Valentino Rossi est bien autorisé à disputer le GP de Valence

Valentino Rossi a été une nouvelle fois testé négatif au COVID-19 ce jeudi, sésame indispensable pour disputer le Grand Prix de Valence.

Valentino Rossi est bien autorisé à disputer le GP de Valence

La confusion prend fin pour Valentino Rossi. Le test PCR passé par le pilote Yamaha ce jeudi a donné un résultat négatif, ce qui lui permet d'obtenir le feu vert pour disputer le Grand Prix de Valence ce week-end.

En annonçant la nouvelle, Yamaha évoque un test "légèrement positif" au COVID-19 effectué mardi, alors que celui de mercredi est revenu négatif. C'était alors rassurant, mais insuffisant pour entrer dans le paddock, puisque le protocole du MotoGP imposait d'obtenir un second résultat identique 24 heures plus tard. L'examen effectué ce jeudi a confirmé celui de mercredi. Rossi, qui avait pris la direction de Valence dans la journée, était resté isolé en attendant ce résultat, mais il va désormais pouvoir suivre le cours normal de son Grand Prix.

Valentino Rossi a été infecté par le COVID-19 avant le Grand Prix d'Aragón. Placé à l'isolement, le pilote italien a dû renoncer aux deux courses à Alcañiz avant de faire son retour au Grand Prix d'Europe, même s'il a dû manquer la première journée d'essais puisqu'il était encore positif le mardi précédent la course.

Lire aussi :

Sachant que le règlement oblige les équipes à trouver un remplaçant dans les dix jours si l'un de leurs titulaires doit déclarer forfait, Yamaha n'a aligné que Maverick Viñales lors des deux rendez-vous en Aragón mais la marque avait donc l'obligation de trouver un second pilote pour le GP d'Europe. Le pilote d'essais de l'équipe, Jorge Lorenzo, a été écarté, peut-être en raison de ses performances en retrait lors des essais sur le circuit de Portimão au mois d'octobre, et c'est finalement Garrett Gerloff, pilote de la marque en WorldSBK, qui a hérité du guidon habituellement dévolu au #46. L'Américain a ainsi pu rouler au cours de la première journée d'essais du GP d'Europe, avant le retour de Rossi. Cette fois, cependant, Yamaha a précisé à Motorsport.com que si le Docteur avait encore dû déclarer forfait ce week-end, Gerloff n'aurait pas été aligné.

Des cas de COVID-19 sont apparus dans les trois catégories au cours des dernières semaines, obligeant plusieurs pilotes à manquer des courses. L'équipe Yamaha et Michelin ont également rapporté des cas parmi leurs ingénieurs et techniciens. En MotoGP, Iker Lecuona, cas contact, a dû faire l'impasse sur le Grand Prix d'Europe, mais le pilote Tech3 pourra rouler ce week-end, à partir de samedi.

partages
commentaires
Espargaró soutient Iannone : "4 ans de suspension c'est ridicule"

Article précédent

Espargaró soutient Iannone : "4 ans de suspension c'est ridicule"

Article suivant

Le "cœur brisé" par Avintia, Tito Rabat vise Aprilia

Le "cœur brisé" par Avintia, Tito Rabat vise Aprilia
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021