Une séance de qualifications catastrophique pour Pol Espargaró
Mike di Meglio, Avintia Racing, Pol Espargaro, Monster Yamaha Tech 3
Pol Espargaro, Monster Yamaha Tech 3
Pol Espargaro, Monster Yamaha Tech 3
Pol Espargaró, Monster Yamaha Tech 3

Au rayon "déceptions" des qualifications disputées ce samedi en Argentine en catégorie MotoGP, vient forcément en première position Pol Espargaro. Le pilote Tech3 s'est manqué en Q1 et n'a jamais semblé capable de sortir un tour parfait qui puisse lui permettre de disputer la Q2, à l'inverse de son équipier britannique Bradley Smith.

Au bout du compte, c'est de la dix-huitième place sur la grille de départ que l'Espagnol devra partir! Un résultat très insuffisant qu'il va falloir compenser en course, mais cela ne sera pas simple sur une piste relativement sale et poussiéreuse sur laquelle les trajectoires autres que celle idéale sont tout de suite nocives et piégeuses.

Une Q2 manquée de peu lors des EL3

Le pilote catalan est revenu de façon détaillée sur ce début de week-end à oublier, commençant ainsi: "Cela va sans dire que je suis loin d'être satisfait de la manière dont les choses se sont déroulées aujourd'hui. Nous nous sommes beaucoup concentrés sur notre rythme de course et avons essayé les deux types de pneus lors des deux premières séances d'essais libres et avons couvert beaucoup de tours avec le pneu extra-hard, et je suis convaincu que mon rythme est plutôt bon. C'est dommage que nous n'ayons pas pu nous qualifier directement pour la Q2; je l'ai loupée pour 14 millièmes de seconde. Par ailleurs, nous étions proches des motos Factory qui n'étaient que trois dixièmes devant nous. Néanmoins, je reste confiant étant donné que nous savons depuis le début de la saison que ce genre de situation peut se produire au cours de l'année vu que le niveau est très resserré et que les constructeurs autorisés à utiliser les pneus les plus tendres ont beaucoup fait progresser leur moto."

Je ne sais pas ce qui a été de travers, mais je ne pouvais même pas me rapprocher de mon meilleur chrono du week-end.

Pol Espargaró

Il enchaîne en revenant plus spécifiquement sur la Q1: "Mais malheureusement, la session a été un désastre. Nous devons analyser ce qu'il s'est exactement passé car lorsque je suis sorti pour mon second run, qui était celui où j'envisageais d'attaquer vraiment, j'ai réalisé qu'il était impossible d'aller vite avec ma moto dans cette configuration. Pour être honnête, je ne sais pas ce qui a été de travers, mais je ne pouvais même pas me rapprocher de mon meilleur chrono du week-end. S'élancer depuis la dix-huitième position n'est pas une bonne nouvelle du tout et je vais avoir besoin de beaucoup de patience et de clairvoyance pour progresser dans la hiérarchie. Cela sera difficile, pour sûr, mais jusqu'à cette séance-là, mes sensations ici étaient positives. Désormais, je dois être confiant quant au fait que nous pouvons inverser la tendance demain."

Une bonne course sera impérative pour l'Espagnol, qui après les deux premiers rendez-vous de l'année, au Qatar puis à Austin, possède onze points de retard sur Smith, actuellement meilleur pilote satellite au classement général, ex aequo avec Cal Crutchlow.

partages
Chez Yamaha, la sensation d'être passé à côté d'un bien meilleur résultat
Article précédent

Chez Yamaha, la sensation d'être passé à côté d'un bien meilleur résultat

Article suivant

Enthousiasme et satisfaction chez Ducati après les qualifications

Enthousiasme et satisfaction chez Ducati après les qualifications
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021