MotoGP
C
GP du Qatar
05 mars
-
08 mars
Prochain événement dans
38 jours
C
GP de Thaïlande
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
52 jours
C
GP des Amériques
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
66 jours
C
GP d'Argentine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
80 jours
C
GP d'Espagne
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
94 jours
C
GP de France
14 mai
-
17 mai
Prochain événement dans
108 jours
C
GP d'Italie
28 mai
-
31 mai
Prochain événement dans
122 jours
C
GP de Catalogne
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
129 jours
C
GP d'Allemagne
18 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
143 jours
C
GP des Pays-Bas
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
150 jours
C
GP de Finlande
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
164 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
192 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
199 jours
C
GP de Grande-Bretagne
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
213 jours
C
GP de Saint-Marin
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
227 jours
C
GP d'Aragón
01 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
248 jours
C
GP du Japon
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
262 jours
C
GP d'Australie
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
270 jours
C
GP de Malaisie
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
276 jours
C
GP de Valence
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
290 jours

Une journée mouvementée et un sauvetage dont Márquez a le secret

partages
commentaires
Une journée mouvementée et un sauvetage dont Márquez a le secret
Par :
25 juin 2016 à 18:23

Marc Márquez a connu une qualification pour le moins mouvementée, marquée par une chute dans son premier tour rapide, puis une course contre la montre pour enfin aller chercher la 4e place sur la grille.

Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
La moto accidentée de Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team

Avec une séance d'un quart d'heure seulement, tout accident peut s'avérer décisif, et c'était d'autant plus le cas pour l'Espagnol qu'il n'avait pas encore établi de chrono lorsqu'il est parti à la faute. Aussi a-t-il mis toutes les chances de son côté pour réussir à se qualifier malgré tout, et cela a commencé par l'emprunt d'un scooter qui se trouvait par là…

"Quand je suis tombé, mon premier objectif était de rejoindre mon stand. Il n'y avait personne et j'ai vu un scooter avec les clés dessus, alors je l'ai pris. Quand je me suis retourné j'ai vu Tino (un photographe, ndlr) et je lui ai demandé [si je pouvais le prendre]. Il a dit ok, mais franchement s'il avait dit non, j'aurais continué !" sourit Marc Márquez.

Rejoindre son stand n'était toutefois pas la seule difficulté pour le pilote Repsol Honda. Encore fallait-il qu'il reprenne la piste, or son autre moto n'avait pas été préparée pour rouler sur piste mouillée. "Le team a fait du super boulot, parce que la moto était prête pour le sec, avec des pneus intermédiaires. Ils ont fait un boulot incroyable", souligne le pilote.

Revenu en piste à quatre minutes de la fin de la séance, Marc Márquez a ainsi pu enchainer deux tours rapides qui lui ont permis d'accéder à la deuxième ligne.

Quant à savoir pourquoi il a chuté, il n'a pas de réponse. "Je pense que si vous posez la question à tous les pilotes, ils vous diront qu'ils ne savent pas pourquoi ils sont tombés. La piste était très glissante et, franchement, dans mon premier tour je n'attaquais pas, j'étais très, très lent. Et puis, soudain, en arrivant dans ce virage, peut-être que je n'étais pas complètement concentré… je ne sais pas. J'étais lent, j'étais juste en train de faire monter mes pneus en température avant d'attaquer et j'ai perdu l'avant. C'était une grosse erreur, mais je n'attaquais pas."

"Demain, si la course est mouillée, ce sera difficile parce qu'on a vu qu'il y a eu beaucoup de chutes en EL4", souligne le leader du championnat au sujet de la séance la plus humide à ce stade du week-end, qui a vu sept pilotes tomber en l'espace de dix minutes.

Une ruade inexpliquée

Avant d'animer bien malgré lui les qualifications, le double Champion du monde avait déjà connu une grosse frayeur ce matin, en essais libres. En véritable funambule, il a réussi à rester sur ses roues malgré une ruade de sa machine en bout de ligne droite, si forte qu'elle a enclenché l'airbag de sa combinaison.

"Là non plus, je ne sais pas [ce qui s'est passé] mais ça m'a fait un peu peur", reconnaît-il. "J'avais commencé les EL3 en étant bien en confiance, j'attaquais, je signais de bons chronos et mon rythme était bon."

"Ensuite, on a testé des réglages différents sur la moto, mais quoi qu'il en soit ça n'est pas normal. Dès que j'ai touché les freins, la roue avant s'est bloquée et ensuite j'ai relâché les freins et je me suis fait une grosse chaleur. Par la suite, j'ai beaucoup perdu de ma confiance", admet-il, esquissant une tentative d'explication encore très incertaine : "J'avais le pneu avant medium et [presque] tout le monde avait le soft. Or, pour ceux qui ont roulé avec le medium avant ce matin, comme Lorenzo, Espargaró ou moi, ça a été plus critique."

Article suivant
En manque de confiance, Lorenzo s'est senti "très, très loin"

Article précédent

En manque de confiance, Lorenzo s'est senti "très, très loin"

Article suivant

Dani Pedrosa est au plus bas

Dani Pedrosa est au plus bas
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP des Pays-Bas
Catégorie Qualifications
Lieu Assen
Pilotes Marc Márquez Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Léna Buffa