Un accident pousse à l'interdiction des scooters en piste

Les organisateurs du Championnat du monde MotoGP ont interdit les reconnaissances de la piste menées le jeudi précédant les Grands Prix au guidon de scooters.

O.P., Sepang - L'accident de deux pilotes ce jeudi, à Sepang, alors qu'ils reconnaissaient la piste sur un scooter, a mis un point final à ces pratiques du jeudi. L'interdiction s'applique immédiatement.

Le jeudi précédant les Grands Prix, les pilotes ont l'habitude de boucler quelques tours afin de juger de l'état de la piste. Certains le font à pied, d'autres à vélo tandis que la majeure partie d'entre eux opte pour un deux-roues motorisé. Cela sera désormais interdit.

La multiplication de ce type de véhicules en piste, le jeudi, avait déjà attiré l'attention de la Direction de course qui, il y a quelques années, a rendu obligatoire l'utilisation de casques pour ces pratiques.

Ce jeudi, les pilotes Moto3 Tatsuki Suzuki et Fabio Spiranelli, tous deux membres du team CIP-Unicom Starker, se trouvaient sur une petite moto conduite par l'Italien lorsqu'ils sont tombés. Spiranelli souffre d'une profonde entaille dans la jambe et s'est vu contraint de passer par la Clinica Mobile pour que la plaie soit suturée. Il devra passer demain un contrôle médical afin d'obtenir l'accord des docteurs avant de prendre la piste pour les premiers essais Moto3.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP , Moto2 , Moto3
Événement GP de Malaisie
Circuit Sepang International Circuit
Pilotes Tatsuki Suzuki , Fabio Spiranelli
Type d'article Actualités
Tags direction de course, réglement