Poncharal et Tech3 impressionnés par les moyens de KTM

Nouveau constructeur, nouvelle livrée et nouveau duo de pilotes, l'équipe Tech3 fait le plein de nouveautés en 2019, et son team manager est impressionné par les moyens mis en place.

Poncharal et Tech3 impressionnés par les moyens de KTM

L’équipe Tech 3 a effectué sa présentation en même temps que celle de KTM ce mardi, et a ainsi dévoilé sa toute nouvelle livrée. Hervé Poncharal, le patron et team manager de l’équipe française, était bien évidemment présent avec les deux pilotes, Hafizh Syahrin et Miguel Oliveira, pour parler du test de Sepang et de ce qui attend le team en 2019.

Lire aussi :

La livrée de la Tech3 était très attendue, puisqu’après des années à arborer du noir et du vert de par la collaboration entre Yamaha et Monster, elle allait être totalement différente. Le résultat est très apprécié par Hervé Poncharal. "Ces bleu et argent métalliques font que la moto a l’air différente, très élégante", a-t-il commenté. "L’élégance est toujours importante pour un Français, je suis donc très fier que la moto, les tenues de l’équipe et les combinaisons des pilotes le soient."

Le soutien important de KTM

Mais bien évidemment, le patron de l’équipe satellite n’apprécie pas que la livrée de ses machines. Il voit également tout le travail fourni par KTM : "Entre ce que nous avons testé en novembre et ce que nous avons testé en février à Sepang, c’est impressionnant de voir le développement qui a été fait, l’amélioration du feeling de nos pilotes mais aussi de tous les pilotes MotoGP donc je souhaite remercier les ingénieurs. Ils ont travaillé dur pendant la pause hivernale qui a été courte."

Il a par ailleurs constaté l’ampleur du travail de KTM en se rendant directement dans l’usine. "Notre premier vrai contact avec la famille Red Bull KTM a eu lieu en Espagne, juste après le championnat 2018, à Valence et à Jerez et nous avons eu une semaine à Mattighofen, dans l’usine, afin de se connaître et de visiter cette incroyable structure", a-t-il raconté. "J’ai travaillé avec beaucoup de constructeurs moto mais je pense que c’est le plus grand, le meilleur et le plus important département moto que j’ai vu de ma vie dans l’industrie."

Poncharal semble donc très satisfait de cette collaboration. Les premiers tests se sont révélés un peu compliqués et les deux pilotes ont été assez loin. Néanmoins, on note une nette amélioration à la fin du dernier test. "Il y a encore des choses à rattraper mais je crois que nous avons réalisé un bon test à Sepang et nous ne nous sommes pas seulement concentrés sur un tour rapide", a-t-il expliqué. "Nous avons utilisé les pneus sur une distance de mi-course et avons essayé de comprendre le package et de donner les bonnes informations aux ingénieurs. KTM a construit une importante plateforme logistique autour de nous, avec de nouvelles têtes."

Des pilotes motivés

Du côté des pilotes, on croit aussi beaucoup en cette collaboration, même s’il faut pour cela accepter de partir de plus loin que les autres. Pour sa seconde année chez Tech3, Hafizh Syahrin repart un peu de zéro avec cette nouvelle machine. Même s’il a été assez loin tout au long des tests, il est très optimiste, comme il l’a confié à Motorsport.com : "Je crois en la famille KTM. Ils sont prêts à rouler et ils font en sorte de faire aller ce projet dans la bonne voie et je suis sûr que cette moto peut arriver au sommet."

Conscient des difficultés qui l’attendent, il se montre prêt à les affronter : "Comme toujours je fais de mon mieux. Je vais essayer de donner le meilleur avec mon coéquipier et les deux autres pilotes pour emmener KTM au sommet."

Lire aussi :

À ses côtés, le Malaisien aura le rookie Miguel Oliveira, vice-Champion du monde de Moto2 en titre. Il a découvert la catégorie en novembre dernier et a repris sa machine MotoGP en main lors du test de Sepang. En progression constante tout le long des essais, il est lui aussi optimiste : "Le premier test s’est assez bien déroulé, je me sens plutôt proche de l’équipe et j’apprécie la façon dont nous avons démarré le travail. Je crois également en mes capacités, je suis un gros travailleur donc je pense que tout arrivera à temps."

Bien qu’il débute dans la catégorie reine, il vise haut tout en gardant les pieds sur terre. "Mon objectif est de me rapprocher d’eux [les pilotes officiels, ndlr] mais je dois garder à l’esprit que ce sont deux pilotes qui ont beaucoup d’expérience, Pol [Espargaró] sur la KTM et Johann [Zarco] sur d’autres motos", a-t-il confié. "Je dois donc être calme et travailler, en espérant que ce travail nous amènera là où nous voulons aller."

Propos recueillis par Gerald Dirnbeck

 
partages
commentaires
Zarco : Un top 10 au Qatar ne serait "pas un objectif fou"
Article précédent

Zarco : Un top 10 au Qatar ne serait "pas un objectif fou"

Article suivant

Des top 10 réguliers, l'objectif de KTM en 2019

Des top 10 réguliers, l'objectif de KTM en 2019
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021