Rossi veut le podium et éviter les erreurs en qualifs

Après avoir affiché des performances requinquées lors des deux dernières courses, Valentino Rossi aimerait réussir à se battre pour le podium en Autriche. Mais, il le sait, cela passe par des qualifications mieux réussies que celles de Brno.

Rossi veut le podium et éviter les erreurs en qualifs

Deux fois quatrième du Grand Prix d'Autriche nouvelle génération, Valentino Rossi − qui était le seul du plateau actuel à avoir déjà couru sur place lorsque le Red Bull Ring a retrouvé le championnat, en 2016 − aimerait revivre les honneurs du podium sur place, comme il l'a fait en 1996 (c'était son premier !) et en 1997, en 125cc. Il lui faudra pour cela confirmer ses récents progrès, mais aussi s'assurer d'une performance plus complète, incluant une bonne qualification.

Bien qu'il n'ait pas pu monter sur le podium dimanche à Brno, Rossi a en effet quitté les lieux plutôt satisfait, mais aussi conscient que sa mauvaise position de départ expliquait qu'il ait manqué le trophée de peu.

"Depuis qu'on a changé la moto, je suis plus efficace au freinage et c'est très important", constate-t-il. "À Brno, le week-end a été bon, puisque j'ai été rapide, j'ai eu de bonnes sensations avec la moto. C'était très important pour nous de voir comment ça se passait et j'ai été très fort au freinage."

"Malheureusement en qualifs on a fait des erreurs, on a mis le pneu medium devant et avec le deuxième pneu arrière je n'ai obtenu qu'une petite amélioration parce que je ne me sentais pas à l'aise avec l'avant. Ça a fortement impacté ma lutte pour le podium parce que je crois que si j'étais parti un peu plus haut, ne serait-ce qu'en troisième ligne, j'aurais pu me battre pour le podium face à Zarco."

Lire aussi :

"J'ai eu un bon rythme et je me suis senti bien avec la moto, y compris dans la seconde partie de la course où j'ai pu attaquer. J'ai récupéré des places les unes après les autres en essayant de piloter intelligemment et de faire des dépassements nets. J'ai passé du temps avec Rins, on est partis de loin tous les deux et on est remontés ensemble jusqu'à Johann dans les derniers tours, mais ça n'a pas été suffisant pour le podium. Alors d'un côté, c'est positif car j'ai apprécié la course, j'ai réussi à bien piloter, dans des conditions difficiles, mais d'un autre côté, il faut qu'on améliore quelque chose le samedi pour essayer de partir d'une meilleure position."

Deux fois quatrième à un cheveu du podium

Déjà heureux d'avoir passé un cap lors du second week-end de Jerez grâce à un changement de réglages obtenu de haute lutte face aux ingénieurs Yamaha, le pilote italien dresse un bilan finalement encore plus positif après cette troisième course : "À Jerez je suis monté sur le podium, mais sous certains aspects c'était encore mieux [à Brno] parce que j'ai été fort jusqu’au bout, et à de nombreux moments dans la course, Rins et moi étions les plus rapides."

Ce qu'il espère à présent, c'est poursuivre sur cette lancée pour se montrer compétitif également sur le Red Bull Ring, qui accueille deux course coup sur coup. "L'année dernière, l'Autriche a été une bonne course, parce que j'étais parti de la quatrième ligne et j'avais fini quatrième, pas très loin de Quartararo qui était sur le podium et j'avais réussi à devancer Maverick et Rins", se souvient-il au micro du site officiel du MotoGP.

"Sur le papier, cette piste n'est pas bonne pour la M1 parce que la vitesse de pointe n'est pas vraiment notre point fort. Mais en 2019 la moto était bien à piloter et on a fait une bonne course avec la M1. On était un peu trop loin des Ducati et des Honda, mais on s'était battu pour le podium", retient Rossi, tout en sachant que Yamaha ne compte que deux podiums sur place, celui de Quartararo l'an dernier et celui de Lorenzo en 2016, qui à chaque fois ont terminé juste devant lui.

"Chaque année c'est une histoire différente. Il semble devoir faire beaucoup plus froid et on pourrait y puiser des avantages ou des désavantages. En tout cas, pour nous il est très important d'être compétitifs ici aussi", prévient-il. "Il faut qu'on essaye d'être forts et de se battre pour le podium, mais la météo aussi sera très importante. Il semble que ça pourrait changer entre le matin et l'après-midi, ça n'est pas très clair. Il faudra donc qu'on soit forts et prêts pour toutes les conditions."

partages
commentaires
La sécurité du Red Bull Ring sous la pluie inquiète certains pilotes

Article précédent

La sécurité du Red Bull Ring sous la pluie inquiète certains pilotes

Article suivant

Les pilotes Ducati entre espoir et prudence avant l'Autriche

Les pilotes Ducati entre espoir et prudence avant l'Autriche
Charger les commentaires
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021