020 le titre pilotes − une première depuis 2000 − ainsi que le championnat par équipes.

Lire aussi :

"Remporter un titre MotoGP, c'est quelque chose qui restera dans les annales de Suzuki et qui aura toujours une place à part dans les souvenirs de ma vie," souligne Davide Brivio. "Je souhaite sincèrement remercier tout le management de Suzuki pour leur confiance et la confiance qu'ils ont placée en moi, et ce dès le début. Je souhaite remercier chaque membre de notre groupe MotoGP au Japon et au circuit, tout le groupe Suzuki et bien sûr les pilotes qui ont couru pour l'équipe durant cette période, particulièrement Joan et Álex qui ont réalisé une formidable saison 2020."

"Le fait que Joan soit devenu Champion du monde a été la réalisation d'un rêve pour moi et pour tous ceux qui ont travaillé dur et m'ont accompagné durant cette magnifique aventure. Je souhaite le meilleur au team Suzuki MotoGP, dont j'espère que les résultats seront toujours meilleurs à l'avenir, et je serai toujours un fan de Suzuki. Merci infiniment à Suzuki !"

Directeur du projet MotoGP, Shinichi Sahara ne cache pas le chamboulement que représente ce départ, à moins de trois mois du début du championnat, mais veut malgré tout croire en une certaine stabilité dans la manière de mener le programme. "Sincèrement, cela a été un choc pour nous tous d'apprendre que Davide allait quitter le Team Suzuki Ecstar. C'est comme si on me coupait d'une partie de moi-même, parce que j'ai toujours discuté avec lui de la manière de développer l'équipe et les motos, et nous avons longtemps travaillé ensemble", déclare le Japonais.

"En 2020, nous avons obtenu de formidables résultats malgré la situation inhabituelle et difficile due au COVID-19. 2021 sera une année encore plus importante pour que nous puissions poursuivre sur cette lancée. Nous essayons désormais de trouver le meilleur moyen de combler la perte de Davide. Heureusement, dans la plupart des cas, ma façon de penser a été assez similaire à la sienne, et je pense donc qu'il ne sera pas trop difficile de maintenir la direction que nous devrions prendre pour le team Suzuki Ecstar. Nous voudrions lui souhaiter bonne chance pour l'avenir."

Le recrutement de Davide Brivio par Alpine en F1 est le fruit de la récente arrivée de Luca de Meo en tant que PDG de Renault, avec la volonté affichée de redynamiser les différentes marques du groupe. Les deux hommes se connaissent depuis qu'ils ont tous deux travaillé chez Yamaha, l'un en tant que team manager de l'équipe MotoGP, l'autre à la tête du marketing du constructeur. Brivio doit à présent rejoindre Alpine en tant que PDG, aux côtés de Marcin Budkowski, qui sera nommé directeur de l'écurie de F1, tandis que Cyril Abiteboul pourrait évoluer vers un autre rôle de management au sein de la direction de la marque.

Brivio pourrait quitter le MotoGP et Suzuki pour Alpine et la F1

Article précédent

Brivio pourrait quitter le MotoGP et Suzuki pour Alpine et la F1

Article suivant

Fausto Gresini conscient, mais toujours sous respirateur

Fausto Gresini conscient, mais toujours sous respirateur
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , MotoGP
Équipes Team Suzuki MotoGP
Tags davide brivio
Auteur Léna Buffa