Troisième au forceps, Mir s'excuse d'avoir dû faire des block-pass

Contraint comme la majorité du temps à devoir remonter le peloton depuis une position de départ lointaine sur la grille, Joan Mir s'est excusé d'avoir dû muscler son jeu dans les dépassements vers le podium.

Auteur d'une belle course de remontée comme il nous en gratifie régulièrement depuis le début de la saison, Joan Mir a compensé l'absence de dispositif d'ajustement de hauteur du châssis Suzuki en course par une impeccable gestion de son effort sur la distance du Grand Prix et en réalisant des dépassements parfois autoritaires.

Parti seulement dixième depuis la grille de départ, le Champion du monde en titre pointait huitième au terme du premier passage et devenait dès le tour suivant le seul espoir de bon résultat de Suzuki, alors qu'Alex Rins se trouvait tassé dans un dépassement de Johann Zarco et reculait bon dernier.

Passé P7, l'Espagnol était déjà remonté d'une autre place dans la septième boucle et parvenait ensuite à prendre le meilleur sur Miguel Oliveira dans le groupe de poursuite auquel appartenaient aussi Nakagami et Zarco. Les malheurs du Japonais à la mi-course permettaient au pilote Suzuki d'aborder la seconde phase de GP en quatrième position, dans le sillage du dauphin au championnat. C'est dans le 19e des 26 passages que l'Espagnol trouvait ensuite la clé pour passer le Français et parvenait ensuite à contenir les efforts de ce dernier pour lui reprendre la dernière place du podium jusqu'à l'arrivée, et parfaitement gérer les quelques dixièmes de marge à sa disposition.

Lire aussi :

"C'est un podium important pour moi et pour Suzuki, je pense que c'est un boost d'énergie pour essayer d'être meilleurs sur la seconde partie de saison", félicite-t-il, conscient du fait qu'il ne peut pas encore jouer les premiers rôles en rythme pur de bout en bout week-end après week-end. "Avec ce package, ce n'est sans doute pas suffisant pour se battre pour le titre et il nous faut travailler dessus : sur la moto, sur moi-même, et toujours essayer de progresser plus. Mais je suis très heureux de la course, globalement, parce que je pense que nous ne pouvions pas attendre beaucoup plus de celle-ci."

Mir le reconnait, il y avait meilleur que son package en piste ce dimanche ; dès lors, achever sur la troisième marche du podium coche une case et permet de mesurer le chemin restant à parcourir pour arriver au niveau souhaité. "Tous les deux [Quartararo et Viñales] ont été beaucoup plus rapides tout le week-end et ils ont piloté la moto à un niveau vraiment très bon", note-t-il. "C'était vraiment très difficile pour moi d'être proche d'eux. Mais j'ai fait ce que j'avais à faire sur les premiers tours."

Le Champion s'excuse pour ses block-pass

Pour compenser, voire surcompenser, Mir a été amené à devoir réaliser des manœuvres musclées et s'est spontanément excusé publiquement du fait de n'avoir pu être plus propre en conférence de presse d'après-course. "Il est toujours très difficile de dépasser les Honda et les Ducati. C'est toujours un cauchemar, mais j'essayais de donner mon maximum et de réaliser des dépassements intelligents. Bien entendu, je souffre toujours pour dépasser les Ducati et peut-être que certains dépassements sont un petit peu à la limite ou proches d'eux. Je ne les ai jamais touchés mais j'ai fait des block-pass et j'en suis désolé. Mais c'est vraiment difficile : je pense que ces gars-là [les pilotes Yamaha, ndlr] peuvent aussi me comprendre un petit peu plus ! Je comprends que Jack [Miller] soit en colère aujourd'hui parce que le dépassement était un block-pass et je n'aime pas faire ce genre de manœuvres, mais il est rapide dans les lignes droites, il freine dur… et c'est difficile !"

Au général, ce troisième podium 2021 de Mir permet au Champion de repasser quatrième, à la faveur du score vierge de Jack Miller, qui grille un précieux joker dans sa quête du titre. Avec 101 points, Mir peut aussi se targuer du fait d'avoir inscrit 75% des points de l'équipe Suzuki depuis le début de la saison, et alors que l'heure des premiers bilans arrive avant la seconde partie de la saison, qui reprendra en Styrie début août.

Lire aussi :

partages
commentaires
Viñales : "Je ne peux pas donner tout ce que j'ai" chez Yamaha

Article précédent

Viñales : "Je ne peux pas donner tout ce que j'ai" chez Yamaha

Article suivant

Zarco ravi d'être proche du podium après un week-end "difficile"

Zarco ravi d'être proche du podium après un week-end "difficile"
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021