MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Suzuki veut "perdre les concessions le plus tôt possible"

partages
commentaires
Suzuki veut "perdre les concessions le plus tôt possible"
Par :
Co-auteur: Léna Buffa
26 juil. 2018 à 15:30

Perdre les concessions réglementaires serait "une bonne nouvelle" pour Suzuki, selon son team manager. Cela interviendra dans le cas d'un nouveau podium cette saison.

Alex Rins, Team Suzuki MotoGP, Davide Brivio, Team manager Team Suzuki MotoGP
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP, Davide Brivio, Team manager Team Suzuki MotoGP
Podium : Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3, Marc Marquez, Repsol Honda Team, Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Podium : Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Podium : Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP

C'est un Davide Brivio ravi qui a donné relâche à ses troupes pour la pause estivale, après une première partie de championnat bien plus enthousiasmante que ne l'avait été la saison 2017. L'équipe, qui n'avait pas été en mesure de se mêler au trio de tête des courses l'an dernier, a d'ores et déjà obtenu quatre podiums cette année, alors que le cap de la mi-saison sera atteint la semaine prochaine, lors de la reprise.

Lire aussi :

Les résultats décevants de 2017 avaient toutefois eu un effet positif : permettre à Suzuki de récupérer les privilèges accordés par le règlement, des concessions apparues initialement pour que les nouveaux constructeurs soient en mesure de combler leur retard sur les équipes solidement établies. Ces concessions ont été réattribuées à Hamamatsu au terme de la saison 2017, faute de résultats.

C'est ainsi que l'équipe dispose cette année de neuf moteurs par pilote (au lieu de sept), lesquels peuvent par ailleurs être développés au cours de la saison. De même, les jours de tests privés consentis aux titulaires ne sont pas restreints (sans concessions, ils sont au nombre de cinq). Enfin, Suzuki a la possibilité d'aligner une wild-card jusqu'à six fois dans la saison (au lieu de trois).

Après avoir été bloqué par le règlement l'an dernier, sans pouvoir faire machine arrière malgré son mauvais choix de moteur, Suzuki respire. Pour autant, l'équipe n'a aucune intention de conserver les concessions qu'elle a récupérées, aussi les bonnes performances de ses pilotes sont-elles vues pour la bonne nouvelle qu'elles sont, sans aucune arrière-pensée.

"Quatre podiums en huit courses, c'est vraiment formidable pour nous", assure Davide Brivio, team manager. "Je le prends comme le signe que cette saison est complètement différente de la dernière. Je pense que nous avons vraiment amélioré l'ensemble du package et la performance des pilotes a aussi beaucoup progressé, et c'est donc aussi le cas des résultats et nous sommes très satisfaits jusqu'ici."

Lire aussi :

"Nous n'avons pas uniquement commencé à travailler sur ce point pendant l'hiver ; c'est quelque chose que nous avions débuté pendant les dernières courses de l'année passée, lorsque nous avons trouvé la manière d'être plus réguliers en termes de performances et que nous sommes entrés dans le top 6 sur les derniers GP. Puis, durant l'hiver, nous avons vraiment fait du bon boulot, particulièrement avec Álex [Rins], qui a grandi et amélioré ses performances, c'était donc très important en matière de développement. Il a eu la possibilité de sélectionner plusieurs options pendant l'hiver et cela l'a rendu plus mûr et plus fort. Dans le même temps, Andrea [Iannone] a aussi amélioré ses sensations avec la moto et ses performances, et nous avons maintenant deux pilotes compétitifs qui se battent l'un contre l'autre et se poussent mutuellement."

Avec à son actif trois troisièmes places et une deuxième, Suzuki a accumulé cinq points sur un total possible de six selon le barème de l'article du règlement dévolu aux concessions. Sachant qu'une troisième position vaut un point, si l'un ou l'autre des pilotes parvenait à monter sur la boîte avant la fin du championnat, l'équipe japonaise en serait quitte pour perdre les concessions réglementaires. Pas de quoi inquiéter Davide Brivio, bien au contraire.

"Cette première partie de la saison a été très positive et encourageante, et nous devons maintenant travailler encore plus dur pour la finir de la meilleure façon possible. Notre objectif est de perdre les concessions le plus tôt possible. Nous avons encore besoin d'un podium de plus pour les perdre, et cela signifierait que nous avons continué à faire ce qu'il fallait et à monter régulièrement sur le podium, ce qui serait une bonne nouvelle pour Suzuki."

D'autres nouveautés bientôt ?

En attendant de retrouver le même traitement que Honda, Yamaha et Ducati, Suzuki va poursuivre son développement, dans la lignée des progrès déjà accomplis. "Au Japon, le travail est intense sur le développement de la GSX-RR. Nous avons déjà introduit à Assen une nouvelle évolution du moteur, qui fonctionne bien, et au Mugello nous avons testé un châssis avec un renfort en carbone", rappelle le team manager.

"Notre département course continue donc à travailler et nous verrons lors des prochains tests, à Brno ou Aragón, si nous arrivons à tester d'autres nouveautés pour encore renforcer notre package", suggère Brivio. "Dans le même temps, les staffs techniques des deux côtés du stand travaillent conjointement, en communiquant bien, et améliorent pas à pas les performances de la GSX-RR en suivant une bonne courbe de développement."

Article suivant
Bautista ne sait plus comment prouver qu'il mérite sa place

Article précédent

Bautista ne sait plus comment prouver qu'il mérite sa place

Article suivant

Bradl et les autres : 15 pilotes qui sont revenus en MotoGP

Bradl et les autres : 15 pilotes qui sont revenus en MotoGP
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Andrea Iannone Boutique , Álex Rins
Équipes Team Suzuki MotoGP
Auteur Carlos Guil Iglesias