Valentino Rossi présente son casque spécial au Mugello

Après l'absence de la course l'an dernier, Valentino Rossi a repris sa tradition en préparant un casque spécial pour le Grand Prix d'Italie. Un casque très champêtre !

Valentino Rossi présente son casque spécial au Mugello

Pas simple de rester inspiré après une si longue carrière et de trouver un thème différent pour chaque Grand Prix disputé sur le sol italien. Certains diront que l'inspiration cette année n'aura peut-être pas été la meilleure, mais Valentino Rossi a en tout cas choisi un thème inédit, celui d'une... vache.

Il reprend ainsi une idée comparable à celle de 2016, lorsque le nom Mugello s'était transformé en "Mugiallo" pour faire référence au jaune ("giallo" en italien) arboré par le pilote et ses fans. Cette fois, le jeu de mots vient du mugissement de l'animal ("mu" en italien) qui, dans la campagne toscane, semblerait donc dire "Muuuugello".

La demoiselle apparait sur tout le sommet du casque et ce "Mugello" rallongé part de sa bouche vers l'arrière du casque, où apparaît un pré bien vert. Sur les côtés du casque, une phrase improbable est inscrite : tirée d'une chanson d'un groupe humoristique italien, Elio e le Storie Tese, elle est basée sur un jeu de mots qui vient du fait que le mot "vache" en italien ("mucca") vient de l'onomatopée de son cri ("mu"). "Dites-moi pourquoi, si la vache fait 'meuh', le merle ne fait pas 'me'", dit la chanson dont toute la subtilité nous échappera.

 

Les casques spéciaux de Valentino Rossi au Mugello

Cliquez sur les flèches pour passer d'une photo à l'autre.

2002 : l'hommage à Graziano
2002 : l'hommage à Graziano
1/40

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Disputé le 2 juin, jour de la fête nationale italienne, le Grand Prix d'Italie est en 2002 l'occasion pour Valentino Rossi de rendre hommage à son pays mais aussi à son père, l'ancien pilote Graziano Rossi. Il reprend en effet le design qu'utilisait Graziano en 1979, année de naissance de Valentino.
2003 : champion(s) du monde
2003 : champion(s) du monde
2/40

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

La fierté italienne ne saurait être dissociée de la passion du football ! Valentino Rossi reprend donc les couleurs du maillot national en 2003, avec le bleu de la Squadra Azzurra.
2003 : champion(s) du monde
2003 : champion(s) du monde
3/40

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Sur le dessus du casque, apparaît le nom de Rossi et les cinq étoiles représentant ses titres à l'époque. Les couleurs du drapeau italien apparaissent quant à elles dans une bande qui part de la visière.
2004 : la médaille de bois
2004 : la médaille de bois
4/40

Photo de: Yamaha MotoGP

En 2004, pour la première fois depuis qu'il a ouvert son compteur de victoires en catégorie reine, Rossi vient de manquer le podium deux fois de suite. À son arrivée au Mugello, il tourne en dérision sa "médaille de bois", celle de la quatrième place.
2005 : le lauréat
2005 : le lauréat
5/40

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

En 2005, le Docteur se voit récompensé en 2005 par une laurea honoris causa, diplôme honorifique remis par sa ville de Tavullia pour l'ensemble de son œuvre. Quelques jours plus tard c'est donc avec un cartoon le représentant en jeune diplômé qu'il se présente au Mugello.
2006 : une vie en BD
2006 : une vie en BD
6/40

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Le casque de 2006 est conçu par Milo Manara, dessinateur de BD italien avec lequel Valentino Rossi s'apprête alors à sortir un livre.
2006 : une vie en BD
2006 : une vie en BD
7/40

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Le casque représente la vie de Valentino Rossi dans un format de bande-dessinée, dont les cases affichent les héros du pilote (Enzo Ferrari, Steve McQueen) ou ses fidèles soutiens animaliers.
2007 : la déclaration
2007 : la déclaration
8/40

