Le "cœur brisé" par Avintia, Tito Rabat vise Aprilia

Tito Rabat vit difficilement son éviction du team Avintia. Le pilote espagnol espère prendre la place libre chez Aprilia, mais il n'exclut pas une arrivée en WorldSBK ou un retour en Moto2.

Le "cœur brisé" par Avintia, Tito Rabat vise Aprilia

Durant le week-end du GP d'Europe, Avintia a annoncé le recrutement de Luca Marinia et d'Enea Bastianini pour la saison 2021. Ce duo remplacera Johann Zarco, en partance pour le team Pramac, et Tito Rabat, qui avait pourtant un contrat pour la saison prochaine. Souhaitant dans un premier temps éviter le sujet, le pilote espagnol s'est exprimé sur son avenir ce jeudi, reconnaissant qu'il n'a "pour le moment rien" en vue de l'année 2021.

"Quand je vois que je suis sans moto, j’ai le cœur totalement brisé, comme vous pouvez l’imaginer", a déclaré Rabat, sans cacher sa crainte de voir sa carrière en MotoGP s'arrêter dans une semaine, au GP du Portugal : "De l’extérieur, c’est facile de parler de cette situation. Quand on le vit soi-même, c’est très différent, je me suis battu depuis mon enfance pour arriver [en MotoGP]. Je suis arrivé là, je n'ai pas eu l’opportunité que je méritais en MotoGP, parce que je n’ai jamais été dans une équipe satellite, j’ai toujours été dans une équipe privée, avec un contrat privé."

"Dans cette catégorie, quand c’est comme ça, c’est très dur d’avoir de bons résultats. Ce n’est pas impossible, mais on a moins la possibilité de briller. C’est beaucoup plus difficile. Toutes ces années, je me suis battu, j’ai gardé la mentalité pour tout donner, tout donner, tout donner."

Lire aussi :

Tito Rabat a encore une option pour rester en MotoGP. Le Tribunal arbitral du sport a confirmé la suspension d'Andrea Iannone pour quatre ans, ce qui libère une place chez Aprilia pour la saison 2021. Marco Bezzecchi est le favori pour prendre le dernier guidon disponible sur la grille mais Rabat est lui aussi en discussions avec le constructeur italien.

"Mon manager étudie nos options pour l’an prochain, surtout une concrète qui est Aprilia, et c’est tout. Ce serait un rêve qu'une équipe de MotoGP mise sur moi. Au final, beaucoup de pilotes de premier plan visent cette place. Ce sera super difficile mais je crois en mes chances. Je sais que je suis très performant. Je sais qu’avec une bonne moto et une équipe qui me soutient, j’ai le niveau pour me me battre."

Des rumeurs envoient Tito Rabat en WorldSBK la saison prochaine, mais sans le soutien d'un constructeur et avec un palmarès vierge de tout podium en MotoGP, le Champion 2014 du Moto2 n'est pas certain que cette catégorie soit véritablement sa meilleure chance. "Évidemment, c’est une option", a-t-il indiqué. "C’est également un championnat de très haut niveau, ce n’est évidemment pas le MotoGP mais il y a aussi un niveau élevé entre les pilotes. Mais tous les pilotes qui y sont allés [après avoir été en MotoGP] avaient la possibilité de rester dans une équipe d’usine ou satellite, ils ont fait des podiums en MotoGP, ils ont gagné des courses en MotoGP."

Rabat est prêt à étudier d'autres solutions pour la saison 2021, quelle que soit la catégorie. "Rien n'est exclu, que ce soit être pilote d'essais, redescendre en Moto2 ou autre chose, tout est possible à ce stade. Mais j'aimerais avoir un beau projet, plusieurs options pourraient me motiver à continuer, donc on verra."

En attendant de savoir de quoi son avenir sera fait, Rabat reste concentré sur sa saison. "Je vais essayer de profiter de ces deux dernières courses et de faire de mon mieux", annonce-t-il, précisant qu'il essaie de conserver le meilleur état d'esprit possible : "J’ai essayé de faire des choses positives [depuis l'annonce d'Avintia], rien de négatif. Après la course, je suis allé faire du vélo dans les montagnes. Je me lève à 7h sans réveil. Je me couche peut-être à minuit, complètement détruit. Toute la journée, je m’entraîne, je dépense toujours bien mon énergie. Maintenant, je suis encore plus motivé."

Avec Germán Garcia Casanova

partages
commentaires
Valentino Rossi est bien autorisé à disputer le GP de Valence

Article précédent

Valentino Rossi est bien autorisé à disputer le GP de Valence

Article suivant

Dovizioso remplaçant de Márquez ? "Tout le monde va trop vite"

Dovizioso remplaçant de Márquez ? "Tout le monde va trop vite"
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021