Torres, Viñales et Abraham racontent une chute sans avertissement

Piégés par l'arrivée soudaine de la pluie, les trois pilotes sont conscients qu'ils ont eu beaucoup de chance, même si pour Torres le Grand Prix de Malaisie s'arrête là.

Torres, Viñales et Abraham racontent une chute sans avertissement

Les EL4 du Grand Prix de Malaisie ont eu des faux airs de Silverstone, ce samedi. On se souvient en effet qu'en Angleterre cette séance avait été marquée par plusieurs lourdes chutes de pilotes soudain partis en aquaplaning. Aujourd'hui, à Sepang, trois pilotes ont eux aussi été accidentés durant les derniers essais libres. Seulement, il ne s'agissait pas cette fois de pneus pluie n'arrivant pas à évacuer l'eau qui stagnait en piste, plutôt de machines encore chaussées de gommes slicks et soudain surprises par une très forte averse.

Lire aussi :

Les premières chutes ont eu lieu dans le virage 10, situé au sud du circuit. Coup sur coup, Jordi Torres et Maverick Viñales ont perdu le contrôle de leur machine et se sont retrouvés dans le bac à gravier. Le pilote aligné par Avintia depuis Aragón en a été quitte par un passage au centre médical. Une fracture d'un métacarpe à la base du pouce gauche lui a été diagnostiquée et il a alors été déclaré inapte pour la suite du Grand Prix, ce qui pourrait signer la fin de son parcours en MotoGP si jamais Tito Rabat fait son retour, comme il l'espère, à Valence.

"Sans avertissement, il s'est mis à pleuvoir et j'ai subi un gros highside à l'accélération. Heureusement, je me suis simplement fracturé le pouce gauche, mais malheureusement le week-end de course est fini pour moi. Je vais me faire opérer à Barcelone la semaine prochaine et on verra comment ça se passe", explique Jordi Torres.

Maverick Viñales a, lui, eu plus de chance malgré une chute similaire et une moto passablement amochée dans l'accident. "J'ai peut-être subi un highside, mais on a beaucoup de chance que ma moto n'ait heurté personne et que personne ne m'ait heurté. J'ai eu très peur quand je suis tombé, parce que j'ai vu Redding arriver et d'autres personnes derrière moi", raconte-t-il auprès du site officiel du MotoGP, assurant être indemne : "Dans le highside, j'ai pris un coup sur les mains, mais pas de problème. Je suis dur... comme le sol !"

Lire aussi :

Cette violente averse allait faire une autre victime quelques instants plus tard. Cette fois c'est entre les virages 4 et 5, à l'opposé des premiers accidents, que Karel Abraham a été piégé. Et comme ses collègues, il déplorait une pluie forte et soudaine, pour laquelle il n'a vu aucun signalement de la part des commissaires de piste.

"Je suis arrivé au virage 5 et tout à coup il pleuvait très fort", raconte-t-il. "Je suis tombé lourdement, la moto est détruite et je me suis fait mal. Heureusement je ne me suis rien cassé mais j'ai mal dans les mains, et aussi dans le dos et à la tête."

"Je suis super en colère parce qu'à mon avis les commissaires n'ont pas exposé les drapeaux", regrette le Tchèque. "Ça arrive parfois ici, parce que la pluie arrive très vite. En Europe ça commence plus doucement, mais ici il se peut qu'en l'espace de deux mètres ont ait des conditions sèches puis une pluie super forte."

"J'étais amoché pour les qualifications et je ne me sentais pas vraiment moi-même", ajoute Abraham qui a néanmoins pu disputer la séance et ne semble pas avoir de contre-indication pour être au départ de la course dimanche. "On a terminé proche de la dernière place et ce sera difficile demain. J'espère me sentir mieux et qu'on pourra faire quelque chose, mais on verra."

partages
commentaires
Pas d'inquiétude pour Dovizioso, malgré sa chute

Article précédent

Pas d'inquiétude pour Dovizioso, malgré sa chute

Article suivant

Une erreur coûte la 1re ligne à Miller

Une erreur coûte la 1re ligne à Miller
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021