Rossi dans le coup jusqu'à l'arrivée, "enfin !"

Le pilote Yamaha a pris part à ce qui lui a semblé être "la meilleure course de la saison", obtenant finalement la deuxième place.

Rossi dans le coup jusqu'à l'arrivée, "enfin !"
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Une fan de Valentino Rossi
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team, le deuxième, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing, Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

Valentino Rossi a fait son retour sur le podium, pour la première fois depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne et surtout sa fracture de la jambe fin août. Engagé dans la bagarre survoltée qui s'est déroulée ce dimanche à Phillip Island, le vétéran du plateau n'a pas ménagé ses efforts, à grand renfort de dépassements et de coude-à-coudes savoureux.

"J'ai beaucoup aimé, c'était une très, très bonne course", se réjouit Rossi, bien placé dès le départ dans le groupe de tête et leader à plusieurs reprises. "Ça a commencé dès le début, avec Miller, avec Espargaró… J'avais un bon rythme. Ensuite j'ai dû me battre en particulier contre Zarco, et puis Iannone est arrivé – les deux pires pilotes contre lesquels se battre ! Je me souviens d'une grosse bagarre contre Iannone en 2015 et il m'avait battu dans le dernier tour, alors j'ai fait le maximum. Et puis aussi avec Márquez."

Repassé en tête à sept tours de l'arrivée, le pilote Honda finira par filer vers la victoire sans plus être inquiété, un léger écart se créant dans cette phase finale de la course. Rossi estime qu'il aurait peut-être pu donner plus de fil à retordre à l'Espagnol, mais les nombreuses bagarres s'accompagnant de quelques chaleurs, il a dû se résoudre à se contenter de la deuxième place.

"À mon avis, j'avais le potentiel pour passer la ligne d'arrivée avec Márquez. En étant réaliste, je pense qu'il en avait un peu plus, alors il aurait été difficile de le battre, mais à mon avis j'aurais pu rester jusqu'au bout. Au moment où j'ai pensé 'OK, je suis dans la bonne position', Iannone est arrivé comme un fou, on a élargi et j'ai dit 'Bon, on recommence'", sourit le pilote italien.

"Ça a été une course en apnée du début à la fin. Faire les trois ou quatre derniers tours tranquilles, ça n'était pas pour aujourd'hui !" poursuit-il. "En tout cas je pense qu'il aurait été difficile de gagner, mais je suis très content parce que je reviens d'une période difficile après m'être cassé la jambe et il c'est très important aussi pour Yamaha et pour toute notre équipe."

Ravi du niveau d'adrénaline atteint durant cette course, qui ne déçoit décidément jamais, le pilote Yamaha était surtout soulagé de pouvoir compter sur une moto à la hauteur de l'enjeu. "C'était une super course, j'ai pris beaucoup de plaisir. Je suis très heureux parce que j'ai été compétitif. On a bien travaillé", se félicite-t-il. "Comme tout le monde, j'ai eu de la chance parce que les conditions ont été bonnes, alors on a pu voir la meilleure course de la saison. Je pense que tous ceux qui se sont réveillés à 7h en Europe sont contents."

Dans le stand du numéro 46, les bons choix ont été faits ce matin, en dépit d'un warm-up humide et donc avare d'enseignements dans l'optique de la course, qui a vu le soleil reprendre ses droits.

"Pendant les essais ici, [le niveau] est toujours très difficile à comprendre mais je n'étais pas mal, surtout vendredi. J'avais déjà un assez bon rythme en conditions normales. On a aussi compris comment progresser par rapport à hier parce que j'étais trop à la limite", relate-t-il.

"Ce matin, quand je me suis réveillé, je savais ce que je voulais de la moto. Dommage que le warm-up ait été mouillé, mais on a décidé de prendre le risque et de faire la modification. Je suis content parce qu'on a vu juste, et aussi sur le choix du pneu medium. Enfin ! J'ai pu faire une bonne course jusqu'au bout, pousser, m'amuser, attaquer et faire des dépassements, et c'est ce qu'il y a de plus beau."

partages
commentaires
Prendre des risques, "c'était le jeu" pour Márquez
Article précédent

Prendre des risques, "c'était le jeu" pour Márquez

Article suivant

Fracture de la main pour Aleix Espargaró

Fracture de la main pour Aleix Espargaró
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021