Un week-end éprouvant pour Dovizioso

Victime de diverses douleurs physiques samedi et dimanche, le pilote italien a tant bien que mal rallié l'arrivée au Mugello, pour la première fois depuis l'Argentine.

Un week-end éprouvant pour Dovizioso
Le nouveau casque d'Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team, Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team, Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Bradley Smith, Monster Yamaha Tech 3
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Charger le lecteur audio

Devant son public, Andrea Dovizioso avait à cœur de bien faire. L'Italien avait préparé pour l'occasion une décoration de casque spéciale, représentant la puissance d'un cheval. Tout un symbole, puisque sa Ducati a été mesurée à plus de 353 km/h, soit l'une des vitesses les plus importantes jamais enregistrées dans la catégorie. Des canassons, il en a fallu pour le porteur du numéro 4, qui devait s'élancer depuis le 13e rang. Mais ''Dovi'' n'a pas flanché et bouclait le premier tour en 5e position ! ''Partir d'aussi loin aurait pu être pénalisant, mais je suis immédiatement rentré dans le rythme, ce qui m'a permis de suivre le groupe de tête en début de course.''

Après avoir dépassé Aleix Espargaró, la Ducati prit un temps la troisième place, avant de céder face aux assauts de son propre équipier, Andrea Iannone. Les deux hommes partirent hors de la trajectoire au premier freinage, ce qui anéantissait ses espoirs de podium. ''J'ai été victime d'une douleur à l'avant-bras droit, et j'ai perdu beaucoup de force musculaire. Ce problème m'a contraint à ralentir la cadence, mais surtout à commettre quelques erreurs comme à San Donato (virage 1). Après cela, je ne pouvais plus viser le podium.'' Un week-end transalpin éprouvant pour Dovizioso, qui souffrait du cou lors des essais.

"Faire encore mieux"

Malgré cette bagarre perdue, le pilote tricolore, qui accueillera Jorge Lorenzo dans son box la saison prochaine, voit le bon côté des choses. ''Finir sur une 5e place reste un résultat positif, étant donné que je n'avais pas vu la couleur du drapeau à damiers depuis quelques temps (3 abandons consécutifs en 2016) !''

''Je suis déçu pour mon équipe car, malgré un meeting difficile, nous sommes parvenus à trouver un très bon rythme de course. Finir dans le top 3 aurait été un belle récompense, mais nous devrons poursuivre nos efforts. L'objectif est de faire encore mieux pour les prochains rendez-vous, dès Barcelone dans deux semaines.''

partages
commentaires

Édito - Lorenzo, la quête du héros

Un Grand Prix en dents de scie pour Tech3 au Mugello