Valentino Rossi commence avec "de bonnes sensations"

Le Grand Prix du Qatar a prouvé, si besoin était, que Valentino Rossi et son équipe technique avaient de la ressource. Après avoir réalisé des séances d'essais discrètes mais non moins intenses, ils ont récolté en course le fruit de leur labeur et remporté une spectaculaire première victoire.

Comme toujours, le succès de l'Italien a provoqué des scènes de liesse et Rossi lui-même n'a pas boudé son plaisir pour fêter la victoire à son retour chez lui. "J'ai beaucoup revu la course ! Je crois l'avoir regardée une dizaine de fois !" a-t-il révélé jeudi à Austin, provoquant l'hilarité générale en salle de presse.

Ce vendredi marquait le retour à la réalité, dans des conditions météo bien moins festives, mais qui ne lui ont pas fait perdre son sourire. "Il est important de rouler sur le mouillé, parce que l'année dernière je n'avais pas de bonnes sensations avec la YZR-M1 dans ces conditions," rappelle-t-il.

"Aujourd'hui, on a modifié beaucoup de choses sur les réglages de la moto et j'ai signé le quatrième temps en full wet, ce qui n'est pas trop mal. Ceci dit, je me sens mieux sur le sec. Je ne suis que sixième parce que j'ai rencontré du trafic," explique le pilote Yamaha, qui concède 8 dixièmes au leader et affiche, en cumulant ses meilleurs secteurs, un tour idéal digne du top 4. "Je peux faire un petit peu mieux que ça. Nous avons encore du travail, mais mes premières sensations avec la moto ne sont pas mauvaises."

La difficulté de ce Grand Prix des Amériques ne réside pas seulement dans le fait d'y rencontrer pour la première fois de la pluie, mais bien dans l'incertitude d'un temps orageux. "La météo des prochains jours est imprévisible et cela rend ce week-end compliqué. Tout peut arriver, il faut être prêt," prévient Massimo Meregalli, directeur de l'équipe officielle Yamaha.

"Compte tenu de l'incertitude de la météo pour ce week-end, cette journée a été bonne en termes de collecte de données car nous avons pu rouler à la fois sur le mouillé et sur le sec. Nous n'avons malheureusement eu que 20 minutes sur le sec, mais elles étaient importantes," poursuit Meregalli. "Nous avons du travail pour améliorer les réglages de la moto pour ces deux types de conditions. Cela signifie qu'il nous faut travailler dans deux directions, car nous devons être prêts en toutes circonstances. Mais nous sommes confiants de pouvoir y arriver."

 

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP des Amériques
Sous-évènement Essais Libres
Circuit Circuit of the Americas
Pilotes Valentino Rossi
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Résumé d'essais libres
Tags austin, cota, valentino rossi, yamaha