Test Jerez - Viñales devance les pilotes Suzuki, Márquez roule peu

Maverick Viñales a été le plus rapide ce lundi à Jerez, pour la journée de test du MotoGP. L'Espagnol a devancé son compatriote Álex Rins, parti du circuit en début d'après-midi pour passer des examens de l'épaule, tandis que Marc Márquez s'est contenté de sept tours.

Test Jerez - Viñales devance les pilotes Suzuki, Márquez roule peu

Les pilotes étaient encore sur le circuit de Jerez ce lundi pour une journée de tests. Maverick Viñales a réalisé le meilleur temps après avoir monopolisé la première place une grande partie de la journée sur le circuit andalou.

Le pilote Yamaha s'est vite emparé de la tête dans la matinée, établissant une référence en 1'37"135 après les deux premières heures d'essais. Álex Rins a fait mieux en début d'après-midi et le 1'36"913 réalisé par le pilote Suzuki a longtemps été le seul chrono en dessous de la barre des 1'37, avant que Viñales reprenne l'avantage moins de deux heures avant le drapeau à damier, pour seulement 0"034.

L'Espagnol était le seul représentant du team Yamaha factory puisque Fabio Quartararo a renoncé à rouler en raison de l'arm-pump qui l'a déjà beaucoup ralenti en course dimanche. Le Niçois doit passer des examens qui détermineront si une intervention chirurgicale sera nécessaire avant le GP de France, prévu à la fin de la semaine prochaine. La moto de Stefan Bradl, lui aussi diminué par un syndrome des loges, est également restée dans le box ce lundi.

Lire aussi :

Rins est resté deuxième du classement même s'il n'a plus roulé après 14h puisqu'il devait quitter le circuit pour des examens de l'épaule droite, endolorie après sa chute samedi. "C'est peut-être un peu de fluide sous l'articulation, il faudra voir si on peut l'enlever", a expliqué Rins dimanche. Cette épaule est fragilisée depuis sa chute sur ce même circuit en 2020 et il a renoncé à une opération cet hiver malgré des ligaments déchirés.

Comme son équipier Joan Mir, troisième, Rins a consacré l'essentiel de ses essais au moteur 2022 de Suzuki, déjà évalué par l'équipe dans les tests de Losail avant le début de la saison. Les pilotes du constructeur de Hamamatsu disposaient également d'un châssis adapté à cette nouvelle version du moteur.

Takaaki Nakagami a pris la quatrième place, poursuivant ses essais de châssis, après avoir été le meilleur représentant de Honda dimanche en roulant avec la spec 2020. Le Japonais a devancé Johann Zarco et Pol Espargaró. Miguel Oliveira, auteur du septième temps, a été le meilleur représentant de KTM, devant Luca Marini, Franco Morbidelli et Pecco Bagnaia. Valentino Rossi a pris la 12e place.

Lire aussi :

Aleix Espargaró, également diminué par un arm-pump, n'a fait que 12 tours qui lui ont permis de réaliser le 14e temps. Peu de temps de piste, mais une chute pour le pilote Aprilia, parti à la faute au virage 6 dans son tout premier tour de la journée. Il a devancé Álex Márquez, stoppé par un souci technique dans l'après-midi et contraint de s'arrêter au virage 5.

Marc Márquez s'est classé au 16e rang après avoir bouclé uniquement sept tours en raison de douleurs au niveau du cou. Se disant "détruit" physiquement après l'arrivée du GP d'Espagne, le pilote catalan avait pour ambition de faire de 30 à 40 tours si sa condition le permettait, même s'il a noté des progrès depuis Portimão. Jack Miller, vainqueur dimanche, s'est contenté d'un modeste 18e temps.

Aleix Espargaró n'est pas le seul pilote à être tombé. La journée a également été marquée par des chutes pour son frère Pol et pour Lorenzo Savadori, dans le premier virage pour l'Espagnol et au virage 11 pour l'Italien.

Test MotoGP Jerez

Pos. Pilote Moto Chrono/Écart Tours

1

Spain M. Viñales

Yamaha 1'36"879 101
2 Spain A. Rins Suzuki +0"034 59
3 Spain J. Mir Suzuki +0"431 64
4 Japan T. Nakagami Honda +0"469 71
5 France J. Zarco Ducati +0"556 75
6 Spain P. Espargaró Honda +0"627 89
7 Portugal M. Oliveira KTM +0"629 72
8 Italy L. Marini Ducati +0"680 66
9 Italy F. Morbidelli Yamaha +0"748 67
10 Italy P. Bagnaia Ducati +0"811 40
11 South Africa B. Binder KTM +0"819 66
12 Italy V. Rossi Yamaha +0"821 73
13 Italy E. Bastianini Ducati +0"838 54
14 Spain A. Espargaró Aprilia +1"006 12
15 Spain A. Márquez Honda +1"291 75
16 Spain M. Márquez Honda +1"424 7
17 Spain I. Lecuona KTM +1"495 64
18 Australia J. Miller Ducati +1"576 44
19 Italy D. Petrucci KTM +1"729 63
20 Spain T. Rabat Ducati +1"947 65
21 Italy L. Savadori Aprilia +2"145 54
- France F. Quartararo Yamaha -  
- Germany S. Bradl Honda -  

partages
commentaires

Voir aussi :

Valentino Rossi : "Pas très drôle de se battre pour la 17e place"

Article précédent

Valentino Rossi : "Pas très drôle de se battre pour la 17e place"

Article suivant

Fabio Quartararo subira une "opération bénigne" mardi

Fabio Quartararo subira une "opération bénigne" mardi
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021