Valentino Rossi en petite forme, mais ravi de sa Yamaha

Malgré une journée difficile côté santé, le pilote Yamaha retient du positif de la dernière évolution en date de sa moto.

C'est un Valentino Rossi amoindri par une migraine qui a entamé son programme d'essais de la présaison, ce lundi à Sepang, pour le premier des trois jours de tests au menu sur le circuit malaisien.

"Ce matin, je me suis réveillé avec un mal de crâne incroyable", explique-t-il. "J'avais très mal. J'ai dû rester dans ma chambre sans lumière, sans bruit, pendant une heure et demie pour essayer d'aller mieux. C'est peut-être l'air conditionné ou le vol, je ne sais pas, mais je ne me sentais pas très bien."

S'il assurait aller un peu mieux en fin de journée, cela a nécessairement perturbé sa journée, qui en a été réduite, lui qui n'a pu boucler que 28 tours contre, par exemple, 55 pour son coéquipier, Maverick Viñales.

"On a commencé à faire beaucoup d'essais, mais on n'a pas eu beaucoup de temps parce qu'on avait beaucoup à faire. Je ne suis pas au maximum", reconnaît l'Italien. "Aujourd'hui, je n'étais pas en forme et j'ai essayé de ne pas boucler trop de tours, parce que j'avais mal à la tête quand je roulais. J'espère donc aller mieux demain. C'est dommage, parce que j'ai perdu presque deux heures ce matin, ensuite cet après-midi il a plu, et on a donc pris un peu de retard."

Une moto plus aboutie

Un retard qui place Valentino Rossi en huitième position au classement du jour, mais qui ne reflète pas, selon lui, le potentiel d'une moto qui l'a indubitablement séduit et qu'il juge "meilleure" que celle qu'il avait pilotée en fin d'année dernière, déjà à Sepang.

"C'était très intéressant aujourd'hui, parce que pour la première fois, on a testé la véritable moto, ma moto, celle que j'utiliserai toute la saison. Au Japon, ils ont travaillé dur et ont conçu une moto meilleure que le prototype que l'on avait en novembre", indique-t-il, avant de détailler les zones de progrès : "moteur ; on a beaucoup travaillé sur l'électronique et c'est pareil pour le châssis. Mais demain on aura un autre châssis, légèrement différent, suite à nos commentaires sur le premier prototype."

"Le dernier jour où l'on était ici, en novembre, on avait réussi à bien progresser. De l'extérieur, la moto est assez similaire à ce que l'on a habituellement, mais en réalité elle est assez différente. Le dernier jour, on a réussi à comprendre un peu ce dont j'avais besoin et j'avais eu un rythme assez élevé, mais la moto était un mélange de nombreuses pièces, nouvelles et anciennes. Quand tu la voyais, elle n'était pas vraiment prête, c'était un prototype. Mais maintenant, elle est arrivée et elle est très belle."

Indiquant avoir de bonnes sensations dès le premier contact avec l'accélérateur, ainsi qu'une vitesse et une capacité d'accélération qui le satisfont, Rossi est ravi de ce qu'ont concocté les ateliers japonais : "On ne sait jamais grand-chose avec Yamaha, mais hier, quand on a vu la moto, [on a vu qu'ils] avaient fait du bon boulot. La moto est très bonne concernant tous les petits détails et bien meilleure que le premier prototype. C'était une bonne surprise. Mais, oui, on a beaucoup de travail."

Le travail se poursuivra donc demain, et ce en l'absence du leader du jour, Casey Stoner. "Il est très rapide… C'est vraiment bien qu'il ne coure pas !", s'empresse d'ailleurs de noter son ancien rival dans un éclat de rire. Reste désormais à voir si la rivalité exercée par les titulaires qu'il aura à affronter cette année ne lui ôtera pas le sourire.

Veste Yamaha
Veste Yamaha, en vente sur Motorstore.com
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement Essais de janvier à Sepang
Sous-évènement Lundi
Circuit Sepang International Circuit
Pilotes Valentino Rossi
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Réactions