Tous les vainqueurs du Grand Prix de France MotoGP

Seuls deux pilotes sur la grille de départ de ce dimanche ont déjà remporté le Grand Prix de France en catégorie MotoGP, Valentino Rossi qualifié dixième et Maverick Viñales cinquième. Que réservera cette édition 2020 ? Assurément de faire vibrer les 5000 spectateurs, avec comme en 2018 un poleman français... Quant au vainqueur, les pronostics sont ouverts !

Tous les vainqueurs du Grand Prix de France MotoGP
Charger le lecteur audio

Lire aussi :

Cliquez sur les flèches pour passer d'une photo à l'autre.

2002 : Valentino Rossi (Honda RC211V)
2002 : Valentino Rossi (Honda RC211V)
1/36

Le Grand Prix de France est, cette année-là, la quatrième course de la saison et c'est déjà un troisième hat trick pour Valentino Rossi, qui signe la pole, la victoire et le meilleur tour. Il doit toutefois faire face à une résistance acharnée de Tohru Ukawa et Max Biaggi, et n'arrache la victoire à son coéquipier que dans le dernier tour.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

2002 : 1. Valentino Rossi, 2. Tohru Ukawa, 3. Max Biaggi
2002 : 1. Valentino Rossi, 2. Tohru Ukawa, 3. Max Biaggi
2/36
Rossi ne comptait jusqu'alors qu'une victoire au GP de France, acquise en 125cc. Champion du monde 500cc en titre, il est largement en tête du nouveau championnat MotoGP lorsqu'il s'impose cette année-là dans la Sarthe.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

2003 : 1. Sete Gibernau (Honda RC211V)
2003 : 1. Sete Gibernau (Honda RC211V)
3/36
C'est la grande époque des duels Gibernau-Rossi. Après avoir pris le dessus sur Barros, les deux hommes se marquent à la culotte jusqu'à l'arrivée, et c'est le pilote Gresini qui s'impose, comme à Welkom, deux manches plus tôt.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

2003 : 1. Sete Gibernau, 2. Valentino Rossi, 3. Alex Barros
2003 : 1. Sete Gibernau, 2. Valentino Rossi, 3. Alex Barros
4/36

La saison 2003 est des plus émouvantes pour Sete Gibernau, qui mène sa meilleure campagne en souvenir de son coéquipier Daijiro Kato, mortellement accidenté dès le premier Grand Prix de l'année, au Japon.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

2004 : 1. Sete Gibernau, 2. Carlos Checa, 3. Max Biaggi
2004 : 1. Sete Gibernau, 2. Carlos Checa, 3. Max Biaggi
5/36
Gibernau réédite son succès l'année suivante. Pour parvenir à ses fins, il doit d'abord déposséder Checa de la position de leader, puis il creuse peu à peu son avance tandis que le pilote Yamaha se fait rattraper par un Biaggi de plus en plus pressant. Ce dernier est préalablement venu à bout de Rossi pour s'inviter sur le podium.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

2004 : Sete Gibernau (Honda RC211V)
2004 : Sete Gibernau (Honda RC211V)
6/36
C'est la première (et unique) fois que Sete Gibernau enchaîne deux victoires après celle qu'il a décrochée deux semaines plus tôt à Jerez. Il conforte ainsi sa position de leader au championnat.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

2005 : 1. Valentino Rossi, 2. Sete Gibernau, 3. Colin Edwards
2005 : 1. Valentino Rossi, 2. Sete Gibernau, 3. Colin Edwards
7/36
Décidément très à l'aise au Mans, Gibernau est encore en bagarre pour la victoire l'année suivante, mais cette fois c'est Rossi qui s'impose. L'Italien a pourtant dû prendre son mal en patience, car en partant de la pole position il n'a bouclé le premier tour qu'à la sixième place. Le holeshot avait été signé par Hayden, bondi de la deuxième ligne, avant qu'Edwards ne prenne longuement les commandes.

Photo de: Gauloises Fortuna Racing

2005 : 1. Valentino Rossi, 2. Sete Gibernau, 3. Colin Edwards
2005 : 1. Valentino Rossi, 2. Sete Gibernau, 3. Colin Edwards
8/36
Nakano, Melandri, Capirossi et Hayden subissent la loi de Rossi sur la piste mancelle, avant que l'Italien ne s'oppose à Gibernau puis à Edwards, se montrant de plus en plus à l'aise sur une piste séchante.

