Oliveira et Lecuona bien placés mais Tech3 pouvait faire encore mieux

Tech3 a réalisé son deuxième meilleur week-end avec KTM au GP de Teruel, en plaçant Miguel Oliveira et Iker Lecuona parmi les neuf premiers. Les deux pilotes et leur patron, Hervé Poncharal, pensent pourtant qu'un meilleur résultat était possible.

Oliveira et Lecuona bien placés mais Tech3 pouvait faire encore mieux

L'équipe Tech3 a pris 17 points au GP de Teruel, son deuxième meilleur résultat depuis qu'elle a troqué la Yamaha pour la KTM, derrière la victoire de Miguel Oliveira au GP de Styrie qui s'était accompagnée d'un top 10 pour Iker Lecuona. Dimanche, le Portugais s'est classé au sixième rang, trois positions devant son équipier, tous deux s'inscrivant dans la dynamique d'un deuxième rendez-vous bien plus réussi que le premier pour KTM sur le MotorLand Aragón.

Alors que le total n'était que de deux points pour le team français le week-end précédent, Hervé Poncharal s'est dit satisfait de ce bond en avant réalisé en seulement une semaine. "Un bien meilleur week-end pour Tech3, ici en Aragón, par rapport à la semaine précédente, où nous étions un peu en difficulté, sincèrement", a résumé le patron de la structure de Bormes-les-Mimosas. "C'est bien d'avoir nos deux pilotes parmi les neuf premiers. Je pense que nous avons beaucoup amélioré notre package avec KTM, ce qui est intéressant."

Lire aussi :

Tech3 et l'équipe d'usine ont en effet travaillé de concert durant le week-end. Vendredi après-midi, Iker Lecuona a testé des réglages qui lui ont permis de freiner plus tard et de conserver plus de vitesse en milieu de courbe, amélioration notablement ses sensations et ses performances. Pol Espargaró s'en est inspiré dans l'équipe KTM Factory, avec la quatrième place à la clé en course. "Ce week-end, les quatre KTM ont fonctionné en équipe", a expliqué Lecuona. "C’est la première fois que KTM travaille comme ça."

Oliveira a perdu du temps derrière Quartararo et Zarco

Le rookie espagnol a vite tiré les bénéfices de ces progrès, obtenant sa première qualification directe pour la Q2 puis sa meilleure place sur la grille. Miguel Oliveira a lui aussi brillé en qualifications, avec le huitième temps, avant de chuter à la dixième place au départ. Sa remontée a été difficile, notamment face aux deux Français du plateau, Fabio Quartararo et Johann Zarco. Oliveira a pris l'avantage sur le premier au terme d'un long duel, mais pas sur le second, qui a fermé toutes les portes dans les derniers tours et l'a battu à la photo finish.

"Je pense que j'aurais pu faire un peu mieux, mais j'ai perdu trop de temps à [essayer de] doubler Fabio Quartararo et Zarco", a confirmé le pilote portugais, sixième sur la ligne d'arrivée. "Je pense que ça m'a empêché de me battre pour une meilleure position. Je me suis battu, j'ai fait de mon mieux, et il faut se satisfaire de cette sixième place, parce que c'était un désastre la semaine dernière. Passer de zéro [points] à la sixième place, c'est assez bien."

Miguel Oliveira, Red Bull KTM Tech 3

Quant à Iker Lecuona, sa neuvième place lui permet d'égaler son meilleur résultat en MotoGP. L'Espagnol se dit "très content" de sa course mais il pense lui aussi qu'une meilleure position était dans ses cordes. "C’est la première fois que je me bats avec des leaders comme Dovi, Petrucci et Aleix [Espargaró]", précise-t-il. "J’ai fait quelques erreurs. Quand j’ai doublé Aleix pour la dernière fois, j’ai fait une grosse erreur au virage 12, je suis sorti de la piste et je pense que j’ai perdu près de deux secondes. J’ai dû combler cet écart sur Dovi et Petrucci. Je pense qu’il était possible de faire mieux. Je suis content de ma course parce que j’ai beaucoup appris depuis la semaine dernière. J'ai appris des choses sur l’électronique en course. Je suis très content."

Poncharal estime aussi qu'un meilleur bilan comptable était possible, mais il retient surtout le bon week-end de Tech3 : "J'ai du mal à cacher une petite déception, parce que Miguel avait un rythme incroyable. Il était le plus rapide dans la dernière partie de la course, quand il était seul, mais on a perdu un peu de temps avec les dépassements d'autres pilotes et je n'ai pas vraiment apprécié que la dernière bagarre avec Johann soit perdue, mais il faut retenir le positif. Comme je le dis toujours, il faut voir le verre à moitié plein. Miguel est sixième, Iker neuvième, de gros points dans les deux championnats. Nous nous battons avec presque toutes les autres marques et je pense que nous avons un très bon package, ce qui est une bonne nouvelle."

partages
commentaires
Stats - Morbidelli et Suzuki en mode rouleau compresseur

Article précédent

Stats - Morbidelli et Suzuki en mode rouleau compresseur

Article suivant

Aprilia remplace Smith par Savadori pour la fin de saison

Aprilia remplace Smith par Savadori pour la fin de saison
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021