Un week-end texan qui se termine bien pour Bradley Smith
Bradley Smith, Monster Yamaha Tech 3
Bradley Smith, Monster Yamaha Tech 3
Bradley Smith, Monster Yamaha Tech 3
Bradley Smith, Monster Yamaha Tech 3
Bradley Smith, Monster Yamaha Tech 3
Départ : Andrea Dovizioso, Ducati Team leader

Avec une belle et solide sixième place à Austin, Bradley Smith a marqué des points à tous les niveaux. Au figuré, car il s'est révélé comme meilleur pilote satellite sur le tracé texan et a longtemps été en mesure de suivre le rythme des pilotes officiels Yamaha Valentino Rossi et Jorge Lorenzo, et au sens propre car les dix points obtenus sur le Circuit Of The Americas lui permettent de pointer au sixième rang du classement général, à égalité avec un autre représentant satellite, à savoir Cal Crutchlow.

Une séance de qualifications délicate

Tout n'avait pourtant pas si bien démarré pour le Britannique, qui, après des séances libres discrètes avec comme meilleure performance une cinquième place en EL3, n'avait pu faire mieux qu'une dixième place lors des qualifications, devancé de justesse par Pol Espargaró, à une seconde et demie de la pole réalisée par Marc Márquez.

Smith ne cachait pas sa déception suite à cette session mitigée : "Cela va sans dire que je suis déçu de terminer en dixième position. Nous avons eu quelques soucis techniques pendant les EL4 et nous n'avons pas pu les régler à temps pour la Q2. Malheureusement, cela veut dire que j'ai du m'arrêter pour changer de moto, ce qui est loin d'être idéal lors d'une session de 15 minutes sur un circuit aussi long. De plus, nous n'avons pas eu le temps de changer le pneu avant sur la seconde moto, donc j'ai effectué mes tours avec un pneu usé. Cela a été une séance où rien n'est allé dans notre sens, et c'est donc décevant de s'élancer depuis la quatrième ligne."

Il nuançait toutefois : "Cependant, nous avons été dans le rythme tout le week-end jusqu'à présent et je reste confiant car notre rythme de course est régulier, donc il nous faut simplement ajuster un peu la moto lors du warm-up et alors nous serons prêts. La course est longue ici mais je me sens à l'aise sur la moto et je suis confiant quant au fait de réaliser quelques beaux dépassements lors des premiers virages. De fait, je suis toujours optimiste et je pense que nous pouvons effectuer une belle course demain."

Une course propre et convaincante

Le Britannique avait vu juste, effectivement : au départ, il gagne six places et parvient donc à se hisser au quatrième rang, se permettant de devancer Jorge Lorenzo, Andrea Iannone et Cal Crutchlow. Pendant sept tours, il se maintient en quatrième position, avant d'être dépassé par Iannone puis Lorenzo.

La seconde moitié de course voit Smith évoluer en solitaire en sixième position, mais il ne se déconcentre pas pour autant et continue d'effectuer de bons tours, pas si éloignés de ceux des pilotes qui se battent devant lui, et assure donc cette place face notamment à Cal Crutchlow ou Aleix Espargaró. Il peut également compter sur une bonne vitesse de pointe, la meilleure parmi les Yamaha engagées, avec une vitesse maximale moyenne de 336 km/h, l'aspiration du début de course ayant toutefois surement contribué à cette donnée.

A l'arrivée, ce sont dix points engrangés par le pilote Tech3. Dix unités qui lui permettent de faire jeu égal au classement du Championnat du Monde avec Crutchlow avec 18 points et ainsi de figurer leader ex-aequo au sein de la catégorie des pilotes satellite.

Smith heureux de l'"une de ses plus belles performances en MotoGP"

Après course, le pilote anglais a livré ses impressions : "C'était une bonne course et je suis content du résultat. Ca a commencé par un grand départ et passer de la dixième place à la quatrième. Le risque que j'ai pris qui consistait à contourner le paquet par l'extérieur au premier virage a payé. J'ai étudié d'autres courses précédentes et j'ai vu comment d'autres pilotes se sont retrouvés coincés à l'intérieur, donc j'ai décidé de relever ce défi et de passer par l'extérieur. Après cela, j'ai roulé confortablement avec les leaders pendant les cinq premiers tours, mais quand Marc a passé Andrea, je manquais de ce petit plus de rythme."

Il poursuit et détaille le déroulé de sa performance : "A un moment de la course, j'étais tellement concentré sur le fait de rester avec le groupe de devant que j'ai oublié de modifier la cartographie du traction control ; j'ai fait surchauffer le pneu et par conséquent, j'ai baissé un peu de rythme. Mais quoi qu'il en soit, je suis content du résultat et finir à la sixième place, comme meilleur satellite et à dix secondes du vainqueur constitue sans nul doute l'une de mes plus belles performances de ma carrière en MotoGP. Maintenant, je me fixe sur l'Argentine et même si j'y ai été en difficulté l'an passé, avec la nouvelle M1 et les pneus Bridgestone, nous devrions être compétitifs. C'est une piste Yamaha donc nous devons essayer de continuer à poursuivre cette bonne période que nous connaissons depuis le début de la saison."

L'an passé, sur le circuit Termas de Río Hondo, Smith avait signé le septième temps en qualifications avant de terminer la course à la même position. Une belle performance qu'il aura sans aucun doute à cœur d'améliorer en 2015.

 

partages
Iannone a perdu le podium dans le premier tour à Austin

Article précédent

Iannone a perdu le podium dans le premier tour à Austin

Article suivant

GoPro devient partenaire du MotoGP pour 5 ans

GoPro devient partenaire du MotoGP pour 5 ans
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021