Photo de: Gauloises Fortuna Racing

2006 : Marco Melandri (Honda RC211V)
2006 : Marco Melandri (Honda RC211V)
9/36

En 2006, c'est au tour de Marco Melandri d'inscrire son nom au palmarès du Grand Prix de France. Hopkins, Rossi et Pedrosa s'essayent tour à tour à mener cette course, mais le premier cité finira par tomber, le second par abandonner sur problème mécanique, tandis que Pedrosa sera repris par Melandri puis Capirossi pour finalement monter sur la troisième marche du podium.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

2006 : 1. Marco Melandri, 3. Loris Capirossi, 3. Dani Pedrosa
2006 : 1. Marco Melandri, 3. Loris Capirossi, 3. Dani Pedrosa
10/36
Melandri se permet de passer la ligne d'arrivée en regardant derrière lui le duel Capirossi-Pedrosa qui se joue jusque dans le dernier virage ! Le pilote Gresini gagne deux places d'un coup au championnat et se porte en position de dauphin derrière Nicky Hayden, cinquième en course.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

2007 : Chris Vermeulen (Suzuki GSV-R)
2007 : Chris Vermeulen (Suzuki GSV-R)
11/36
Vermeulen signe son unique victoire MotoGP au terme d'une course mémorable, disputée sous le déluge. Le public manceau est passé par toutes les émotions avec de premiers tours menés par Rossi, puis la prise de pouvoir des Français Guintoli et De Puniet, et enfin leur chute.

Photo de: Crescent Suzuki

2007 : 1. Chris Vermeulen, 2. Marco Melandri, 3. Casey Stoner
2007 : 1. Chris Vermeulen, 2. Marco Melandri, 3. Casey Stoner
12/36
Vermeulen, Melandri et Stoner obtiennent la récompense du podium dans des conditions météo dantesques. Tous trois seront à nouveau réunis sur le podium de Laguna Seca, quelques semaines plus tard, mais pas dans le même ordre !

Photo de: Crescent Suzuki

2008 : Valentino Rossi (Yamaha YZR-M1)
2008 : Valentino Rossi (Yamaha YZR-M1)
13/36
Valentino Rossi signe en 2008 sa dernière victoire en date au Mans. Sur l'ensemble de sa carrière, il est monté 15 fois sur le podium du Grand Prix de France, dont trois fois pour s'y imposer en catégorie reine.

Photo de: Yamaha Motor Racing

2008 : Valentino Rossi (1er) et Colin Edwards (3e)
2008 : Valentino Rossi (1er) et Colin Edwards (3e)
14/36
Trois Yamaha montent sur le podium manceau cette année-là, avec notamment une troisième place pour Colin Edwards et Tech3. La deuxième place revient, elle, à Jorge Lorenzo, que l'on va bientôt voir de plus en plus aux premiers rangs dans la Sarthe...

Photo de: Yamaha Motor Racing

2009 : Jorge Lorenzo (Yamaha YZR-M1)
2009 : Jorge Lorenzo (Yamaha YZR-M1)
15/36

Lancé dans sa deuxième saison en MotoGP, le jeune Jorge Lorenzo signe en 2009 la première de ses cinq victoires mancelles en catégorie reine. Il est aujourd'hui encore celui qui s'est le plus imposé sur ce Grand Prix en MotoGP.

Photo de: Yamaha Motor Racing

2009 : 1. Jorge Lorenzo, 2. Marco Melandri, 3. Dani Pedrosa
2009 : 1. Jorge Lorenzo, 2. Marco Melandri, 3. Dani Pedrosa
16/36
Melandri est lui aussi de retour sur le podium, sur une piste qui lui a particulièrement réussi au cours de sa carrière. Il s'agira de son seul top 3 avec le team privé Hayate. Pedrosa complète le podium après avoir arraché la troisième place à Dovizioso dans le dernier tour.

Photo de: Bridgestone Corporation

2010 : Jorge Lorenzo (Yamaha YZR-M1)
2010 : Jorge Lorenzo (Yamaha YZR-M1)
17/36
Le Mans devient l'une des pistes fétiches de Jorge Lorenzo, qui s'y impose pour la deuxième année de suite. Une victoire d'autorité car, après avoir pris l'avantage sur Valentino Rossi, le Majorquin a filé sans demander son reste.

Photo de: Yamaha Motor Racing

2010 : 1. Jorge Lorenzo, 2. Valentino Rossi, 3. Andrea Dovizioso
2010 : 1. Jorge Lorenzo, 2. Valentino Rossi, 3. Andrea Dovizioso
18/36
En rééditant son succès en 2010, Jorge Lorenzo devient le seul avec Sete Gibernau à avoir remporté le GP de France deux années de suite depuis la création du MotoGP. Un exploit qu'il rééditera quelques années plus tard...

