Une "grosse erreur" a encore privé Takaaki Nakagami du podium

Takaaki Nakagami a pour la première fois passé plusieurs tours dans les trois premières places au GP des Pays-Bas, mais il a finalement dégringolé dans le classement.

Une "grosse erreur" a encore privé Takaaki Nakagami du podium

Jamais Takaaki Nakagami n'a été aussi proche de son premier podium en MotoGP. Depuis ses débuts en 2017, le pilote japonais n'avait bouclé aucun tour à l'une des trois premières places mais à Assen, il en a passé 19 à la troisième position et même un à la deuxième, après avoir brièvement pris l'avantage sur Pecco Bagnaia.

Tout a basculé quand Nakagami a été doublé coup sur coup par Maverick Viñales, Johann Zarco et Joan Mir. La pénalité de Bagnaia lui a fait gagner une position supplémentaire mais un passage dans une voie de dégagement deux tours plus tard, dans la 16e boucle, a permis à l'Italien mais aussi à Aleix Espargaró et Marc Márquez de le dépasser. Nakagami n'occupait plus que la neuvième position, qu'il a conservée jusqu'à l'arrivée.

"J'ai fait une grosse erreur, je ne sais pas exactement à quel tour, mais au premier virage j'ai fait une erreur et j’ai perdu des positions", déplore le pilote du team LCR. "Je m'en veux de cette grosse erreur. Après cette erreur il était bien sûr difficile de rattraper mon retard car tout le monde faisait des chronos similaires. Je n'avais pas le rythme pour attaquer à nouveau."

Lire aussi :

Nakagami ainsi vu une nouvelle chance de décrocher son premier podium lui échapper avec une erreur, comme dans sa chute au GP de Teruel 2020, débuté depuis la pole, ou celle du GP de Valence la même année. En pleurs après avoir pris la quatrième place à Jerez cette année, il croyait en ses chances de goûter au vin pétillant offert aux trois premiers à Assen : "Avant la course je sentais que c'était une belle opportunité de monter sur le podium. En début de course j'étais troisième et j'étais derrière Bagnaia, je me battais pour le podium, mais encore une fois, j'ai fait une erreur."

Joan Mir a été l'un des rares pilotes à réussir des dépassements en course, ayant eu recours à des block-pass pour lesquels il a présenté ses excuses. De nombreux pilotes ont fait part de leurs difficultés à remonter dans le classement, Viñales ayant lui-même été ralenti par Nakagami, mais ce dernier estime qu'il lui était totalement impossible de lutter avec la Ducati de Pecco Bagnaia, comme à son habitude redoutable en ligne droite grâce à la puissance du V4 italien : "Je suis déçu d'avoir fini neuvième mais je suis content du début de la course, de la performance, et c'était vraiment difficile de dépasser Bagnaia parce qu'ils ont comme une fusée en ligne droite, c’était [également] difficile de rester devant lui."

"J'étais derrière Quartararo et j'ai essayé de faire comme pour doubler [Bagnaia] après le virage 12, à l'intérieur. J'étais beaucoup plus rapide que Bagnaia à la sortie des virages 12, 13 et 14, mais je ne pouvais tenter que ça, et puis toujours après la chicane, avant même la ligne droite, il était à côté et me doublait à nouveau très facilement. Sur les images, vous pouvez voir clairement l'ampleur de la différence et j’espère qu’Honda comprend à quel point ça a été difficile pour nous. Il faut un changement, il faut améliorer la moto. C'est tellement difficile de faire une stratégie pour la course."

Nakagami ne perd pas espoir et compte sur une Honda en progrès pour enfin décrocher le podium après lequel il court depuis 2018 dans la deuxième partie de la saison : "Nous avons encore beaucoup de courses à disputer et après la pause estivale, l'Autriche est une bonne piste pour nous et pour moi, et j'ai vraiment hâte d’être en Autriche après la pause. Pour le moment je ne peux que dire ça, et je suis très motivé pour après la pause estivale alors continuons à travailler avec HRC pour développer la moto, c'est vraiment nécessaire pour nous."

Avec Chloé Millois

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Valentino Rossi ne "comprend pas très bien" sa chute
Article précédent

Valentino Rossi ne "comprend pas très bien" sa chute

Article suivant

Yamaha WorldSBK ne privera pas Razgatlioglu et Gerloff du MotoGP

Yamaha WorldSBK ne privera pas Razgatlioglu et Gerloff du MotoGP
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021