Nakagami contraint à une troisième opération de la main

Takaaki Nakagami a de nouveau dû se faire opérer de la main avant de poursuivre sa convalescence durant tout l'hiver.

Nakagami contraint à une troisième opération de la main
Charger le lecteur audio

Takaaki Nakagami n'aura définitivement pas connu une fin de saison idéale. Blessé à la main lors d'un accrochage avec Marc Márquez au Grand Prix d'Aragón en septembre dernier, il est depuis en convalescence et a dû subir une troisième opération.

La première avait eu lieu au lendemain de l'accident afin de consolider les tendons de sa main droite, ces derniers ayant été fortement endommagés dans sa chute. Il en avait en effet perdu 20% à l'annulaire et 60% à l'auriculaire. Souhaitant absolument participer à son Grand Prix à domicile quelques jours plus tard, le Japonais avait fait fi de la douleur, des saignements et des pertes de sensation pour rouler. Une décision qu'il assume mais qui a impacté la fin de son championnat, en plus de son hiver au vu de l'évolution de ses blessures.

Lire aussi :

En aggravant ainsi ses blessures, il a été contraint d'effectuer une seconde opération, longue de quatre heures, et de déclarer forfait pour les trois épreuves suivantes en Thaïlande, en Australie et en Malaisie. Revenu à Valence, il a pu conclure la course et même marquer deux points. Sa présence était primordiale pour Honda, notamment lors du test organisé le mardi, afin qu'il essaye les nouveautés aux côtés de Marc Márquez, les deux nouveaux arrivants que sont Joan Mir et Álex Rins étant alors en phase de découverte de la RC213V. Ne souffrant plus, Nakagami manquait toutefois de sensations et devait composer avec un annulaire assez enflé et qui a nécessité la fabrication d'un gant spécialement adapté par Ixon.

Deux semaines après la clôture de la saison, il est finalement à nouveau passé sur la table d'opération afin de subir une chirurgie de reconstruction du tendon extenseur de son petit doigt. Il a précisé via les réseaux sociaux que l'intervention s'était bien passée avant de préciser : "un dur hiver s'annonce".

Le Japonais dispose de deux mois et demi pour guérir complètement et revenir en forme au premier test de la saison en février, mais avec une convalescence qui dure depuis déjà deux mois, le chemin est en effet encore long.

 
partages
commentaires

Voir aussi :

La fuite des cerveaux chez Ducati : le prix à payer accepté par Dall'Igna

Johann Zarco : une pointe de déception et beaucoup de motivation