Photo de: Bridgestone Corporation

2011 : Casey Stoner (Honda RC212V)
2011 : Casey Stoner (Honda RC212V)
19/36

Changement de vainqueur en 2011 : à son arrivée chez Honda, Casey Stoner signe ce qui restera comme la seule victoire de sa carrière au Mans.

Photo de: Repsol Media

2011 : 1. Casey Stoner, 2. Andrea Dovizioso, 3. Valentino Rossi
2011 : 1. Casey Stoner, 2. Andrea Dovizioso, 3. Valentino Rossi
20/36
Honda marque cette édition de son empreinte, sachant que les trois pilotes qui composent le team Repsol se battent aux avant-postes. Premier leader, Dani Pedrosa finira par chuter alors que Marco Simoncelli tentait de le déposséder de la deuxième place, une manœuvre qui vaudra une pénalité à l'Italien. Puis c'est Andrea Dovizioso qui récupère la deuxième place en remportant une bagarre haletante contre Jorge Lorenzo et Valentino Rossi en fin de course. Le Docteur se console avec son premier podium en Rouge !

Photo de: Bridgestone Corporation

2012 : Jorge Lorenzo (Yamaha YZR-M1)
2012 : Jorge Lorenzo (Yamaha YZR-M1)
21/36
Retour de la pluie en 2012 et Lorenzo file à nouveau vers la victoire, tandis que Rossi retrouve le podium, un an après son dernier en date. Il se paye même le luxe de battre Stoner dans le dernier tour pour se hisser sur la deuxième marche.

Photo de: Repsol Media

2012 : 1. Jorge Lorenzo, 2. Valentino Rossi, 3. Casey Stoner
2012 : 1. Jorge Lorenzo, 2. Valentino Rossi, 3. Casey Stoner
22/36
Sur les trois podiums qu'il signera avec Ducati, Valentino Rossi en obtiendra deux au Mans. Mais ce sont bien les deux hommes qui l'encadrent ce dimanche-là qui jouent désormais les premiers rôles au championnat.

Photo de: Bridgestone Corporation

2013 : Dani Pedrosa (Honda RC213V)
2013 : Dani Pedrosa (Honda RC213V)
23/36
En 2013, Pedrosa retrouve Dovizioso sur sa route et parvient cette fois à venir à bout de son ancien coéquipier, désormais passé chez Ducati. Longtemps en bagarre pour le podium, l'Italien finira par obtenir la quatrième place, devant son nouveau comparse, Nicky Hayden.

Photo de: Repsol Media

2013 : 1. Dani Pedrosa, 2. Cal Crutchlow, 3. Marc Márquez
2013 : 1. Dani Pedrosa, 2. Cal Crutchlow, 3. Marc Márquez
24/36

En s'imposant, Dani Pedrosa prend la tête du championnat au détriment de son nouveau coéquipier, Marc Márquez. Tech3 signe un nouveau podium à domicile, grâce à la deuxième place de Cal Crutchlow.

Photo de: Repsol Media

2014 : Marc Márquez (Honda RC213V)
2014 : Marc Márquez (Honda RC213V)
25/36

Pas de surprise en 2014 : lancé dans une série de dix victoires consécutives (!), Marc Márquez s'impose notamment au Mans.

Photo de: Repsol Media

2014 : 1. Marc Márquez, 2. Valentino Rossi, 3. Álvaro Bautista
2014 : 1. Marc Márquez, 2. Valentino Rossi, 3. Álvaro Bautista
26/36
Comme à Jerez deux semaines plus tôt, Márquez termine avec 1"4 d'avance sur Rossi, à qui il a dû prendre le leadership. C'était le dernier dépassement de l'Espagnol, seulement dixième au terme du premier tour. Álvaro Bautista a lui aussi subi sa loi, mais se joint à la fête du podium pour son dernier top 3 avec Honda.

Photo de: Repsol Media

2015 : Jorge Lorenzo (Yamaha YZR-M1)
2015 : Jorge Lorenzo (Yamaha YZR-M1)
27/36
Et revoici Jorge Lorenzo ! Le Majorquin mène chaque tour de la course pour signer une victoire d'autorité.

Photo de: Yamaha MotoGP

2015 : 1. Jorge Lorenzo, 2. Valentino Rossi, 3. Andrea Dovizioso
2015 : 1. Jorge Lorenzo, 2. Valentino Rossi, 3. Andrea Dovizioso
28/36
Le Mans permet à Lorenzo de réduire son retard sur Rossi, qui restera pourtant leader du championnat jusqu'à la dernière manche de la saison.

