Test Misano, J1 - La préparation de 2022 est lancée !

Vainqueur dimanche, Pecco Bagnaia a repris le leadership ce mardi, lors de la première journée d'essais menée sur la piste de Misano.

Test Misano, J1 - La préparation de 2022 est lancée !

La pluie a accueilli les équipes MotoGP pour le début du test officiel de Misano, prévu sur deux jours. L'activité a par conséquent été limitée durant la matinée, au point que l'on n'a pu voir que huit pilotes en piste au cours des trois premières heures. On notera notamment que Fabio Quartararo a cherché à profiter de ces conditions pour travailler sur ses difficultés notables dans ces conditions, indiquant avoir d'emblée clairement identifié ce qui péchait sur la Yamaha.

Les pneus slicks ont fait leur apparition peu avant la pause déjeuner, avec un meilleur temps à ce stade qui était à mettre au profit de Johann Zarco. Avec une quinzaine de tours bouclés, le Français dominait alors en 1'33"895. L'amélioration des conditions dans l'après-midi a permis l'intensification des essais et la baisse des chronos, jusqu'à en revenir à un niveau comparable à celui du week-end de course.

Deux jours après sa victoire sur place, Pecco Bagnaia a une nouvelle fois placé sa Ducati au sommet, malgré une chute subie cet après-midi dans le virage 10. Alors qu'il avait remplacé Jack Miller à la première place, l'Italien a repris la piste après sa chute pour continuer à améliorer la référence, sans que personne ne puisse le déloger. Son temps final de 1'31"524 se situe à moins d'une demi-seconde de sa pole position record de samedi.

Mais, on le sait, le plus important dans de telles journées ne se situe pas dans ce que peut montrer le classement. Cet après-midi clément a surtout permis à chacun d'entrer sérieusement dans son programme de tests. Or, à deux mois de la fin du championnat, ce rendez-vous ne permet pas seulement de préparer le deuxième Grand Prix qui se tiendra sur place dans un peu plus de quatre semaines. Il revêt surtout une importance toute particulière pour les constructeurs qui peuvent en profiter pour tester les premiers prototypes destinés à la saison prochaine.

Ainsi, on a pu voir Ducati tester une nouvelle configuration aérodynamique. Mais la star du jour a sans aucun doute été la Honda de 2022, que l'on a vu prendre la piste dès ce matin aux mains de Stefan Bradl, pilote essayeur du HRC. On a également pu apercevoir Marc Márquez réaliser quelques tours au guidon de cette machine, même si le Catalan s'est préservé durant la matinée, devant toujours ménager son épaule douloureuse. La RC213V version 2022 se remarque par des différences sur son carénage, notamment une prise d'air verticale à l'avant, et des ailerons qui partent vers le bas.

Marc Marquez, Repsol Honda Team

Les pilotes Yamaha Fabio Quartararo et Franco Morbidelli ont également testé le châssis de la M1 de 2022. Le Français, bien qu'il n'ait fait que quelques tours avec cette nouveauté, a fait état globalement d'un "feedback positif" mais "ni meilleur, ni pire" qu'avec la moto actuelle. Les pilotes Suzuki ont eux aussi pu tester du matériel en vue de 2022, avec un nouveau moteur déjà évalué pendant les essais de pré-saison et pour lequel les commentaires sont positifs à ce stade. Leur programme de mercredi prévoit entre autres un châssis destiné à la saison prochaine.

On notera également que, chez Aprilia, on a notamment sorti des cartons aujourd'hui une nouvelle aéro, avec des ailerons plus petits que ceux utilisés cette année. Alors que le constructeur cherche à affiner le comportement global de sa machine, le pilote essayeur Lorenzo Savadori a aussi testé un nouveau garde-boue. À noter, une chute pour Maverick Viñales, qui n'a bouclé que 40 tours.

Les essais se poursuivront demain. La météo est annoncée plus clémente et devrait donc permettre d'engranger de précieux kilomètres avec les nouveautés devant être évaluées. Rappelons que Johann Zarco ne sera pas présent, puisqu'il rentre désormais en France se faire opérer pour un arm-pump. En revanche, on pourra voir les futurs pilotes Tech3, Raúl Fernández et Remy Gardner, réaliser quelques tours sur la KTM.

Lire aussi :

Test Misano - Jour 1

Pos. Pilote Moto Chrono/Écart Tours
1 P. Bagnaia Ducati 1'31"524 45
2 P. Espargaró Honda +0"107 67
3 A. Espargaró Aprilia +0"212 52
4 T. Nakagami Honda +0"389 57
5 J. Mir Suzuki +0"403 70
6 F. Quartararo Yamaha +0"456 65
7 L. Marini Ducati +0"474 53
8 J. Miller Ducati +0"520 66
9 J. Martín Ducati +0"611 51
10 B. Binder KTM +0"645 52
11 V. Rossi Yamaha +0"646 56
12 M. Oliveira KTM +0"653 66
13 J. Zarco Ducati +0"824 58
14 A. Rins Suzuki +0"855 72
15 M. Márquez Honda +0"924 47
16 M. Viñales Aprilia +1"066 40
17 A. Márquez Honda +1"068 57
18 F. Morbidelli Yamaha +1"129 32
19 A. Dovizioso Yamaha +1"141 51
20 I. Lecuona KTM +1"227 55
21 E. Bastianini Ducati +1'313 11
22 D. Petrucci KTM +2"002 46
23 D. Pedrosa KTM +2"058 52
24 S. Bradl Honda +2"756 34
25 L. Savadori Aprilia +2"973 61
26 S. Guintoli Suzuki - -

partages
commentaires
Nouvelle course à oublier pour Oliveira : "C'est dur à comprendre"
Article précédent

Nouvelle course à oublier pour Oliveira : "C'est dur à comprendre"

Article suivant

Márquez juge intéressant le "nouveau concept" de la Honda

Márquez juge intéressant le "nouveau concept" de la Honda
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021