Nakagami sait qu'il doit améliorer sa gestion mentale

Sans avoir l'intention de suivre l'exemple de Fabio Quartararo en faisant appel à un psychologue, Takaaki Nakagami a conscience que travailler sur son self-control fait partie de ses priorités après les erreurs de 2020.

Nakagami sait qu'il doit améliorer sa gestion mentale
Charger le lecteur audio

Takaaki Nakagami l'admet, il a eu du mal à débrancher cet hiver et n'a eu de cesse de réfléchir à ce qu'il pouvait améliorer pour voir sa courbe de résultats progresser cette saison. Une approche qui traduit sa volonté féroce de faire ses preuves et d'être récompensé pour ses efforts, mais peut-être aussi une certaine pression qu'il s'impose. Or, son rapprochement des avant-postes l'an dernier a justement mis en lumière sa difficulté à contrôler les enjeux importants qui se présentaient avec l'amélioration de ses performances.

"La saison dernière a été bonne pour moi, mais d'un autre côté, je n'ai malheureusement pas pu me contrôler et gérer la pression", concède le pilote japonais, en pensant notamment à sa chute survenue dès le début de course au Grand Prix de Teruel, alors qu'il venait pour la première fois de dominer les qualifications.

"J'étais trop excité en Aragón, en partant de la pole, et j'ai fait une erreur stupide. C'est vraiment très bon pour mon expérience", retient-il cependant. "Au moins, j'ai tout donné, et j'ai fait une erreur. Sur le moment, c'était évidemment une grosse déception pour moi et pour l'équipe parce qu'alors que tout le monde pensait qu'on pouvait jouer la victoire, en 20 secondes j'étais dans le gravier."

Lire aussi :

"La saison dernière, j'ai fait des erreurs dans des moments très importants", retient le pilote LCR, refusant toutefois de faire appel à un psychologue comme a pu le faire Fabio Quartararo. "Je sais que Fabio travaille avec un coach mental, mais je ne suis pas comme lui. Je fais les choses moi-même", explique-t-il. "J'ai un petit peu changé de stratégie dans mon entraînement, il y a de petits détails que l'on a fait un peu différemment cet hiver, et ça me paraît bien."

"Le travail en salle est le même, mais on fait plus de vélo, en extérieur ou en intérieur. C'était un entraînement très dur, mais on a essayé d'atteindre le meilleur niveau de performance et de faire monter le cardio au maximum, à 180 ou 185, pour ne pas perdre la concentration. Normalement, les gens commencent à se déconcentrer à 180 ou 185, mais j'essaye de rester constant, de ne perdre ni la concentration ni la confiance."

"L'entraînement semble bon, mais je ne sais pas encore ce qu'il en sera sur la Honda [de dernière génération]. On verra aux tests au Qatar. Ce sera dur avec seulement cinq jours, mais on fera beaucoup de tours, ce sera dur physiquement mais ça permettra de voir si la préparation a été bonne ou pas", poursuit Takaaki Nakagami.

Le pilote LCR souligne que son équipe devrait également le soutenir dans les progrès qu'il entend accomplir dans ce domaine. "Cet hiver, j'ai eu des réunions avec l'équipe et une fois avec le HRC. Je n'ai pas eu de requête particulière mais j'ai mentionné que, l'an dernier, j'avais du mal à contrôler l'aspect mental et ils ont compris ce que je disais. Ils ont des idées pour m'aider avant les courses ou pendant un week-end ou une séance. Mais ce n'est rien de spécial, on doit en discuter au Qatar. Je pense que les tests du Qatar seront très importants, à la fois pour la moto et, me concernant, pour mon mental. Il va falloir qu'on travaille dur dans ce domaine."

"Pour moi, c'est important d'essayer beaucoup de choses. La saison dernière, j'ai fait de grosses erreurs, mais c'était une saison dure pour moi", rappelle le pilote japonais, propulsé leader du clan Honda à sa grande surprise. "[En 2021], on n'a aucun droit à l'erreur, parce que notre but est de jouer le championnat. L'an dernier, les erreurs étaient acceptables mais on ne peut en faire aucune cette année. J'ai pris de l'expérience la saison dernière et j'espère ne pas faire d'erreur cette année. C'est tout, je vois les choses simplement : avec plus de confiance, ça pourrait aller, c'est tout."

Avec Vincent Lalanne-Sicaud

partages
commentaires

Voir aussi :

Aprilia révèle sa RS-GP pour la saison 2021 de MotoGP
Article précédent

Aprilia révèle sa RS-GP pour la saison 2021 de MotoGP

Article suivant

Aleix Espargaró se battra "comme un lion" pour offrir un podium à Gresini

Aleix Espargaró se battra "comme un lion" pour offrir un podium à Gresini
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021