Photo de: Yamaha Motor Racing

Il aime tellement courir devant son public au beau milieu des collines toscanes qu'il a décidé d'afficher son cœur sur son casque.
2007 : la déclaration
2007 : la déclaration
9/40

Photo de: Yamaha Motor Racing

Une manière, aussi, de rappeler qu'il reste foncièrement attaché à sa discipline, malgré des succès qui commencent à se faire plus rares.
2007 : la déclaration
2007 : la déclaration
10/40

Photo de: Yamaha Motor Racing

La magie du Mugello (ou du casque-cœur) opère le jour de la course et Rossi s'en va décrocher la victoire après une remontée dont il a le secret.
2007 : la déclaration
2007 : la déclaration
11/40

Photo de: Yamaha Motor Racing

C'est la folie au Mugello et Rossi offre même son casque au public en le lançant dans la foule du haut du podium. Un exemplaire de ce casque, si emblématique, sera également vendu aux enchères pour une œuvre caritative.
2008 : My face
2008 : My face
12/40

Photo de: Yamaha Motor Racing

Sa septième victoire consécutive au Mugello (et aussi la dernière en date) aurait presque été éclipsée par ce casque spectaculaire, figurant le visage de Rossi.
2008 : My face
 2008 : My face
13/40

Photo de: Yamaha Motor Racing

La créativité d'Aldo Drudi atteint son paroxysme et s'associe parfaitement à l'expansivité du pilote. Ce casque a été un tel succès qu'une version replica a été proposée sur le marché.
2009 : la tête entre les mains
2009 : la tête entre les mains
14/40

Photo de: Bridgestone Corporation

Valentino Rossi a de quoi se prendre la tête entre les mains en arrivant sur le Grand Prix d'Italie 2009, lui qui n'a signé qu'une victoire à ce stade de la saison et vient de connaître une débâcle au Mans. Il devra cependant se contenter d'un podium, la victoire lui échappant pour la première fois depuis 2001.
2010 : un joker porte-malheur
2010 : un joker porte-malheur
15/40

Photo de: Yamaha MotoGP

Dominé par son coéquipier au championnat à l'heure d'aborder son Grand Prix national, Rossi tente un coup de poker avec un casque "joker" en 2010.
2010 : un joker porte-malheur
 2010 : un joker porte-malheur
16/40

Photo de: Yamaha MotoGP

Sa chute en essais libres met toutefois un terme prématuré à son week-end et l'éloigne des circuits pour une fracture tibia-péroné.
2011 : mon œil !
2011 : mon œil !
17/40

Photo de: Ducati Corse

Ce n'est peut-être pas le plus esthétique, mais le casque "œil" fait certainement partie des plus spectaculaires arborés par Valentino Rossi.
2011 : mon œil !
2011 : mon œil !
18/40

Photo de: Ducati Corse

Un an après avoir connu sur cette piste le plus grave accident de sa carrière, l'Italien veut surtout montrer à la piste qu'il l'a à l’œil...
2012 : restons unis
2012 : restons unis
19/40

Photo de: Ducati Corse

La deuxième saison avec Ducati n'est pas vraiment meilleure que la première. L'heure pour Rossi d'appeler à l'unité.
2012 : restons unis
2012 : restons unis
20/40

Photo de: Ducati Corse

Il en appelle pour cela à l'un des plus célèbres chanteurs italiens, Gianni Morandi, interprète du tube "Restiamo uniti" (Restons unis).
2012 : restons unis
2012 : restons unis
21/40

Photo de: Ducati Corse

C'est également le premier Grand Prix d'Italie depuis le décès de Marco Simoncelli et son n°58 est venu s'ajouter aux bouledogues fétiches de Valentino Rossi.
2013 : la tortue
2013 : la tortue
22/40

Photo de: Yamaha MotoGP

Revenu chez Yamaha, Rossi doit se montrer patient avant de retrouver les sommets. Au Mugello, il fait appel à l'une de ses premières mascottes, la tortue, pour gentiment se moquer de son rythme du moment.
2014 : 46 minutes de cuisson
2014 : 46 minutes de cuisson
23/40

