Test Jerez - Viñales devance les pilotes Suzuki, Márquez roule peu

Maverick Viñales a été le plus rapide ce lundi à Jerez, pour la journée de test du MotoGP. L'Espagnol a devancé son compatriote Álex Rins, parti du circuit en début d'après-midi pour passer des examens de l'épaule, tandis que Marc Márquez s'est contenté de sept tours.

Test Jerez - Viñales devance les pilotes Suzuki, Márquez roule peu

Les pilotes étaient encore sur le circuit de Jerez ce lundi pour une journée de tests. Maverick Viñales a réalisé le meilleur temps après avoir monopolisé la première place une grande partie de la journée sur le circuit andalou.

Le pilote Yamaha s'est vite emparé de la tête dans la matinée, établissant une référence en 1'37"135 après les deux premières heures d'essais. Álex Rins a fait mieux en début d'après-midi et le 1'36"913 réalisé par le pilote Suzuki a longtemps été le seul chrono en dessous de la barre des 1'37, avant que Viñales reprenne l'avantage moins de deux heures avant le drapeau à damier, pour seulement 0"034.

L'Espagnol était le seul représentant du team Yamaha factory puisque Fabio Quartararo a renoncé à rouler en raison de l'arm-pump qui l'a déjà beaucoup ralenti en course dimanche. Le Niçois doit passer des examens qui détermineront si une intervention chirurgicale sera nécessaire avant le GP de France, prévu à la fin de la semaine prochaine. La moto de Stefan Bradl, lui aussi diminué par un syndrome des loges, est également restée dans le box ce lundi.

Lire aussi :

Rins est resté deuxième du classement même s'il n'a plus roulé après 14h puisqu'il devait quitter le circuit pour des examens de l'épaule droite, endolorie après sa chute samedi. "C'est peut-être un peu de fluide sous l'articulation, il faudra voir si on peut l'enlever", a expliqué Rins dimanche. Cette épaule est fragilisée depuis sa chute sur ce même circuit en 2020 et il a renoncé à une opération cet hiver malgré des ligaments déchirés.

Comme son équipier Joan Mir, troisième, Rins a consacré l'essentiel de ses essais au moteur 2022 de Suzuki, déjà évalué par l'équipe dans les tests de Losail avant le début de la saison. Les pilotes du constructeur de Hamamatsu disposaient également d'un châssis adapté à cette nouvelle version du moteur.

Takaaki Nakagami a pris la quatrième place, poursuivant ses essais de châssis, après avoir été le meilleur représentant de Honda dimanche en roulant avec la spec 2020. Le Japonais a devancé Johann Zarco et Pol Espargaró. Miguel Oliveira, auteur du septième temps, a été le meilleur représentant de KTM, devant Luca Marini, Franco Morbidelli et Pecco Bagnaia. Valentino Rossi a pris la 12e place.

Lire aussi :

Aleix Espargaró, également diminué par un arm-pump, n'a fait que 12 tours qui lui ont permis de réaliser le 14e temps. Peu de temps de piste, mais une chute pour le pilote Aprilia, parti à la faute au virage 6 dans son tout premier tour de la journée. Il a devancé Álex Márquez, stoppé par un souci technique dans l'après-midi et contraint de s'arrêter au virage 5.

Marc Márquez s'est classé au 16e rang après avoir bouclé uniquement sept tours en raison de douleurs au niveau du cou. Se disant "détruit" physiquement après l'arrivée du GP d'Espagne, le pilote catalan avait pour ambition de faire de 30 à 40 tours si sa condition le permettait, même s'il a noté des progrès depuis Portimão. Jack Miller, vainqueur dimanche, s'est contenté d'un modeste 18e temps.

Aleix Espargaró n'est pas le seul pilote à être tombé. La journée a également été marquée par des chutes pour son frère Pol et pour Lorenzo Savadori, dans le premier virage pour l'Espagnol et au virage 11 pour l'Italien.

Test MotoGP Jerez

Pos. Pilote Moto Chrono/Écart Tours

1

Spain M. Viñales

Yamaha 1'36"879 101
2 Spain A. Rins Suzuki +0"034 59
3 Spain J. Mir Suzuki +0"431 64
4 Japan T. Nakagami Honda +0"469 71
5 France J. Zarco Ducati +0"556 75
6 Spain P. Espargaró Honda +0"627 89
7 Portugal M. Oliveira KTM +0"629 72
8 Italy L. Marini Ducati +0"680 66
9 Italy F. Morbidelli Yamaha +0"748 67
10 Italy P. Bagnaia Ducati +0"811 40
11 South Africa B. Binder KTM +0"819 66
12 Italy V. Rossi Yamaha +0"821 73
13 Italy E. Bastianini Ducati +0"838 54
14 Spain A. Espargaró Aprilia +1"006 12
15 Spain A. Márquez Honda +1"291 75
16 Spain M. Márquez Honda +1"424 7
17 Spain I. Lecuona KTM +1"495 64
18 Australia J. Miller Ducati +1"576 44
19 Italy D. Petrucci KTM +1"729 63
20 Spain T. Rabat Ducati +1"947 65
21 Italy L. Savadori Aprilia +2"145 54
- France F. Quartararo Yamaha -  
- Germany S. Bradl Honda -  

partages
commentaires

Voir aussi :

Valentino Rossi : "Pas très drôle de se battre pour la 17e place"
Article précédent

Valentino Rossi : "Pas très drôle de se battre pour la 17e place"

Article suivant

Fabio Quartararo subira une "opération bénigne" mardi

Fabio Quartararo subira une "opération bénigne" mardi
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021