Rossi a vraiment pris conscience de son aura en annonçant sa retraite

Conscient d'être devenu une icône du MotoGP au cours de sa carrière, Valentino Rossi a encore mieux compris ce qu'il a apporté au public depuis qu'il a annoncé sa retraite.

Rossi a vraiment pris conscience de son aura en annonçant sa retraite
Charger le lecteur audio

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et son meilleur promoteur. De 1996 à 2021, celui qu'on a pu surnommer le Michael Jordan des Grands Prix moto a fait entrer les courses dans le foyer de millions de nouveaux passionnés, conquis par une attitude détonante, fantasque et attrayante, autant que par les performances impressionnantes que le pilote a pu livrer durant ses années de domination.

À l'heure de disputer son dernier Grand Prix, Rossi a expliqué avoir principalement pris conscience de ce qu'il représentait depuis qu'il a annoncé sa retraite, pendant l'été. "Ces derniers mois, depuis l'Autriche, j'ai pu mieux le comprendre. Avant, j'ai toujours regardé ma carrière et mes saisons de l'intérieur, comme tous les pilotes. On est comme dans un tunnel − je pense que pour tout le monde en MotoGP, à certain niveau, c'est plus ou moins la même chose − et c'est très difficile d'en sortir et de comprendre ce qui se passe autour car on est toujours très concentré sur un virage, un secteur, une séance, une position. C'est une super sensation de mieux comprendre les choses de l'extérieur et je suis très fier et très heureux de cela, c'est certain."

Véritable légende vivante de la moto, Rossi s'est dit fier de ce qu'il a pu apporter à sa discipline, même si cette aura a pu compliquer sa vie personnelle. "Je pense que le plus positif dans ma carrière c'est que beaucoup, beaucoup de gens ont commencé à suivre le MotoGP pour suivre ma carrière, dès le début, et le sport est devenu plus grand, plus célèbre en Italie et dans le monde entier", a-t-il observé. "C'est bien de comprendre qu'au cours de ma carrière je suis devenu quelque chose de différent, comme une icône. C'est un très grand plaisir. Pour un pilote, ce qui est toujours plus important c'est ce qui se passe en piste, les résultats, mais je crois que c'est quand même la plus belle chose au sujet de ma carrière."

"Je pense que la différence entre moi et tous les autres grands pilotes de l'Histoire du MotoGP, c'est celle-là", a-t-il ajouté, en tentant de prendre du recul sur ce phénomène. "Franchement, je ne sais pas pourquoi, mais pour une raison quelconque, j'ai réussi à rapprocher beaucoup de gens des courses moto. Sans moi, ils ne connaissaient pas le MotoGP, ou les 125cc et les 250cc, surtout en Italie. J'ai donc fait quelque chose dans la première partie de ma carrière qui a déclenché l'émotion des gens normaux. J'en suis très fier, parce que c'est quelque chose de vraiment spécial."

Lire aussi :
Les fans de Valentino Rossi, Petronas Yamaha SRT

Les fans de Valentino Rossi lors de son dernier Grand Prix

Rares ont été les saisons de Grands Prix sans aucun lauréat italien, pourtant Valentino Rossi a indéniablement apporté une dimension nouvelle lorsqu'il a intégré le championnat, ses célébrations de victoires n'y étant certainement pas étrangères, de même que sa volonté de donner une impression de légèreté dans la pratique de son sport.

Déjà titré dans les deux petites catégories au cours de ses quatre premières années de carrière, c'est en remportant un premier sacre en 500cc, en 2001, qu'il est passé dans une autre dimension, 19 ans après le dernier titre italien de la catégorie, décroché par Franco Uncini. Il a alors eu le sentiment de représenter un divertissement dont le public avait sans doute besoin et ainsi d'ouvrir une nouvelle ère pour la moto dans son pays.

"Beaucoup de gens, surtout en Italie, semblent avoir commencé à suivre les courses de moto pour me suivre moi. C'est un peu comme ce qui s'est passé avec Alberto Tomba en ski. Je pense que c'est la chose la plus importante que j'ai faite dans ma carrière, avec les résultats. Je ne sais pas pourquoi, sincèrement ! Mais je pense que j'amuse beaucoup de gens le dimanche après-midi et qu'ils apprécient cela. Il y a une ou deux heures le dimanche pendant lesquelles ils ne pensent à rien et où ils apprécient juste de suivre mes courses. Je pense que c'est ce qu'il y a de mieux et que c'est pour cela que je suis une 'légende' comme vous dîtes."

"J'ai eu beaucoup de succès parce que médiatiquement ça fonctionne, les gens me trouvent sympa et c'est important pour que ceux qui ne sont pas tellement dans la moto se passionnent, que ce soit des grand-mères de 80 ans ou des enfants. J'ai beaucoup de succès, surtout auprès des grand-mères de 80 ans, d'ailleurs ! C'est un grand plaisir pour moi. Mais il faut aussi soutenir ça avec les résultats car le dimanche, si on n'est pas compétitif et qu'on termine derrière, tout est plus difficile. Il faut essayer de trouver ce mix."

Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing avec des fans

Séance d'autographes pour Valentino Rossi

Une passion qui le surprend lui-même

Icône de la moto, Valentino Rossi est plus largement une légende du sport, comme on en compte une poignée toutes disciplines confondues. "C'est génial, les gens me reconnaissent partout, même dans les endroits les plus particuliers au monde. Par exemple, quand on va en Thaïlande et qu'on voit le 46 sur les scooters, c'est quelque chose de spécial", a-t-il admis.

"D'un autre côté, c'est plus difficile dans la vie normale", a précisé le pilote, "parce qu'on est toujours sous pression et il faut changer sa vie. Mais j'essaie toujours d'avoir une vie aussi normale que possible, de ne pas changer grand-chose. C'est comme ça. C'est le revers de la médaille, mais ça va, je m'amuse quand même."

"Maintenant, c'est un peu différent par rapport à quand j'avais 20 ou 22 ans : au début, j'en souffrais un peu plus parce que cela a un gros impact sur la vie, il faut gérer cela et tout organiser différemment. Maintenant que je suis plus âgé, ça me plaît plus. C'est un sentiment spécial, c'est difficile à expliquer."

Et s'il a tenté de garder une vie aussi simple que possible, Rossi s'est pourtant souvent confronté à des réactions disproportionnées de la part de ses fans. "Même maintenant, alors que les résultats ne sont pas formidables, beaucoup de gens viennent me voir, ils sont excités quand ils me voient, certains pleurent… Pour moi, c'est toujours une surprise ! Je leur dis 'mais ne pleurez pas, pourquoi vous pleurez ?' !"

Lire aussi :
partages
commentaires

Voir aussi :

Le package Ducati-Bagnaia fait rêver Gigi Dall'Igna pour les prochaines années
Article précédent

Le package Ducati-Bagnaia fait rêver Gigi Dall'Igna pour les prochaines années

Article suivant

Une saison beaucoup plus difficile qu'attendu pour KTM

Une saison beaucoup plus difficile qu'attendu pour KTM
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021