Test Losail, J2 - Quartararo termine le week-end en leader !

Les pilotes MotoGP ont poursuivi ce dimanche les essais de pré-saison de Losail, dont ils ont conclu la première phase. C'est Fabio Quartararo qui a signé le meilleur temps du week-end.

Test Losail, J2 - Quartararo termine le week-end en leader !

Ils étaient à nouveau près de 30 à partager la piste ce dimanche pour clore la première partie des essais préparatoires au championnat qui débutera dans trois semaines. Pour simuler au mieux les conditions des épreuves nocturnes qui seront disputées sur cette piste de Losail, la pitlane était ouverte de 14h à 21h heure locale.

Si les deux premières heures se sont révélées très calmes, avec très peu d'action en piste, les Yamaha se sont chargées d'animer la séance en verrouillant le haut de la hiérarchie avec trois machines (celles de Viñales, Morbidelli et Quartararo) au cours de la troisième heure. Le classement a ensuite été secoué vers 17h heure locale par celui qui s'est déjà affirmé ces deux derniers jours comme l'un des hommes en forme du moment, Stefan Bradl. Au guidon de la RC213V, le pilote d'essais Honda a délogé Maverick Viñales de la première place en établissant un chrono de 1'54"658 qui battait alors de 29 millièmes la référence établie hier par Aleix Espargaró sur l'Aprilia.

Lire aussi :

La prise de pouvoir de l'Allemand n'était toutefois qu'une première étape, et bien d'autres améliorations allaient suivre. Aleix Espargaró, notamment, n'a pas été en reste. Auteur d'une première journée convaincante avec la nouvelle RS-GP, l'Espagnol a confirmé sa place dans le premier groupe, rivalisant durant toute la journée avec les Ducati les plus rapides, un Stefan Bradl indéboulonnable du haut du classement et des Yamaha qui ont su remonter aux premières places.

On a longtemps pu voir Jack Miller au sommet de la feuille des temps, l'Australien parvenant à descendre jusqu'à 1'54"017. Mais, en toute fin de journée, c'est finalement Fabio Quartararo qui s'est propulsé en tête avec le premier tour bouclé en 1'53, ce qui lui a donné 0"077 de marge sur la Ducati officielle. Personne n'allait plus réussir à faire mieux que le Français, qui en termine donc comme l'homme le plus rapide de ce week-end. Mal parti samedi, alors qu'il expliquait avoir eu besoin d'une demi-journée pour se remettre dans le rythme, Quartararo est aujourd'hui celui qui a le plus fortement progressé, avec un gain de 1"767 sur son meilleur temps par rapport à hier.

Derrière le binôme Quartararo-Miller, Aleix Espargaró en termine à une solide troisième place, après avoir été le plus actif du jour en piste et avoir bouclé son programme par une simulation de course. Il apparaît un millième devant Franco Morbidelli, qui se félicitait samedi d'avoir eu la "bonne surprise" de retrouver une M1 à la fois fidèle à ce qu'elle était l'an dernier mais dotée de nombreuses petites améliorations, ce qui lui permet notamment de réaliser de meilleures performances en ligne droite.

Devancé de peu à l'issue d'un test très productif pour lui, Stefan Bradl occupe le cinquième rang ce soir, devant Johann Zarco, auteur dès hier d'un départ prometteur au guidon d'une Ducati plus évoluée que celle qu'il pilotait l'an dernier et qui se maintient aujourd'hui dans le premier groupe. Il devance Maverick Viñales, qui a continué à écrémer la liste de pièces à tester aujourd'hui et que l'on a vu réaliser des longs runs.

Plusieurs chutes ont émaillé cette journée, notamment celles du rookie Jorge Martín, d'Álex Rins dans son dernier tour, ou des pilotes LCR Álex Márquez (tombé trois fois en deux jours) et Takaaki Nakagami. Le Japonais s'est fait piéger dans le virage 2, où sont également tombés Maverick Viñales et son nouveau collègue chez Yamaha, Cal Crutchlow. La fenêtre 17h30-18h s'est notamment avérée particulièrement délicate.

Le top 10 de la journée est complété par les Suzuki de Joan Mir et Álex Rins, qui comme hier sont sorties des stands sur le tard mais qui n'ont pas eu de difficulté à se mêler aux premiers rangs, tout en testant d'importants développements, notamment un nouveau châssis et le moteur destiné à 2022. Les deux Espagnols encadrent au classement final la Ducati de Pecco Bagnaia. Alors que trois marques différentes forment le top 3 de cette journée, seule la KTM manque dans le top 10 final, la première d'entre elles étant celle de Miguel Oliveira, battu de huit millièmes par Álex Rins.

Lire aussi :

Sur l'ensemble, seuls Valentino Rossi et Brad Binder n'ont pas amélioré leur temps d'hier parmi les titulaires réunis aujourd'hui. Cela les place en bas de classement, à 1"7 et 2"0 respectivement du meilleur temps. Premier titulaire à avoir pris la piste aujourd'hui en quête de roulage, Danilo Petrucci poursuit sa découverte de la KTM et, s'il n'occupe ce soir que la 22e position, il a réussi à abaisser de 1"194 son chrono d'hier.

Mieux loti, Enea Bastianini est le meilleur rookie classé ce soir, classé 16e grâce à un gain personnel de 1"107 par rapport à hier. Son coéquipier, Luca Marini, a réalisé une progression plus impressionnante encore, en coupant 1"730 de son chrono de samedi.

Qatar Test Losail, Jour 2 - Classement à 21h

Pos. Pilote Moto Temps/Écart Tours
1 Fabio Quartararo Yamaha 1'53"940 59
2 Jack Miller Ducati +0"077 57
3 Aleix Espargaró Aprilia +0"212 69
4 Franco Morbidelli Yamaha

+0"213

63
5 Stefan Bradl Honda

+0"270

61
6 Johann Zarco Ducati +0"416 55
7 Maverick Viñales Yamaha +0"455 66
8 Joan Mir Suzuki +0"575 48
9 Pecco Bagnaia Ducati +0"711 48
10

Álex Rins

Suzuki +0"718 49
11

Miguel Oliveira

KTM +0"726 47
12

Pol Espargaró

Honda +0"733 62
13 Takaaki Nakagami Honda +0"750 60
14 Álex Márquez Honda +1"012 53
15 Test Yamaha 1 Yamaha +1"366 35
16 Enea Bastianini (r) Ducati +1"546 45
17 Lorenzo Savadori (r) Aprilia +1"630 41
18 Luca Marini (r) Ducati +1"665 48
19 Jorge Martín (r) Ducati +1"692 36
20 Valentino Rossi Yamaha +1"768 50
21 Danilo Petrucci KTM +1"855 51
22 Test Yamaha 2 Yamaha +1"927 20
23 Iker Lecuona KTM +1"933 38
24 Brad Binder KTM +2"004 41
25 Dani Pedrosa Honda +2"512 53
26 Sylvain Guintoli Suzuki +2"822 45
27 Michele Pirro Ducati +3"955 20
28 Takuya Tsuda Suzuki +4"970 25
29 Test Yamaha 3 Yamaha - -

(r) = rookie

partages
commentaires
Les équipes Yamaha et Suzuki vont devoir passer cinq semaines au Qatar

Article précédent

Les équipes Yamaha et Suzuki vont devoir passer cinq semaines au Qatar

Article suivant

Quartararo a redressé la barre : "Mes sensations étaient bien meilleures"

Quartararo a redressé la barre : "Mes sensations étaient bien meilleures"
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021