MotoGP
26 mars
EL1 dans
17 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
24 jours
16 avr.
Prochain événement dans
38 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
51 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
79 jours
03 juin
Prochain événement dans
86 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
100 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
107 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
121 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
156 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
170 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
184 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
191 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
205 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
212 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
226 jours
28 oct.
Prochain événement dans
233 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
247 jours

2020, l'année noire de Valentino Rossi

Jamais Valentino Rossi n'était descendu aussi bas, n'empochant que 66 points au cours d'une saison 2020 particulièrement difficile pour lui.

Valentino Rossi fera certainement partie de ceux qui voudront oublier l'année 2020 au plus vite. Une année sportivement laborieuse pour le pilote de 41 ans, qui s'est trouvé au cœur de tous les événements rudes de cette campagne, qu'il s'agisse de la bévue technique de Yamaha, du COVID-19, qui l'a frappé, ou encore de l'accident terrifiant du Grand Prix d'Autriche. Mais surtout une saison faite de records négatifs pour le nonuple Champion du monde.

Lire aussi :

En 25 ans de présence en Grand Prix, dont 21 dans la catégorie reine, Rossi ne s'était en effet jamais classé aussi bas que la 15e place dont il a hérité cette année. Son plus faible positionnement était jusqu'à présent la neuvième place obtenue lors de sa première saison en 125cc, ou la septième si l'on ne prend en compte que la catégorie MotoGP.

N'affichant aucune victoire au compteur, son nombre de podiums (un seul) est également le plus faible qu'il ait jamais obtenu, à égalité avec 2011 où, comme cette année, il n'avait pas pu monter plus haut que la troisième place. Il y a neuf ans, toutefois, alors qu'il se trouvait au plus bas de sa dégringolade avec Ducati, Rossi s'était classé septième du championnat, avec une moisson de 8,17 points en moyenne par course : cette année, il n'aura empoché que 5,5 par Grand Prix.

Il faut dire que, sur les 12 départs pris, Rossi a encaissé pas moins de cinq abandons. Cela a commencé dès la première manche, le Grand Prix d'Espagne, où le #46 a dû renoncer lorsqu'il a été frappé par un problème technique. C'était alors le premier signe public de la faiblesse de Yamaha, pris en défaut avec les soupapes de ses moteurs, ce qui allait causer deux abandons, le retrait de moteurs et la pénalité de Maverick Viñales pour en avoir utilisé un de trop, mais aussi une sanction pour le constructeur et ses équipes au championnat.

Rossi, lui, a enregistré son premier abandon à cause de cette avarie, avant de connaître une autre panne quatre mois plus tard au Grand Prix d'Europe, causée cette fois par ce qui a été décrit comme un problème ne s'étant pas présenté depuis 12 ans chez Yamaha. Ce dernier abandon dans sa saison faisait suite à trois autres causés cette fois par des chutes : une série inédite dans la carrière du nonuple Champion du monde.

Le podium obtenu par Rossi à la deuxième course de la saison n'aura finalement été qu'un mirage. Il a par la suite vu l'arrivée dans le top 5 à Brno et à la première course autrichienne − malgré un accident surréaliste dans lequel il a été frôlé par une moto en perdition. La semaine suivante, il n'était plus que neuvième sous le drapeau à damier, puis il a vu un podium lui échapper de peu lors de la première course de Misano, en septembre.

À partir de ce moment-là, sa saison est littéralement partie en chute libre. Au GP d'Émilie-Romagne, il est tombé dès le deuxième tour, puis c'est alors qu'il suivait de près le futur vainqueur à Barcelone qu'il est également parti à la faute, et enfin au GP de France il s'est retrouvé par terre au bout de quelques secondes de course seulement. Trois abandons consécutifs sur chute, auxquels ont fait suite deux forfaits causés par son infection par le COVID-19, puis un nouvel abandon à son retour, cette fois causé par une panne. Cette série de six Grands Prix sans marquer de points était une première pour le pilote italien, qui n'avait jamais connu plus de quatre courses consécutives sans entrer dans le top 15 : il faut remonter à 2010 pour en trouver la trace, lorsqu'il a manqué quatre Grands Prix après s'être cassé la jambe.

À l'heure du bilan final, 2020 est donc la plus faible saison de Valentino Rossi en termes de nombre de podiums, de points marqués et de position au championnat, battant en cela son précédent record négatif de 2019 et de ses années Ducati. Plus grave encore, le pilote de Tavullia a désormais bouclé une troisième saison sans victoire : cela fait 58 courses dont il a pris le départ et qui ne l'ont pas vu s'imposer, de loin la série la plus longue de sa carrière.

Le palmarès de Rossi en catégorie 500cc/MotoGP

Saison Victoires Podiums Pole positions Points Position
2020 0 1 0 66 15
2019 0 2 0 174 7
2018 0 5 1 198 3
2017 1 6 0 208 5
2016 2 10 3 249 2
2015 4 15 1 325 2
2014 2 13 1 295 2
2013 1 6 0 237 4
2012 0 2 0 163 6
2011 0 1 0 139 7
2010 2 10 1 233 3
2009 6 13 7 306 1
2008 9 16 2 373 1
2007 4 8 4 241 3
2006 5 10 5 247 2
2005 11 16 5 367 1
2004 9 11 5 304 1
2003 9 16 9 357 1
2002 11 15 7 355 1
2001 11 13 4 325 1
2000 2 10 0 209 2

partages
commentaires
Crutchlow souhaite une saison 2021 plus paisible

Article précédent

Crutchlow souhaite une saison 2021 plus paisible

Article suivant

Fausto Gresini hospitalisé après avoir contracté le COVID-19

Fausto Gresini hospitalisé après avoir contracté le COVID-19
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Valentino Rossi
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Carlos Guil Iglesias
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021
Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende Prime

Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende

La rivalité entre Alain Prost et Ayrton Senna est souvent considérée comme la plus forte de l'Histoire des sports mécaniques. Mais celle entre Wayne Rainey et Kevin Schwantz pourrait tout aussi bien prétendre à ce statut. Leur duel a atteint ses sommets en 500cc durant la saison 1991, dont les deux pilotes gardent des souvenirs marquants 30 ans plus tard...

MotoGP
31 janv. 2021
Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP Prime

Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP

Sa première saison en MotoGP a vu Brad Binder se hisser extrêmement haut, mais aussi commettre quelques erreurs de débutant. Décidé à ne se trouver aucune excuse, le Sud-Africain affiche par là précisément le trait de caractère qui explique pourquoi KTM voit en lui l'homme de la situation pour prendre les rênes du programme après Pol Espargaró.

MotoGP
14 janv. 2021
Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne Prime

Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne

Le départ de Davide Brivio de Suzuki confronte la marque japonaise à un dilemme : recruter un nouveau directeur d'équipe ou confier le poste à une personne capable de maintenir la philosophie actuelle.

MotoGP
11 janv. 2021
Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020 Prime

Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020

Titré six fois en sept saisons, vainqueur de 43% des courses dont il a pris le départ en MotoGP, Marc Márquez aura été le grand absent de cette saison 2020, ouvrant un boulevard aux prétendants à sa succession dès la première manche. Condensé en quatre mois, le championnat ne s'est toutefois pas arrêté à ce premier coup de théâtre...

MotoGP
27 déc. 2020
L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati Prime

L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati

Arracher la victoire à Marc Márquez dans une course où il jugeait l'Espagnol favori aura été une émotion incomparable pour Andrea Dovizioso, sans doute son meilleur souvenir avec Ducati.

MotoGP
26 déc. 2020