MotoGP
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Suzuki : Rins attend le contrat, Iannone a plusieurs options

partages
commentaires
Suzuki : Rins attend le contrat, Iannone a plusieurs options
Par :
8 mai 2018 à 10:10

Le line-up Suzuki sera-t-il inchangé l'année prochaine ? Le début de la saison européenne en a dit un peu plus sur l'avancée des discussions.

Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Davide Brivio
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP, Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP

Si aucune annonce officielle n'a encore pu être faite, les déclarations de bonnes intentions ne manquent pas entre les deux parties, si bien qu'il est d'ores et déjà acté qu'Álex Rins continuera à courir pour Suzuki au-delà de son contrat actuel, dont l'échéance est fixée à la fin de cette saison.

"Nous n'avons pas complètement signé l'accord, mais c'est OK. Tout semble bien se passer, il va donc probablement rester, ainsi que nous l'espérons. Nous voulons le garder et il veut rester", indiquait Davide Brivio samedi, en marge du GP d'Espagne, auprès du site officiel du MotoGP.

Interrogé à son tour, le pilote espagnol a démenti avoir déclaré que l'accord était d'ores et déjà signé, néanmoins il a confirmé qu'il ne s'agissait plus que de formaliser noir sur blanc une union qui ne fait aucun doute pour personne. "Nous avons parlé avec Davide et Ken-San [Kawauchi, directeur technique, ndlr], et nous sommes arrivés à un point où nous allons continuer pour deux ans. Mais nous n'avons rien signé, nous attendons les papiers du Japon", indiquait-il en marge du GP d'Espagne.

A-t-il été en discussion avec d'autres équipes ? "Non, ce n’est pas nécessaire. Vous savez, quand vous vous sentez bien avec une moto et une équipe, vous restez !" souriait le pilote espagnol, arrivé en MotoGP l'an dernier avec le constructeur d'Hamamatsu. "Tout est clair, et je suis heureux et calme, car pour moi, Suzuki est la meilleure équipe ; c’est une moto à laquelle je m’adapte vraiment bien."

Des progrès pour Iannone

Si la prolongation de l'Espagnol ne fait plus aucun doute, l'identité de son coéquipier pour l'année prochaine est en revanche plus incertaine. Alors que les performances d'Andrea Iannone ne semblaient pas avoir donné satisfaction jusqu'à présent, ses récents résultats l'ont remis sous le feu des projecteurs.

"Andrea a commencé à avoir de bonnes sensations avec la moto à partir d'Austin et il l'a confirmé ici", pointait Brivio samedi, observant alors les performances encourageantes de son pilote, qui le lendemain allait être récompensé par un podium, son deuxième en autant de courses. "Oui, nous parlons avec Andrea. Comme nous l'avons dit au début de la saison, attendons de voir les premières courses et comment ça se passe", ajoutait le directeur de l'équipe, toujours samedi.

Quid de l'option Jorge Lorenzo, qui a émergé ces dernières semaines ? "Quant au reste, il y a beaucoup de rumeurs", éludait alors Brivio. "Nous nous connaissons tous dans le paddock, je connais beaucoup de pilotes, beaucoup de managers, ils viennent me poser des questions et nous discutons. Pour le moment, ce ne sont que des discussions, une sorte d'investigation."

"Pas facile de choisir"

Pour sa part, Andrea Iannone a fait savoir à sa descente du podium que Suzuki était son premier choix, mais que d'autres possibilités s'offrent à lui. "Ma priorité est de rester chez Suzuki, mais j'ai d'autres options et je ne suis pas inquiet", a-t-il indiqué à Movistar.

Pas inquiet, certes, mais l'Italien s'est montré plutôt mystérieux dimanche. Lorsqu'il lui a été demandé si les progrès actuellement affichés par la GSX-RR lui donnaient envie de poursuivre son engagement avec son équipe, celui qui occupe actuellement la quatrième place du championnat s'est montré visiblement hésitant, comme torturé entre plusieurs options attrayantes…

"En ce moment, pour moi ça n'est pas facile de choisir parce que c'est clairement ma priorité, mon intention est de pouvoir continuer ici, mais ça n'est pas aussi évident quand on a devant soi certaines options importantes – et ce, contrairement à tout ce que tout le monde imaginait, car on fait toujours peu de publicité par rapport à tout ce qu'on évalue", a-t-il pointé.

"En ce moment, ça n'est pas facile", répétait Iannone. "L'intention est là, des deux côtés, on comprend de quoi sera fait mon avenir, mais ça n'est pas ce qui m'intéresse le plus aujourd'hui. Ce qui m'intéresse le plus aujourd'hui c'est de continuer comme ça, de faire progresser cette moto et d'être toujours plus ou moins à ce niveau-là."

Avec Guillaume Navarro et Germán Garcia Casanova

Article suivant
Viñales : C'est le dimanche que ça doit être positif, pas le lundi

Article précédent

Viñales : C'est le dimanche que ça doit être positif, pas le lundi

Article suivant

Aleix Espargaró : "Je ne suis même pas en colère, juste très déçu"

Aleix Espargaró : "Je ne suis même pas en colère, juste très déçu"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Andrea Iannone Boutique , Álex Rins
Équipes Team Suzuki MotoGP
Auteur Léna Buffa