Les tests MotoGP de Sepang annulés à cause du COVID-19

partages
commentaires
Les tests MotoGP de Sepang annulés à cause du COVID-19
Par :

Le MotoGP a été contraint d'annuler les deux séances d'essais prévues sur le circuit de Sepang au mois de février, en raison de la pandémie de coronavirus. Les tests de Losail sont maintenus

Le MotoGP a l'habitude d'organiser des tests sur le circuit de Sepang en début d'année. Alors que les équipes espéraient bénéficier d'un assouplissement des mesures de quarantaine imposées en raison de la pandémie de COVID-19, les deux séances prévues au mois de février ont finalement été annulées en raison de l'augmentation des cas en Malaisie. Le pays a décidé ce mardi d'imposer un état d'urgence qui rend la tenue de ces essais impossible.

"La FIM (Fédération internationale de motocyclisme), l'IRTA (l'association des équipes) et Dorna Sports (promoteur du MotoGP) ont le regret d'annoncer l'annulation du Shakedown Test et des Tests Officiels de Sepang", annonce le MotoGP dans un communiqué. "La pandémie de COVID-19 et les confinements et complications qui en résultent ont contraint à annuler les deux événements, qui devaient se tenir sur le Sepang International Circuit en Malaisie en février."

Lire aussi :

Sepang devait accueillir la catégorie du 14 au 16 février, pour le Shakedown Test, réservé aux pilotes d'essais, puis du 19 au 21 février, avec les titulaires. Les tests prévus à Losail, au Qatar, du 10 au 12 mars, deux semaines avant le début de la saison sur le même circuit, sont maintenus, mais les séances de Sepang ne sont pour le moment pas remplacées. Le MotoGP précise que "les informations sur des changement supplémentaires seront communiquées dès qu'elles seront disponibles."

Le circuit de Sepang doit toujours accueillir la catégorie à la fin du mois d'octobre pour le Grand Prix de Malaisie. Le calendrier 2021 du MotoGP est pour le moment maintenu en l'état, avec 21 dates, dont une à définir, et les déplacements hors d'Europe, qui n'ont pas été possibles en 2020. Les déplacements prévus en début de saison aux États-Unis et en Argentine sont cependant menacés par le coronavirus.

La Formule 1 a dû annoncer ce mardi le report de deux Grands Prix, en Australie et en Chine, et le retour d'Imola. Le MotoGP s'est laissé une certaine marge de manœuvre en prévoyant trois courses réservistes, sur les circuits de Portimão (Portugal), Igora Drive (Russie) et Mandalika (Indonésie). En cas d'annulation, la priorité ira à Portimão, avec Igora Drive en second choix.

Voir aussi :

Suzuki ne remplacera pas Davide Brivio

Article précédent

Suzuki ne remplacera pas Davide Brivio

Article suivant

Crutchlow veut apporter le "dernier petit quelque chose" à Yamaha

Crutchlow veut apporter le "dernier petit quelque chose" à Yamaha
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Lieu Sepang International Circuit
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud