Trois victoires sur quatre? Yamaha n'osait pas en rêver!
Valentino Rossi et Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Massimo Meregalli et Valentino Rossi
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Massimo Meregalli, Jorge Lorenzo et Valentino Rossi
Massimo Meregalli et Jorge Lorenzo
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

L.B., Le Mans - Trois victoires en l'espace de quatre Grands Prix : le bilan comptable pourrait difficilement être meilleur pour Yamaha en cette entame de saison. En tête des trois Championnats - Pilotes avec Valentino Rossi, mais aussi Constructeurs et Teams - la marque d'Iwata connaît un regain de forme qui contribue à redistribuer les cartes d'une discipline sujette l'an dernier à la domination implacable de Marc Márquez et Honda.

"Pour nous tous, ce fut un début de saison enthousiasmant. Gagner trois des quatre premières courses, ça a été important," se réjouit Massimo Meregalli dans un entretien accordé à Motorsport.com. Et le directeur de l'équipe officielle d'admettre même une pointe de surprise : "Notre objectif était de gagner au Qatar, d'entamer le Championnat avec une victoire. Mais, franchement, penser de pouvoir gagner trois des quatre premières courses... ça aurait été un peu trop!"

"Tout se passe bien avec notre moto," juge Meregalli, pourtant conscient que le niveau de compétitivité de la M1 s'est dévoilé une fois passés les essais hivernaux : "Elle s'est révélée très compétitive, en particulier en réglages course. Nous arrivons à moins consommer les pneus et à être vraiment déterminants dans la seconde partie de la course. Deux victoires avec Vale, une avec Jorge : cela démontre que notre package est bon."

Nous sommes dans une très bonne période et nous partons clairement avec l'intention de gagner au Mans

Massimo Meregalli, équipe officielle Yamaha

Déjà en passe d'égaler les quatre victoires qu'elle comptait à son actif l'an dernier, Yamaha profite de la nouvelle boîte de vitesses full seamless introduite en février. Une technologie qui permet de limiter les à-coups non plus seulement en montée de rapports, mais aussi en rétrogradage, et dont la marque ne laisse plus l'apanage à Honda.

L'amélioration évidente des performances et des résultats découle-t-elle directement des modifications apportées à la YZR-M1? "C'est certain," tranche Massimo Meregalli. "Avant le début du Championnat, nous n'avions probablement pas atteint un réglage optimal. Nous étions certains que le seamless au rétrogradage apporterait des améliorations, cependant ce système était tellement nouveau qu'il avait besoin de temps pour être réglé. Au fil des essais et des courses, nous l'avons fait évoluer et il apporte aujourd'hui les résultats que nous attendions."

"Il reste encore un peu de marge entre nous et Honda," tempère le patron de l'équipe, "en particulier dans la dernière phase du freinage, quand ils tirent encore sur les freins tout en entrant dans les virages. [Honda a] un léger avantage dans ce domaine. En revanche, nous nous sommes montrés beaucoup plus stables et nous avons été en mesure d'utiliser des gommes qu'eux n'ont pas pu prendre. C'est très satisfaisant."

Si ce point faible en entrée de virages pourrait s'avérer gênant au Mans, piste faisant la part belle aux freinages appuyés, Massimo Meregalli n'en nourrit pas moins l'ambition d'une nouvelle victoire après deux éditions remportées par Honda.

"Il y a beaucoup de freinages ici, mais ça a toujours été un bon circuit pour Yamaha," rappelle l'Italien. "Je ne devrais peut-être pas le dire, mais nous accusons sur Honda et Ducati un retard en vitesse [de pointe], or cette piste ne devrait pas trop nous pénaliser. Il est vrai aussi que nous n'avons pas gagné ici ces dernières années, néanmoins je crois que nous sommes dans une très bonne période et nous partons clairement avec l'intention de gagner au Mans."

Toutes les photos de l'équipe Yamaha Factory

partages
Interview Poncharal - "On est dans les clous, mais 1s au tour c'est trop"

Article précédent

Interview Poncharal - "On est dans les clous, mais 1s au tour c'est trop"

Article suivant

Qualif – Marc Marquez dégoupille

Qualif – Marc Marquez dégoupille
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021