Valentino Rossi - Quelle gêne? Lorenzo est en pole!

C’est un Rossi heureux qui a quitté sa Yamaha au terme d’une séance qualificative qui l’a placé sur une première ligne qui était son objectif. Concentré sur cette performance, il ne comprenait pas le courroux affiché par son équipier.

À chaque Grand Prix, c’est quasiment le même scénario qui se présente à Valentino Rossi. Une entame compliquée, avec comme un retard à l’allumage par rapport à des adversaires tout de suite dans le rythme, avant une suite marquée par une montée en puissance qui l’abonne aux avant-postes. Le Doctor plie mais ne rompt pas. Et c’est d’ailleurs lui qui mène la danse au classement général, avec 12 points d’avance sur le redoutable équipier Jorge Lorenzo.

La meute poursuit donc un Doctor qui a voulu matérialiser l’ambiance dans la décoration d’un casque inédit où il est le gentil poisson poursuivi par un affamé requin. Un parallèle par ailleurs d’actualité puisque les Yamaha officielles ont affiché des ailerons en arrivant à Misano.

Certes, mais jusque-là, tout s’est fait dans une relative détente au sein du box Yamaha. Pour la première fois, dans cette qualification du Grand Prix de Saint Marin, on a vu comme un flottement dans les relations diplomatiques sur la piste entre les deux officiels d’Iwata. Le tout à cause d’un virage où les deux hommes se sont retrouvés sur la même trajectoire mais pas tout à fait sur le même rythme. Si bien que l’Espagnol, dont le seul objectif était de descendre sous les 1’32 au tour, a dû relâcher son effort. Car la pole position était acquise et le record aussi dans la poche.

Mais Lorenzo a montré son agacement une fois le drapeau à damiers baissé. Une conjoncture qui a amusé le nonuple titré : "J’ai fait perdre du temps à Lorenzo ? Mais il est en pole position !" Puis il est revenu sur sa situation : "On a beaucoup progressé depuis ce matin, même si dans le secteur 3 on n’est pas encore à 100%. Être sur la première ligne est très important car Lorenzo a l’habitude de partir très fort avec Márquez dans son sillage. Grâce à nos progrès, je ne suis plus très loin d’eux. Ce sera essentiel de rester avec eux dès le départ."

L’an dernier, c’était Valentino Rossi qui s’était imposé devant Jorge Lorenzo et Dani Pedrosa.        

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP de Saint-Marin
Sous-évènement Qualifications
Circuit Misano
Pilotes Valentino Rossi
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Résumé de qualifications
Tags jorge lorenzo, misano