Des travaux en juillet pour améliorer le drainage de Sepang

Après les plaintes sur les délais de séchage à Sepang, Loris Capirossi, représentant de la Dorna à la Direction de course, confirme que des travaux vont être réalisés, et qu'un resurfaçage sera fait en décembre s'ils ne portent pas satisfaction.

O.P., Sepang - L'ex-pilote italien, dans son nouveau rôle d'homme fort de la Dorna depuis la réorganisation de la Direction de course, a calmé les esprits chez les pilotes et les équipes, lésés par le temps perdu lors des deux premières journées d'essais.

Lors du dernier Grand Prix de Malaisie, en octobre, la majorité du plateau s'était déjà plainte de l'état de la piste, resurfacée au début de l'année et qui avait eu besoin de plusieurs heures pour sécher après le passage d'une averse. Mis à part les flaques d'eau, les autres problèmes se situent dans la teinte de l'asphalte, qui rend difficile la visibilité et l'identification desdites flaques. 

Une averse s'est abattue lundi sitôt les essais terminés, ce qui a inondé le circuit et compromis les premières heures de roulage des pilotes mardi.

L'asphalte ne sèche pas

Alors que les autoroutes de la zone étaient complètement sèches au début de la matinée, l'asphalte de Sepang n'a pas été complètement sec avant 14h, heure locale. Une circonstance fâcheuse si on prend en compte le fait que la majorité des équipes détient une infinité de choses à tester sur leurs prototypes.

Afin de trouver une solution, Capirossi a assuré à Motorsport.com que seront réalisés des travaux de grande ampleur durant le mois de juillet, espérant que ceux-ci porteront leurs fruits.

"Nous avons déjà rencontré ces problèmes de drainage lors du Grand Prix. Nous espérons que les travaux que nous allons effectuer en juillet résoudront le problème. Dans le cas contraire nous prendrons une décision drastique, avec un resurfaçage en décembre", assure l'Italien, confiant dans la mesure qui sera appliquée cet été.

"C'est autant expérimental que ce qui s'est aussi passé à l'aéroport de Kuala Lumpur (à cinq minutes en voiture du circuit). Uncini (membre de la FIM) et moi seront ici une fois qu'aura été réalisée la modification et nous contrôlerons combien temps prend la piste pour sécher", a tranché Capirossi.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement Essais de janvier à Sepang
Circuit Sepang International Circuit
Type d'article Actualités