Valentino Rossi - "Partir huitième est un gros problème"

partages
commentaires
Valentino Rossi -
Par : André Christian Cahuzac
8 août 2015 à 22:05

Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

Préoccupé hier par le niveau général affiché par sa Yamaha sur un tracé d’Indianapolis qui accueille le dixième Grand Prix de l’année en MotoGP, Valentino Rossi n’est pas plus détendu au moment d’entamer la veillée d’armes pour la course dominicale. Certes, il y a eu des progrès et l’ensemble est moins désespérant, mais les qualifications ont été ratées. Le "Doctor" s’élancera huitième sur le Brickyard, égalant sa plus mauvaise performance effectuée dans l’exercice cette saison. Mais cette fois, remonter sera plus dur.

C’est l’homme de Tavullia qui le reconnaît. Son rythme de course le met au mieux à la quatrième place, derrière les deux Honda officielles et son équipier déjà avide de combler une partie de ses 13 points de retard au championnat. De fait, il fallait rester au contact du trio de tête pour ne pas subir sa loi. Un objectif raté : "J’ai rencontré du trafic, j’ai fait des erreurs et je devrais partir de la troisième ligne. C’est un gros problème car je ne suis pas rapide alors que nous continuons à rencontrer des problèmes avec la moto. Nous devons les résoudre et faire un pas en avant demain lors du warm-up."

Dans ces conditions, se battre pour un podium sera compliqué. Oui, ce sera très difficile.

Valentino Rossi

Une progression constatée pourtant ce samedi. Mais la concurrence n’a pas attendu : "Hier j’étais vraiment lent et nous avons élevé notre niveau de jeu, tout comme la possibilité de mieux préserver les pneus. Mon rythme n’est plus si mauvais. Hélas, les qualifications ne m’ont pas permis de m’inscrire sur la seconde ligne. "     

"Dans ces conditions, se battre pour un podium sera compliqué. Marc et Jorge sont très forts tandis que, comme au Sachsenring, Dani est là. Oui, ce sera très difficile." Qui plus est, avant de rejoindre les pilotes cités, l’homme de Tavullia devra franchir un barrage composé d’un Crutchlow saignant, d’un Smith équipé d’une Yamaha performante et d’un Petrucci inattendu et imprévisible sur une Ducati.   

Prochain article MotoGP
Ducati et Dovizioso n’ont pas été à la fête

Article précédent

Ducati et Dovizioso n’ont pas été à la fête

Article suivant

Jorge Lorenzo - "En course j’aurai mon mot à dire"

Jorge Lorenzo - "En course j’aurai mon mot à dire"