L'ambition du team Petronas : "Rendre Valentino Rossi encore meilleur"

Bien qu'il ne corresponde pas au schéma actuel de l'équipe satellite Yamaha, le team manager du Petronas Yamaha SRT estime que Valentino Rossi trouvera sa place. À condition toutefois de progresser encore au sein de sa nouvelle formation.

L'ambition du team Petronas : "Rendre Valentino Rossi encore meilleur"

Alors qu'il ne reste plus que quelques formalités administratives à régler, il est acquis que Valentino Rossi prolongera sa carrière en MotoGP la saison prochaine en rejoignant l'équipe Petronas Yamaha SRT. Le nonuple Champion du monde rejoindra une formation ambitieuse, mais aussi un environnement complètement différent de celui dans lequel il évolue actuellement avec l'équipe officielle Yamaha. Mais pour le team manager, Wilco Zeelenberg, une chose est primordiale : "Nous voulons toujours faire en sorte que les pilotes s'améliorent."

Lire aussi :

Rejoindre Petronas est une option qui a pris corps au cours de l'hiver dernier pour Valentino Rossi, puis qui s'est peu à peu concrétisée au printemps lors des négociations menées entre les différentes parties. Désormais, la dernière étape se déroule entre les avocats de Yamaha, Petronas et Rossi lui-même avant d'en arriver à un accord final. En rejoignant l'équipe malaisienne, mais sous contrat avec Yamaha, le pilote italien prendra la place laissée vacante par Fabio Quartararo, qui cette année a mené la structure à la victoire et qui, après les cinq premières manches, occupe la tête du championnat.

"Nous perdons Fabio au profit de l'équipe factory et nous allons en effet garder cette place libre pour Valentino", a résumé Wilco Zeelenberg lors d'une interview avec Motorsport.com en marge du Grand Prix de Styrie. "C'est l'usine qui signe un contrat avec Valentino et, jusqu'à présent, nous n'avons pas entendu dire que le contrat avait été signé. Cela dépend de ce que veut Valentino et de ce que veut Yamaha. Nous sommes juste un peu éloignés de cela, il est sous contrat avec Yamaha et non avec Petronas."

L'un des paramètres sur lesquels Petronas a son mot à dire est la formation du team qui entourera le pilote italien. Car si Zeelenberg et les autres membres directeurs ont soigneusement constitué leur équipe au cours de ces dernières années, Rossi a indiqué qu'il aimerait conserver une partie de son entourage habituel à l'heure de rejoindre Petronas. "C'est ce dont ils parlent. Il a ses souhaits, mais nous avons la responsabilité finale sur ce point", a souligné Zeelenberg. "Ce sera un peu un mélange. Nous travaillons bien sûr sur une équipe pour l'avenir et nous ne pouvons pas cacher le fait que Valentino a encore un an à faire. Il se montre merveilleusement bon pour son âge, mais il ne représente plus l'avenir : on parle de jeunes pilotes [pour l'avenir] et non de Valentino. Nous voulons trouver un mélange et nous prenons également la responsabilité de décider qui nous allons engager dans notre équipe."

En rejoignant la catégorie reine la saison dernière, la formation ambitieuse qu'est le team Petronas a donné un nouvel élan au MotoGP, au point qu'elle contribue à offrir cette année à Yamaha de réelles chances de titre pour la première fois depuis 2015. Le positionnement du Petronas Yamaha SRT a toutefois été défini lors de la présentation de l'équipe, en mars, comme celui d'une ambitieuse équipe souhaitant conquérir le monde avec de jeunes talents. À la question de savoir comment Rossi pourrait s'inscrire dans ce schéma à 41 ans, Wilco Zeelenberg a répondu : "Je pense qu'il s'intègre très bien dans ce cadre. C'est une occasion unique pour nous d'avoir le plus grand pilote de tous les temps à bord, c'est unique."

"Si vous m'aviez dit il y a dix ans que je serais le team manager de Valentino Rossi, je l'aurais mis en doute", a poursuivi le Néerlandais, lui-même transfuge du team Yamaha factory. "C'est cool de faire cela, mais nous voulons le rendre encore meilleur l'année prochaine qu'il ne peut l'être maintenant. C'est notre défi, mais c'est aussi notre ambition. Nous voulons faire en sorte que les pilotes en fassent plus qu'ils ne l'ont fait jusqu'à présent. Nous y sommes assez bien parvenus ces deux dernières années et j'ai hâte de voir si Valentino sera capable de faire de même."

partages
commentaires
La concurrence s'inquiète d'un "super moteur" développé par KTM

Article précédent

La concurrence s'inquiète d'un "super moteur" développé par KTM

Article suivant

Pour Espargaró, les résultats d'Aprilia ne montrent pas son potentiel

Pour Espargaró, les résultats d'Aprilia ne montrent pas son potentiel
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021