Valentino Rossi - "Je ne suis jamais très fort en qualifs"

partages
Valentino Rossi -
Par : Léna Buffa
30 mai 2015 à 11:22

Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, avec Silvano Galbusera
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi et Jorge Lorenzo

Difficile de ne pas s'accorder sur le fait que Valentino Rossi soit l'un des plus grands champions qu'aient connu les Grands Prix moto, pourtant il est un exercice qui ne lui réussit pas particulièrement : celui des qualifications.

Depuis 2010, Rossi n'a décroché que... deux pole positions! Si son palmarès a globalement connu une baisse de régime ces dernières saisons, et en particulier depuis son passage chez Ducati en 2011, le pilote italien continue néanmoins d'afficher de bonnes statistiques en matière de podiums (64% de ses courses en catégorie reine) ou de victoires (32%), alors qu'il ne peut compter que sur 19% de pole positions depuis qu'il a intégré la discipline en 2000.

Je ne suis jamais très fort en qualifications. C'est d'autant plus vrai avec ce format.

Valentino Rossi

Le changement de format des qualifications en 2013 n'a fait que renforcer cette légère faiblesse et Valentino Rossi ne fait plus partie aujourd'hui des favoris dans cet exercice. Depuis 2009, et une dernière saison riche de 7 pole, il n'en a plus connues que deux, lors du Grand Prix de France 2010 puis à Valence en 2014. Plus globalement, ses départs de la première ligne se sont effondrés : il n'en a enregistrés que onze sur ces cinq dernières saisons.

Aucun départ de la première ligne cette année

Cette année, Rossi a beau connaître un regain de forme indéniable avec deux victoires, cinq podiums et la position de leader au Championnat du Monde, il n'a pas encore réussi à prendre le départ depuis la première ligne et a même dû se contenter à trois reprises de la troisième ligne.

"Je ne suis jamais très fort en qualifications. C'est d'autant plus vrai avec ce format de qualifs, parce que j'arrivais à être plus fort avec le format normal. En tout cas, c'est le règlement et il vaut pour tout le monde," estime le pilote italien.

"Lors des deux dernières courses, on a un peu trop souffert pendant les essais, je crois qu'on a commis quelques erreurs," reconnaît-il. "Ici, il sera important d'essayer de se placer sur l'une des deux premières lignes en vue de la course. Beaucoup de pilotes sont très rapides dans les premiers tours, et notamment Jorge [Lorenzo] qui, quand il part devant, arrive à imposer un rythme très élevé dès qu'il a passé le premier virage. Pour essayer de me battre, je dois partir plus haut."

Rappelons que les qualifications MotoGP se jouent en deux phases de 15 minutes. Les dix pilotes les plus rapides des trois premières séances d'essais libres sont autorisés à prendre part à la Q2. Les autres participent à la Q1 où ils tentent de décrocher les deux derniers tickets en jeu pour la Q2. Ce sont donc douze pilotes qui finissent par s'affronter pour la pole position dans un sprint d'un quart d'heure qui ne laisse pas le droit à l'erreur.

Neuvième en essais libres, Valentino Rossi participera à la seconde phase des qualifications du Grand Prix d'Italie, à partir de 14h35.

 

Prochain article MotoGP
Qualifs - 1ère pole pour Iannone; Rossi et Márquez partiront de loin

Article précédent

Qualifs - 1ère pole pour Iannone; Rossi et Márquez partiront de loin

Article suivant

EL3 - Lorenzo explose le record, Márquez devra aller en Q1

EL3 - Lorenzo explose le record, Márquez devra aller en Q1

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Italie
Lieu Mugello
Pilotes Valentino Rossi Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa
Type d'article Actualités