Photo de: Yamaha MotoGP

2016 : Jorge Lorenzo (Yamaha YZR-M1)
2016 : Jorge Lorenzo (Yamaha YZR-M1)
29/36
En 2016, Jorge Lorenzo réédite sa victoire de l'année passée, un enchaînement victorieux qu'il est le seul à avoir réalisé par deux fois depuis la création du MotoGP. Et c'est encore une véritable domination de la part de l'Espagnol !

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

2016 : 1. Jorge Lorenzo, 2. Valentino Rossi, 3. Maverick Viñales
2016 : 1. Jorge Lorenzo, 2. Valentino Rossi, 3. Maverick Viñales
30/36
Alors que Marc Márquez a chuté, Jorge Lorenzo prend la tête du championnat et Valentino Rossi conforte sa troisième place. Mais un nouveau visage s'invite sur le podium, celui de Maverick Viñales qui ramène Suzuki dans le top 3 pour la première fois depuis 2008.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

2017 : Maverick Viñales (Yamaha YZR-M1)
2017 : Maverick Viñales (Yamaha YZR-M1)
31/36
Chute de Márquez en 2016... et rebelote en 2017 ! L'Espagnol part à la faute alors que les Yamaha filent en tête, et parmi elles Johann Zarco qui s'offre quelques tours en leader à domicile, avant d'être dépassé par Viñales, puis Rossi. Nouveau coup de théâtre alors que l'arrivée est en vue, avec la chute du Docteur, qui avait pourtant réussi à momentanément passer aux commandes.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

2017 : 1. Maverick Viñales, 2. Johann Zarco, 3. Dani Pedrosa
2017 : 1. Maverick Viñales, 2. Johann Zarco, 3. Dani Pedrosa
32/36

Viñales reprend ainsi la place de leader du championnat à Rossi, en signant ce qui est sa troisième et dernière victoire de la saison. Zarco confirme quant à lui tout le bien que pensent de lui les très nombreux spectateurs manceaux, en devenant le premier Français à monter sur le podium à domicile depuis Christian Sarron en 1988 !

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

2018 : Marc Márquez (Honda RC213V)
2018 : Marc Márquez (Honda RC213V)
33/36

En ce 20 mai 2018, Jorge Lorenzo n'est plus qu'à deux semaines de sa première victoire avec Ducati. Pour le moment, le Majorquin parvient à se montrer aux avant-postes, voire en tête, mais ne parvient pas à tenir sur la durée. Et c'est précisément ce qui arrive au Mans, où il mène durant neuf tours, avant de marquer le pas. Marc Márquez en profite et s'impose intelligemment.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

2018 : 1. Marc Márquez, 2. Danilo Petrucci, 3. Valentino Rossi
2018 : 1. Marc Márquez, 2. Danilo Petrucci, 3. Valentino Rossi
34/36
Eux aussi un temps dans le groupe de tête, Johann Zarco (poleman) et Andrea Dovizioso sont tombés. Ce sont Danilo Petrucci et Valentino Rossi qui complètent le podium.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

2019 : Marc Márquez (Honda RC213V)
2019 : Marc Márquez (Honda RC213V)
35/36

Auteur de la pole position au terme d'une séance de qualifications perturbée par la météo, Marc Márquez ne tremble pas en course, en dépit des menaces multiples venues du clan Ducati. Après une première explication avec Danilo Petrucci au départ, c'est à Jack Miller qu'il cède momentanément le leadership, avant de reprendre les commandes et de laisser l'Australien en bagarre contre Andrea Dovizioso.

Photo de: MotoGP

2019 : 1. Marc Márquez, 2. Andrea Dovizioso, 3. Danilo Petrucci
2019 : 1. Marc Márquez, 2. Andrea Dovizioso, 3. Danilo Petrucci
36/36

Un temps descendu au cinquième rang derrière Rossi, Petrucci cravache pour remonter. Sous pression pour conserver sa place chez Ducati, il parvient à se défaire de Rossi puis finit par ne faire qu'une bouchée de Miller, son rival pour ce poste, lorsqu'il le rejoint. Dovizioso conserve sa deuxième place de justesse, tandis que Márquez offre à Honda une 300e victoire.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

partages
commentaires
Warm-up - Morbidelli leader dans des conditions très fraîches
Article précédent

Warm-up - Morbidelli leader dans des conditions très fraîches

Article suivant

La grille de départ du Grand Prix de France MotoGP

La grille de départ du Grand Prix de France MotoGP