Photo de: Luca Stella/FotoMorAle

En 2014, Rossi fait appel à l'un des symboles incontournables de l'Italie, les pâtes. Et, d'après son casque, celles de la marque Di Vale, qui requièrent 46 minutes de cuisson, ne sont jamais trop cuites. À bon entendeur !
2015 : énergie solaire
2015 : énergie solaire
24/40

Photo de: Yamaha MotoGP

En 2015, il s'agit cette fois de profiter du soleil du Mugello pour tirer un regain d'énergie grâce à une surface inspirée des panneaux solaires.
2015 : énergie solaire
2015 : énergie solaire
25/40

Photo de: Yamaha MotoGP

Lui qui peine parfois à réussir ses essais et ses qualifications, avant de donner le meilleur de lui-même en course, il espère que le soleil toscan pourra lui donner la bonne impulsion.
2015 : énergie solaire
2015 : énergie solaire
26/40

Photo de: Yamaha MotoGP

Un casque à l'effet saisissant en piste !
2016 : Mugiallo
2016 : Mugiallo
27/40

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Pour l'édition 2016 du Grand Prix d'Italie, Valentino Rossi mise sur sa couleur fétiche, le jaune.
2016 : Mugiallo
2016 : Mugiallo
28/40

Photo de: Valentino Rossi

Barré de la mention "Mugiallo" - un jeu de mot entre Mugello et "giallo" (jaune, en italien) - son casque représente le tracé du circuit toscan...
2016 : Mugiallo
2016 : Mugiallo
29/40

Photo de: Valentino Rossi

... et affiche le drapeau italien bien en évidence.
2016 : Mugiallo
2016 : Mugiallo
30/40

Photo de: Valentino Rossi

Les mascottes sont au rendez-vous, sur un fond jaune bien entendu.
2017 : deux hommages
2017 : deux hommages
31/40

Photo de: Valentino Rossi

En 2017, Valentino Rossi rend deux hommages à travers son casque.
2017 : deux hommages
2017 : deux hommages
32/40

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Sur le dessus, Rossi est représenté tel Francesco Totti (qui vient alors de prendre sa retraite) tirant un penalty en annonçant : "Maintenant je vais lui faire une cuillère".
2017 : deux hommages
2017 : deux hommages
33/40

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Sur les côtés, le numéro 46 se mêle au numéro 69 de Nicky Hayden, décédé quelques jours plus tôt.
2018 : Viva Italia !
2018 : Viva Italia !
34/40

Photo de: AGV

En 2018, Valentino Rossi profite à nouveau du jour de la Festa della Repubblica, en Italie, pour afficher son patriotisme.
2018 : Viva Italia !
2018 : Viva Italia !
35/40

Photo de: AGV

Le design de son casque est le même que celui qu'il utilise durant la saison, mais les couleurs sont celles du drapeau italien.
2019 : Tricolore
2019 : Tricolore
36/40

Photo de: Dainese

En 2019 encore, le Grand Prix d'Italie se court le jour de la fête nationale. Valentino Rossi garde donc le thème patriotique pour son casque.
2019 : Tricolore
2019 : Tricolore
37/40

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Cette fois, le drapeau est dessiné à grands coups de pinceau avec des touches fluorescentes. Les symboles du soleil et de la lune, eux, sont présents sur l'arrière du casque.
2021 : Muuuugello
2021 : Muuuugello
38/40

Photo de: Valentino Rossi

Le casque très champêtre choisi pour 2021 met à l'honneur une grande vache et une chanson humoristique italienne.
2021 : Muuuugello
2021 : Muuuugello
39/40

Photo de: Valentino Rossi

2021 : Muuuugello
2021 : Muuuugello
40/40

Photo de: Valentino Rossi

partages
commentaires
GP d'Italie MotoGP - Programme et guide d'avant-course

Article précédent

GP d'Italie MotoGP - Programme et guide d'avant-course

Article suivant

EL3 - Tour record pour Bagnaia, Viñales envoyé en Q1 après une chute

EL3 - Tour record pour Bagnaia, Viñales envoyé en Q1 après une chute
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021