Tech3 a "commencé à rêver" avec Oliveira

L’équipe française tire un bilan mitigé de l'ouverture de la saison. Si son rookie a agréablement surpris en course, en dominant notamment les pilotes KTM officiels sur les premiers tours, la déception a été importante de l’autre côté du box.

Tech3 a "commencé à rêver" avec Oliveira

L’un des quatre rookies du MotoGP aura offert un très beau week-end à sa nouvelle équipe. Miguel Oliveira a surpris tout le monde lors du Grand Prix du Qatar, et particulièrement en course, où il s’est maintenu un certain temps devant les deux pilotes officiels du team KTM, Pol Espargaró et Johann Zarco, faisant de sa machine satellite la meilleure du clan autrichien, et provoquant une joie immense au sein de l’équipe Tech3. Néanmoins, celle-ci est contrastée par les résultats compliqués de son coéquipier, Hafizh Syahrin.

Lire aussi :

Une course incroyable pour Oliveira

Le Portugais avait déjà affiché une certaine régularité lors de la pré-saison, et celle-ci s’est confirmée une fois les essais libres lancés. Bien qu’assez loin lors des séances, il est parvenu à se hisser dans le top 10 en EL3, à seulement 0"880 du leader. Qualifié en 17e position, il a offert son lot de rebondissements au team français qui est passé par toutes sortes d’émotions durant les premiers tours.

"Miguel a réalisé une course incroyable pour sa première en MotoGP !" s’est exclamé Hervé Poncharal, le team manager de Tech3. "Il a calé sur la grille de départ comme Fabio Quartararo, mais il est heureusement parvenu à redémarrer et est parti dernier. Malgré ce handicap, il était 15e à la fin du premier tour, et ensuite nous l’avons vu remonter jusqu’en 13e position avec des gars comme Jorge Lorenzo et les deux pilotes KTM officiels derrière lui. Nous avons donc commencé à rêver car l’objectif était de marquer un point, et jusqu’à trois ou quatre tours de l’arrivée, nous l’avions atteint."

Cependant, le rookie a trop usé ses pneus en début de course, et n’a pas été en mesure de conserver sa place dans les points. Au drapeau à damier, il pointait au 17e rang. "Les sept-huit derniers tours ont été très difficiles, car le pneu arrière était complètement terminé", a expliqué Poncharal. "Il a perdu quelques places et a terminé en-dehors des points, mais je pense qu’il faut retenir le positif de l’ensemble du week-end. Il a fait de l’excellent travail durant l’intégralité des tests hivernaux, et à plusieurs reprises il a été de façon régulière avec les pilotes KTM d’usine, qui ont une grande expérience du MotoGP."

Lire aussi :

Un tel résultat était assez inattendu pour l’équipe française qui n’a donc pas caché sa joie à l’arrivée. "Nous sommes très fiers de ce que Miguel a fait et nous sommes contents de faire ce genre de feedback à KTM afin qu’ils grandissent et progressent", a déclaré le team manager. "Commencer l’année ainsi, avec le projet que nous avons, est très encourageant."

Une déception non dissimulée chez Syahrin

Face à la performance d’Oliveira, la déception a été de taille au vu des résultats de Syahrin tout au long du week-end. Pourtant expérimenté d’une année dans la catégorie reine, le Malaisien est en difficulté avec la KTM depuis le début de la pré-saison. "Je ne peux pas cacher ma déception, car Hafizh n’a jamais été dans un bon rythme", a poursuivi Poncharal. "Nous avons terminé derniers et les gars devant nous ont chuté ou ont abandonné, donc ce n’est pas suffisant."

Lire aussi :

Le pilote de 24 ans a en effet terminé chacune des séances d’essais en avant-dernière ou dernière position, avec un écart de deux ou trois secondes avec le leader. Il en est allé de même pour la course, qu’il a conclue au dernier rang. "Nous sommes ici pour aider et non pour fustiger mais je pense qu’Hafizh a besoin de changer quelque chose, car nous ne pouvons pas avoir un tel écart entre nos deux pilotes. Espérons qu’il trouve quelque chose d’intéressant en Argentine."

partages
commentaires
Le travail solide de Bagnaia balayé par la malchance au Qatar
Article précédent

Le travail solide de Bagnaia balayé par la malchance au Qatar

Article suivant

Márquez et sa stratégie au Qatar : "Attaquer pour me défendre"

Márquez et sa stratégie au Qatar : "Attaquer pour me défendre"
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021