Valentino Rossi 21e : "Une piste géniale, mais aussi très difficile"

Une chute et l'avant-dernière place au classement : les débuts de Valentino Rossi à Portimão n'ont clairement pas apporté les résultats espérés, malgré le plaisir que lui a procuré le circuit nouvellement inscrit au calendrier MotoGP.

Valentino Rossi 21e : "Une piste géniale, mais aussi très difficile"

Valentino Rossi était impatient de se frotter à Portimão avec sa MotoGP, 38e circuit différent sur lequel il court en Grand Prix et 29e rien que depuis qu'il a rejoint la catégorie reine. La première journée d'essais l'a toutefois cantonné à des positions très faibles, jusqu'à la conclure avant-dernier, à 1"8 du leader et devançant uniquement Mika Kallio, de retour cette semaine pour un intérim chez Tech3 après une longue inactivité.

Le pilote Yamaha, qui avait simplement eu l'occasion de rouler sur place en octobre avec une moto de route, admet avoir été impressionné par le circuit maintenant qu'il a pu l'arpenter avec sa M1, mais il concède que ce nouveau terrain de jeu impose le respect et un nouveau défi dans la préparation. C'est d'ailleurs la quête des bons réglages qui l'a quelque peu perdu vendredi, jusqu'à le piéger lorsqu'il est tombé avec sa moto principale, devant ensuite se lancer dans un time attack avec une machine laboratoire.

"On a essayé quelque chose de différent. On a essayé d'améliorer le grip, surtout à l'arrière de la moto, mais malheureusement j'ai perdu en équilibre et en sensations, et je n'arrivais pas à entrer assez vite dans les virages. Ça a donc été une journée difficile", reconnaît le pilote Yamaha, qui admet avoir fait fausse route : "Ce qu'on gagne on le perd ailleurs, alors ça n'était pas la bonne voie."

Lire aussi :

"On est ensuite revenus à une moto un peu plus standard, et j'étais un peu plus rapide mais je suis malheureusement tombé. On a alors essayé de faire le time attack avec l'autre moto, seulement je n'avais pas de sensations sur l'avant et j'étais donc assez lent. Je pense que [samedi] on va revenir à des réglages plus normaux, et on va essayer de comprendre si on peut être plus rapide."

Un dénivelé "extrême"

"Différente", "amusante", la piste de Portimão plaît indéniablement au vétéran du plateau. "La piste est géniale, mais elle est aussi très difficile", souligne Rossi. "Sa grande différence, ce sont les changements d'élévation. J'ai parlé avec les personnes qui l'ont réalisée et tout est artificiel : ils ont décidé de faire sur le papier une piste différente des autres, avec tous ces changements de dénivelé afin qu'elle soit très particulière. Et ils y sont arrivés, parce que le dénivelé est vraiment extrême. On ne peut pas le comprendre sans y faire un tour, ça se voit un peu de la télévision mais les caméras écrasent beaucoup l'image et on ne comprend pas bien à quel point c'est différent. Ça rend la piste très difficile."

"Mais c'est un beau tracé, très technique, avec des virages très rapides. Nombre d'entre eux sont à l'aveugle, et il faut donc piloter de mémoire. Et puis c'est très rapide, alors c'est un circuit qui donne la chair de poule. Il les a toutes, il est génial", poursuit-il. "C'est beau de rouler ici, parce que c'est quelque chose de différent, c'est amusant et très excitant. Le nouveau bitume n'est pas mal. Je pense qu'il a besoin d'être un peu gommé, parce qu'il est très propre, alors je pense que le grip va s'améliorer séance après séance."

Lire aussi :

Largement distancé au championnat, Valentino Rossi n'a aucun objectif chiffré à atteindre ce week-end, son seul but étant de boucler la saison sur une note positive pour ne pas entrer dans l'hiver dans la dynamique morose des dernières semaines.

"Cette année a été très difficile. Et puis j'arrive d'une période très dure, durant laquelle j'ai fait des erreurs, j'ai eu des problèmes avec la moto et je suis tombé malade, et il y a donc beaucoup de courses que je n'ai pas terminées", résume le #46.

"Lorsque je suis revenu après le COVID-19, à Valence, j'ai malheureusement eu un problème avec la moto au bout de quatre tours. Par contre, à la deuxième course, je suis allé au bout. Je n'ai pas été très rapide mais c'est un point de départ. Ce week-end est donc très important car je veux faire mieux, essayer d'être plus compétitif", martèle-t-il cette semaine. "C'est la dernière course de la saison et je n'ai pas une position importante au championnat, mais je veux essayer d'être fort et rapide pendant le week-end."

Rossi ne veut donc pas en rester là, et promet de tout faire pour progresser alors qu'il clôt 15 ans d'union avec l'équipe officielle Yamaha : "On va se donner au maximum [samedi] parce que dès le matin ce sera une séance déterminante pour essayer de figurer parmi les dix premiers et j'espère qu'on sera plus compétitifs."

partages
commentaires
Photos - Les MotoGP à l'assaut des montagnes russes de Portimão

Article précédent

Photos - Les MotoGP à l'assaut des montagnes russes de Portimão

Article suivant

Le titre en poche, Joan Mir se sent "plus libre" en piste

Le titre en poche, Joan Mir se sent "plus libre" en piste
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021