Du travail pour rien pour Bautista, mais un top 10 à l'arrivée

Le pilote Aspar a pris beaucoup de temps à cerner la meilleure option pneumatique, jouant son va-tout le jour de la course.

Au vu du rythme de course affiché par Álvaro Bautista, nul doute que le pilote espagnol et l'équipe espagnole peuvent nourrir des regrets concernant leur résultat final en Autriche.

Comme souvent cette saison, la recherche de la bonne solution pneumatique, notamment à l'arrière, a constitué un véritable casse-tête, et l'Ibère n'a pas échappé à la règle ce week-end.

Après une piètre 17e place en qualifications, Bautista a décidé, compte tenu de sa situation bien mal goupillée, de faire marche arrière le jour de la course pour revenir sur ses réglages du vendredi.

Un choix audacieux, puisque la météo s'était entre-temps considérablement radoucie sur le Red Bull Ring, ce qui faisait courir le risque de rendre les réglages du numéro 19, qui avait bouclé cette première journée à la 11e place aux temps combinés, inopérants. 

Marche arrière le dimanche

"Cela a été un week-end difficile pour nous, car nous avons éprouvé des difficultés pour trouver le grip à l'arrière, notamment dans les zones de freinage", a-t-il expliqué après la course. "Nous avons essayé diverses solutions dans le week-end, mais nous n'avons pas trouvé le moyen de résoudre cela [le manque d'adhérence à l'arrière de sa GP16, ndlr]. Donc, lors du warm-up, nous avons décidé de retourner aux réglages du vendredi, pour voir si la direction que nous avions prise en début de week-end était la bonne ou non. Je me suis senti mieux, et j'avais un meilleur feeling comparé à hier [samedi]. Tout le travail qu'on a fait durant le week-end n'a donc servi à rien, puisque nous sommes revenus aux réglages du vendredi."

Muni du pneu medium à l'avant, et du soft à l'arrière, et en manque de repères dans des conditions de piste plus chaudes, le pilote Aspar a préféré jouer la carte de la vigilance lors des premiers tours, avant de hausser progressivement le rythme. "En course, j'ai pris le départ depuis l'arrière, et j'ai été prudent lors des premiers tours", reprend-il. "Mon rythme a ensuite été bon, comme celui de Maverick [Viñales] ou Valentino [Rossi], mais en partant de derrière, c'est toujours compliqué de récupérer cette distance."

Mais avec une huitième place à l'arrivée, force est de constater que Bautista a plus que limité les dégâts dans les Alpes autrichiennes, et conforté sa 11e position au général. "Au final, la huitième place, ce n'est pas si mal. Nous avons donc décidé d'utiliser le soft à l'arrière. À la fin, j'ai eu un peu d'usure, mais j'ai pu gérer cela. Je pense que nous avons fait le bon choix pour la course."

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Autriche
Circuit Red Bull Ring
Pilotes Álvaro Bautista
Équipes Aspar Racing Team
Type d'article Réactions