Réactions
MotoGP GP d'Argentine

Trop "nerveux", Pecco Bagnaia présente ses excuses

Pecco Bagnaia regrette de s'être emporté quand des pilotes l'ont gêné en EL2 au GP d'Argentine. Qualifié en cinquième ligne, l'Italien garde espoir pour la course.

Francesco Bagnaia, Ducati Team

Pecco Bagnaia a manifesté son agacement sur sa Ducati samedi, à Termas de Río Hondo. En difficulté dans les deux premières séances d'essais, l'Italien a rencontré un groupe de pilotes à faible vitesse alors que la fin des EL2 approchait et sa colère l'a poussé à freiner violemment dans la ligne droite.

Aucun pilote n'était dans le sillage de Bagnaia, ce qui lui a probablement permis d'éviter une pénalité à laquelle son coéquipier Jack Miller a eu droit pour avoir gêné Fabio Quartararo en Q2. L'Italien reconnait néanmoins que son comportement était inapproprié. "Je tiens à présenter mes excuses", a déclaré Bagnaia. "Quand ça arrive, on peut faire des erreurs et ça a été mon cas. J'ai eu tort, c'était de ma faute."

 

"J'ai vu les commissaires", a-t-il précisé. "J'ai présenté mes excuses pour ce que j'avais fait, ils ont compris ma situation et m'ont juste dit d'être plus prudent et plus intelligent dans ces situations, parce que j'étais très nerveux. Je suis tombé sur des pilotes qui habituellement se plaignent beaucoup des pilotes du Moto3 et qui faisaient la même chose, en fait. J'étais un peu nerveux mais c'était de ma faute."

Bagnaia était "lent" en qualifications

Cette frustration a peut-être été exacerbée par l'incapacité de Pecco Bagnaia à faire un bon chrono en pneus neufs. Les premiers essais l'ont vite rassuré sur son rythme de course mais il a été plus à la peine au moment de se confronter au chronomètre, ce qui l'a envoyé dans une Q1 dont il n'a pas su s'extirper. Bagnaia s'élancera de la 13e position sur la grille de départ, après avoir gagné une position grâce à la sanction infligée à Miller.

"En pneus usés, j'étais assez confiant de faire un bon travail. J'étais assez rapide, j'ai fait un 1'39"3 avec un pneu qui avait 16 tours, donc mes sensations étaient bonnes en pneus usés. Puis on a pris un pneu neuf et j'ai eu beaucoup de mal à faire un bon chrono. Je n'ai gagné que trois dixièmes donc ce n'était pas suffisant. La vérité, c'est que j'étais lent en qualifications, je ne peux rien dire d'autre. J'ai un peu de mal avec les bosses, j'ai du mal en pneus neufs donc ça me pose problème. On travaille sur ça et on a déjà vu des choses à changer pour [dimanche]."

Pecco Bagnaia

Pecco Bagnaia

Bagnaia a en effet été particulièrement déstabilisé par les nombreuses bosses, notamment à la sortie du virage 11. "Le problème est que c'est plus ou moins la situation d'Austin l'an dernier", a détaillé le pilote Ducati sur le site officiel du championnat. "C'était très bosselé et la situation était critique. Avant les qualifications, on a fait une chose [dans les réglages] que l'on refera [dimanche] et qui est positive selon moi, ça apporte plus de constance. J'ai regardé des réglages des autres pilotes Ducati, je m'en suis inspiré et je vais aller dans cette direction pour avoir le même type d'agressivité que leur moto."

Pecco Bagnaia a conscience que son départ en cinquième ligne ne lui facilitera pas la tâche mais le bon rythme de course de la Ducati et l'accumulation des tours pourraient jouer en sa faveur : "On a encore beaucoup de travail parce que je suis un peu lent pour m'adapter à une piste quand j'arrive, donc j'ai besoin de travailler un peu plus dans une situation comme celle-ci."

"On a déjà vu ce que je dois faire différemment et ce qu'on doit changer dans les réglages. En pneus neufs, j'étais lent et on doit comprendre pourquoi. Les qualifications sont terminées, je suis 13e avec la pénalité de Jack. La course sera difficile demain. Il faudra rester calme et essayer de gagner autant de places que possible. Je pense qu'on peut faire un bon travail avec mon rythme."

À terre au Qatar et seulement 15e sous la pluie de Mandalika, Bagnaia espère véritablement lancer sa saison ce dimanche : "Mon but sera de prendre plus qu'un point ! On a la possibilité de faire une bonne course. Ça ne sera pas facile parce que beaucoup de pilotes sont rapides. Aleix Espargaró était incroyable [samedi]. Mais on verra. Je suis certain qu'on pourra décrocher un résultat meilleur que celui [des qualifications]."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent La grille de départ du GP d'Argentine MotoGP
Article suivant Marini récompense VR46 après une folle journée

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France