Test Misano - J2 - Aleix Espargaró mène, Fernández et Gardner débarquent

Aleix Espargaró a signé le meilleur temps au cours de la deuxième journée du test de Misano. Raúl Fernández et Remy Gardner ont découvert la KTM.

Test Misano - J2 - Aleix Espargaró mène, Fernández et Gardner débarquent

Les équipes ont continué leurs préparatifs pour 2022 ce mercredi sur le circuit de Misano, pour le dernier test réunissant titulaires et pilotes d'essais avant la fin de la saison. Le meilleur temps est revenu à Aleix Espargaró avec son Aprilia.

Sylvain Guintoli et Maverick Viñales ont été les seuls à rouler dans les 40 premières minutes de la séance, dans des températures encore fraîches. Fabio Quartararo s'est ensuite emparé de la première place et à amélioré plusieurs fois la référence. Pol Espargaró, Pecco Bagnaia puis Aleix Espargaró ont tour à tour mené dans la matinée.

Peu de pilotes ont fait mieux dans l'après-midi mais le représentant d'Aprilia a amélioré son chrono de 0"013 en fin de journée, à un peu plus d'une heure du drapeau à damier. Il a donc conclu la séance en tête devant Bagnaia, qui n'a pas roulé après la pause du déjeuner, tout comme Sylvain Guintoli et Enea Bastianini, qui a préféré interrompe son roulage après une chute.

Dans les équipes officielles, ces essais ont permis de tester des pièces en vue de la saison 2022, qu'il s'agisse de châssis, moteurs ou ensembles aérodynamiques. Le leader du jour a ainsi continué son travail avec les nouveautés aéro d'Aprilia, comme Bagnaia avec la Ducati. Chez Suzuki, les pilotes ont découvert le nouveau châssis après avoir utilisé le moteur 2022 dès mardi. Un seul exemplaire était présent, pour Joan Mir dans la matinée et Álex Rins dans l'après-midi. Le premier a signé le troisième temps et le second s'est classé hors du top 10.

Lire aussi :

Honda avait également un exemplaire de sa nouvelle moto, avec une entrée d'air verticale et de nouveaux ailerons dirigés vers le bas. Testée par Marc Márquez mardi, la machine était cette fois confiée à Pol Espargaró, auteur du sixième temps derrière Takaaki Nakagami et Jack Miller. Fabio Quartararo, finalement septième, a testé le châssis et le moteur 2022 de la Yamaha, et il a devancé son ancien coéquipier, Maverick Viñales, qui a continué son adaptation à l'Aprilia. L'Espagnol est le pilote qui a le plus roulé, avec 109 tours bouclés ce mercredi. Miguel Oliveira, meilleur représentant de KTM, et Marc Márquez, capable de faire près de 70 tours malgré son bras droit douloureux, ont bouclé le top 10. Franco Morbidelli s'est contenté de 38 tours, après un total de trois chutes sur les deux journées d'essais, qui n'ont pas aggravé sa blessure au genou.

La préparation de la saison 2022 ne concernait pas que les machines puisque Remy Gardner et Raúl Fernández ont pris pour le première fois le guidon des KTM de Tech3, en vue de leurs grands débuts en MotoGP l'an prochain. Les deux futurs rookies ont pris la piste en fin de matinée, Danilo Petrucci et Iker Lecuona n'ayant pas été alignés ce mercredi. Sans surprise, les deux hommes ont été en retrait, cette journée étant principalement dédiée à leur découverte de la machine et à l'ajustement de leur position sur la RC16.

Cette deuxième et dernière journée de la semaine s'est déroulée sans Johann Zarco, de retour en France mardi soir pour être opéré de son arm-pump dans la matinée. Honda n'a pas non plus fait rouler son pilote d'essais, Stefan Bradl, que l'on n'a plus revu en piste après la matinée de mardi, alors que Dani Pedrosa était au guidon de la KTM, Sylvain Guintoli a fait son retour sur la Suzuki, Michele Pirro était en piste avec la Ducati et Lorenzo Savadori aligné sur une Aprilia.

Lire aussi :

Test Misano - Jour 2

Pos. Pilote Moto Chrono/Écart Tours
1 A. Espargaró Aprilia 1'31"584 82
2

P. Bagnaia

Ducati +0"080 39
3 J. Mir Suzuki +0"123 68
4 T. Nakagami Honda +0"151 67
5 J. Miller Ducati +0"214 81
6 P. Espargaró Honda +0"342 89
7 F. Quartararo Yamaha +0"375 77
8 M. Viñales Aprilia +0"418 109
9 M. Oliveira KTM +0"552 71
10 M. Márquez Honda +0"567 69
11 L. Marini Ducati +0"567 62
12 B. Binder KTM +0"572 83
13 A. Márquez Honda +0"591 90
14 M. Pirro Ducati +0"675 61
15 Á. Rins Suzuki +0"747 77
16 J. Martín Ducati +0"768 60
17 F. Morbidelli Yamaha +0"828 38
18 A. Dovizioso Ducati +1"051 79
19 V. Rossi Yamaha +1"246 42
20 D. Pedrosa KTM +1"258 53
21 E. Bastianini Ducati +1"375 10
22 R. Fernández KTM +2"404 44
23 L. Savadori Aprilia +2"459 37
24 S. Guintoli Suzuki +2"557 31
25 R. Gardner KTM +3"057 44
partages
commentaires

Voir aussi :

Moteur 2022 et nouveau châssis : des progrès pour les pilotes Suzuki
Article précédent

Moteur 2022 et nouveau châssis : des progrès pour les pilotes Suzuki

Article suivant

Quartararo espérait "un peu plus de chevaux" sur le nouveau moteur

Quartararo espérait "un peu plus de chevaux" sur le nouveau moteur
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021