Un samedi à oublier pour Dani Pedrosa

Depuis son retour à la compétition après avoir sérieusement pensé à la quitter pour un problème récurrent à son avant-bras, Dani Pedrosa était sur une pente ascendante. Retrouvant sourire et plaisir, il était enfin épargné par la malchance et dans le doute qui commençait à terrasser les ingénieurs du HRC, il apparaissait comme le cap stable sur lequel on pouvait se reposer. En Catalogne, il retrouvait même le podium et dès l'entame du Grand Prix des Pays-Bas, il se montrait sûr de son fait. Mais tout change vite en MotoGP. Et le samedi, jour de course pour la dernière fois de l'Histoire à Assen, la conjoncture a changé du tout au tout.

Les qualifications ne s'étaient pas si mal passées avec un quatrième temps laissant entrevoir de belles choses pour la compétition. Puis il y a eu ce warm-up marqué par une violente chute. "C'était une chute très étrange. Je roulais bien et les freins comme les pneus étaient à bonne température. Mais j'ai perdu soudainement l'avant. Hélas, la moto a été fortement endommagée et lorsque j'ai retiré mon gant, j'ai vu que j'avais des coupures aux doigts. Mais ce n'était pas grave au point de manquer la course."

Cette perte de l'avant inexpliquée suivie d'une longue glissade lui a abîmé le pouce et le majeur de la main gauche. Moto cassée et blessures douloureuses qui l'ont contraint à la piqûre anti-douleur, l'après-midi s'annonçait compliqué. Les faits, hélas, ont confirmé les craintes.

Dans le dernier tour, Cal Crutchlow m'a sorti dans la chicane et j'ai encore perdu des places

Dani Pedrosa

Sur sa seconde moto, l'équipier de Marc Marquez a d'abord raté son départ. A son corps défendant puisque c'est l'embrayage qui a fait des siennes. Repoussé à la treizième place, il a commencé à attaquer pour remonter, moment où il s'est rendu compte que les freins ne répondaient pas correctement. Malgré tout, le pilote du HRC s'est hissé jusqu'à la sixième position avant de s'en faire proprement éjecté à la chicane par un Cal Crutchlow mort de faim et impitoyable.

"J'ai dû prendre ma deuxième machine et j'ai rencontré des problèmes. Au départ, l'embrayage n'a pas réagi et j'ai dû le réinitialiser. Je glissais beaucoup, j'ai perdu beaucoup de positions et mes freins n'étaient pas parfaits. Je me suis adapté et j'ai commencé à remonter. Dans le dernier tour, Cal Crutchlow m'a sorti dans la chicane et j'ai encore perdu des places."

Une chicane qui, décidément, n'a pas été favorable aux officiels Honda durant ce meeting. Dani finit tout de même huitième mais frustré. Rendez-vous pour la revanche au Sachsenring dans quinze jours. Il pointe à présent dixième au classement général nanti de quarante-sept points.

 

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP des Pays-Bas
Sous-évènement Course
Circuit Assen
Pilotes Dani Pedrosa
Équipes Repsol Honda Team
Type d'article Résumé de course
Tags assen, dani pedrosa, gp des pays-bas, honda, hrc