Une course très stressante pour Valentino Rossi

partages
commentaires
Une course très stressante pour Valentino Rossi
Par : Léna Buffa
11 oct. 2015 à 10:24

Valentino Rossi est monté dimanche sur la deuxième marche du podium japonais, un succès si l'on considère qu'il est parvenu à battre son rival pour le titre, Jorge Lorenzo.

Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Qualifications : le deuxième, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, deuxième

C'est le dénouement d'une course éprouvante, rendue compliquée par l'arrivée de la pluie puis l'assèchement progressif de la piste tour après tour. Si les deux pilotes Yamaha ont souffert dans ces conditions de l'usure excessive et prématurée de leur pneu avant, les circonstances ont tourné en faveur de Rossi.

"Ca a été très difficile. Mentalement c'était un gros stress, surtout au début, parce que la moto était difficile à contrôler à cause du pneu qui [s'usait] beaucoup. C'était de plus en plus compliqué," raconte Valentino Rossi. "J'ai pris un bon départ, puis Jorge s'est montré plus fort que moi dans les premiers tours et il a pu se creuser une avance. Je ne me sentais pas à 100%, mais j'ai essayé de le pas trop perdre de terrain et de le suivre. Au bout de quelques tours, l'écart entre nous s'est stabilisé : c'était une bonne source de motivation et aussi de concentration, d'autant qu'on était plus rapides que tous les autres."

"Mais la course a encore changé car les conditions se sont asséchées," poursuit-il. "C'est beaucoup mieux quand c'est full wet plutôt que quand on a une trajectoire sèche. Quand Dani est arrivé j'étais très inquiet : je me suis dit qu'il allait me battre, mais je ne savais pas s'il serait capable d'aller prendre Jorge. J'aurais encore perdu 9 points, comme en Aragón, et ça aurait difficile pour le Championnat."

C'est alors que Valentino Rossi a saisi sa chance en s'accrochant au bon wagon. "J'ai éssayé de partir avec Dani, qui avait un très bon rythme. J'ai pu boucler trois ou quatre tours assez forts et je me suis rapproché de Jorge. A ce moment-là, on avait des problèmes avec les pneus, on était vraiment à la limite. Simplement, j'en avais peut-être un tout petit peu moins [que Lorenzo] et j'ai pu garder mon rythme," pointe-t-il.

"Dani m'a aidé parce qu'il pilotait très bien et il m'a donné son aspiration et aussi de bonnes trajectoires et de bonnes informations," reconnaît le leader du Championnat du Monde. "Ceci dit, c'était un moment très étrange de la course parce que Jorge s'était montré très fort et très régulier jusque là. Je savais que ma seule chance de rattraper Jorge, c'était d'essayer d'utiliser Dani et j'ai pu y arriver. L'état des pneus à ce moment-là a beaucoup joué également."

Au contraire de son coéquipier, Valentino Rossi avait opté aujourd'hui pour une Yamaha sans ailerons. "Je crois que les Ducati en ont déjà assez, alors je les ai enlevés !" a-t-il plaisanté, écartant l'hypothèse que cela ait pu avoir un impact sur le degré d'usure du pneu avant.

Ce résultat permet à Rossi d'augmenter de quatre points son avance au Championnat, où il compte désormais dix-huit unités de marge sur Lorenzo. Il reste trois rounds pour les départager.

Prochain article MotoGP
Jorge Lorenzo : "Je veux y croire jusqu'au bout"

Article précédent

Jorge Lorenzo : "Je veux y croire jusqu'au bout"

Article suivant

Marc Márquez officiellement hors-jeu pour le titre

Marc Márquez officiellement hors-jeu pour le titre

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Japon
Catégorie Course
Lieu Twin Ring Motegi
Pilotes Valentino Rossi Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa
Type d'article Résumé de course