Le team Pramac touché par le départ inattendu de Guidotti

Paolo Campinoti, team principal de Pramac Racing, regrette la façon dont son team manager Francesco Guidotti a quitté l'équipe pour rejoindre KTM.

Le team Pramac touché par le départ inattendu de Guidotti

La nouvelle qui est tombée le 25 novembre, moins d'une semaine après la conclusion des premiers essais d'intersaison, a fait l'effet d'une bombe. KTM annonçait alors la prise de recul de Mike Leitner, jusqu'ici son emblématique directeur de course, et c'est le nom de Francesco Guidotti qui, très vite, circulait pour prendre à sa place la direction de l'équipe officielle de Mattighofen. Quelques jours plus tard, ce recrutement était confirmé par le constructeur autrichien.

Cette nouvelle a surpris la plupart des membres du paddock, et en premier lieu Paolo Campinoti, le grand patron de l'équipe Pramac, qui n'a appris le départ de son team manager que peu de temps avant son officialisation. Francesco Guidotti avait déjà été en pourparlers avec plusieurs équipes au cours de la saison dernière, aussi le savait-on ouvert à un possible changement. Le team principal était pourtant convaincu que son second resterait dans l'équipe italienne.

"La déception de Paolo est énorme, mais surtout d'un point de vue personnel", explique un proche de Paolo Campinoti à l'édition espagnole de Motorsport.com. "Francesco était chez Pramac depuis presque dix ans, d'où la déception d'avoir appris qu'il partait chez KTM à la fin du mois de novembre. C'est dommage, car son départ implique maintenant une restructuration de l'organisation."

Ce départ va en effet faire prendre du galon à Fonsi Nieto, qui officiait jusqu'à présent en tant que coach des pilotes. Lui-même ancien pilote, retiré de la compétition depuis 2010 et arrivé dans l'équipe en 2018, il va désormais assumer le rôle vacant de team manager. Les autres fonctions qu'occupaient Francesco Guidotti, plus liées à la logistique, seront prises en charge par d'autres membres de l'équipe, plus expérimentés.

Malgré la visibilité que pouvait avoir Francesco Guidotti, ayant souvent fait office de porte-parole de Pramac Racing, son départ ne devrait pas être perçu comme un chamboulement dans le quotidien de l'équipe, dont les pilotes sont directement sous contrat avec Ducati. Bien qu'il ait encore été en poste lors des essais de Jerez, quelques jours avant cette annonce, le responsable italien ne faisait pas partie du groupe Ducati travaillant sur les aspects techniques, aussi Borgo Panigale ne considère pas ce changement comme une menace.

Le constructeur italien s'inquiète en revanche bien plus de l'arrivée de Fabiano Sterlacchini chez KTM. Ancien bras droit de Gigi Dall'Igna, parti de Ducati en 2019, il a été recruté pendant l'été et il est à présent le nouveau directeur technique du groupe, à la tête du développement et en charge de la coordination des départements techniques de Munderfing et Mattighofen. Son arrivée en Autriche est perçue comme bien plus compromettante par la direction de Ducati.

Lire aussi :

partages
commentaires
La crise avec Maverick Viñales a pris Yamaha par surprise
Article précédent

La crise avec Maverick Viñales a pris Yamaha par surprise

Article suivant

Lassé par le MotoGP, Stoner n'a pas regretté sa retraite précoce

Lassé par le MotoGP, Stoner n'a pas regretté sa retraite précoce
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021