Une séance de qualifications catastrophique pour Pol Espargaró

Au rayon "déceptions" des qualifications disputées ce samedi en Argentine en catégorie MotoGP, vient forcément en première position Pol Espargaro. Le pilote Tech3 s'est manqué en Q1 et n'a jamais semblé capable de sortir un tour parfait qui puisse lui permettre de disputer la Q2, à l'inverse de son équipier britannique Bradley Smith.

Au bout du compte, c'est de la dix-huitième place sur la grille de départ que l'Espagnol devra partir! Un résultat très insuffisant qu'il va falloir compenser en course, mais cela ne sera pas simple sur une piste relativement sale et poussiéreuse sur laquelle les trajectoires autres que celle idéale sont tout de suite nocives et piégeuses.

Une Q2 manquée de peu lors des EL3

Le pilote catalan est revenu de façon détaillée sur ce début de week-end à oublier, commençant ainsi: "Cela va sans dire que je suis loin d'être satisfait de la manière dont les choses se sont déroulées aujourd'hui. Nous nous sommes beaucoup concentrés sur notre rythme de course et avons essayé les deux types de pneus lors des deux premières séances d'essais libres et avons couvert beaucoup de tours avec le pneu extra-hard, et je suis convaincu que mon rythme est plutôt bon. C'est dommage que nous n'ayons pas pu nous qualifier directement pour la Q2; je l'ai loupée pour 14 millièmes de seconde. Par ailleurs, nous étions proches des motos Factory qui n'étaient que trois dixièmes devant nous. Néanmoins, je reste confiant étant donné que nous savons depuis le début de la saison que ce genre de situation peut se produire au cours de l'année vu que le niveau est très resserré et que les constructeurs autorisés à utiliser les pneus les plus tendres ont beaucoup fait progresser leur moto."

Je ne sais pas ce qui a été de travers, mais je ne pouvais même pas me rapprocher de mon meilleur chrono du week-end.

Pol Espargaró

Il enchaîne en revenant plus spécifiquement sur la Q1: "Mais malheureusement, la session a été un désastre. Nous devons analyser ce qu'il s'est exactement passé car lorsque je suis sorti pour mon second run, qui était celui où j'envisageais d'attaquer vraiment, j'ai réalisé qu'il était impossible d'aller vite avec ma moto dans cette configuration. Pour être honnête, je ne sais pas ce qui a été de travers, mais je ne pouvais même pas me rapprocher de mon meilleur chrono du week-end. S'élancer depuis la dix-huitième position n'est pas une bonne nouvelle du tout et je vais avoir besoin de beaucoup de patience et de clairvoyance pour progresser dans la hiérarchie. Cela sera difficile, pour sûr, mais jusqu'à cette séance-là, mes sensations ici étaient positives. Désormais, je dois être confiant quant au fait que nous pouvons inverser la tendance demain."

Une bonne course sera impérative pour l'Espagnol, qui après les deux premiers rendez-vous de l'année, au Qatar puis à Austin, possède onze points de retard sur Smith, actuellement meilleur pilote satellite au classement général, ex aequo avec Cal Crutchlow.

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Argentine
Circuit Autodromo Termas de Rio Hondo
Pilotes Bradley Smith , Cal Crutchlow , Pol Espargaró
Équipes Tech 3
Type d'article Résumé de qualifications
Tags argentine, motogp, pol espargaro, tech3, yamaha