MotoGP
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
18 sept.
Événement terminé
25 sept.
Événement terminé
09 oct.
Prochain événement dans
10 jours
16 oct.
Prochain événement dans
17 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
24 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
38 jours
13 nov.
Prochain événement dans
45 jours
20 nov.
Prochain événement dans
52 jours

Rossi chez Petronas : plus qu'une question de formalités

partages
commentaires
Rossi chez Petronas : plus qu'une question de formalités
Par :

Malgré la complexité du montage visant à placer Valentino Rossi chez Petronas, tout en étant sous contrat avec Yamaha, la mise en place de l'accord ne connaît aucun blocage, selon Lin Jarvis.

Dès le début du championnat, il y a un mois et demi à Jerez, Valentino Rossi avait publiquement confirmé qu'un accord oral existait pour qu'il rejoigne l'équipe Petronas la saison prochaine. Envisagée dès l'hiver, lorsque Yamaha a souhaité prolonger Maverick Viñales et recruter Fabio Quartararo dans son équipe factory, cette option s'est concrétisée au cours du printemps alors que le #46 devait accepter de décider de son avenir sans pouvoir évaluer son niveau en course comme il le souhaitait initialement.

Son choix s'est fait posément, dans le calme du confinement généralisé et d'un championnat à l'arrêt, et c'est certain de sa décision qu'il a finalement repris la compétition en juillet, prêt à s'engager pour la saison 2021 avec le team Petronas, avec une année supplémentaire en option. Depuis, pourtant, aucune annonce officielle n'est intervenue.

"Ce qui qui retient le plus les choses, c'est sans doute moi !" a fait savoir Lin Jarvis au micro du site officiel du MotoGP lorsqu'il lui a été demandé dimanche ce qui pouvait bloquer la finalisation de l'accord. "C'est un processus compliqué car il y a trois parties concernées : bien entendu, Valentino sera contracté à Yamaha, mais il sera placé dans l'équipe Petronas qui a ses propres sponsors. Nous avons donc besoin d'un accord tripartite et croyez-moi, c'est compliqué et ça prend du temps à mettre en place."

Lire aussi :

"En fait, je peux dire que [samedi], j'ai envoyé un briefing complet et définitif pour mettre tout cela en place. Il y a l'équipe légale en Malaisie et au Japon et aussi l'équipe légale de Valentino : c'est donc juste compliqué !" a expliqué le directeur exécutif de Yamaha Motor Racing. "Mais il n'y a rien de bloquant, disons, pour quoi que ce soit d'important. Il n'y a pas de blocage, pas de barrière : c'est une question de formalités."

Alors que le prochain rendez-vous du championnat est fixé à Misano, avec deux Grands Prix les week-ends des 13 et 20 septembre, peut-on compter sur un accord finalisé d'ici-là ? "J'aimerais que nous soyons prêts pour Misano, mais en étant réaliste il ne sera pas facile d'être prêts dans deux à trois semaines. Nous vous ferons savoir, mais tout est dans les tuyaux et nous ferons une annonce en temps voulu."

Avec Guillaume Navarro

Morbidelli "un peu timide" en repassant à l'endroit de son accident

Article précédent

Morbidelli "un peu timide" en repassant à l'endroit de son accident

Article suivant

Michelin répond à Dovizioso : pas d'anomalie, une erreur de pression

Michelin répond à Dovizioso : pas d'anomalie, une erreur de pression
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Valentino Rossi
Équipes Petronas SRT
Auteur Léna Buffa