Pourquoi il est possible de voir Valentino Rossi rouler pour VR46

Même si tout porte à croire que Valentino Rossi annoncera sa retraite au sortir de la pause estivale, plusieurs éléments laissent penser que l'on pourrait le voir sur une Ducati de son team, VR46, la saison prochaine, aux côtés de son demi-frère Luca Marini.

Pourquoi il est possible de voir Valentino Rossi rouler pour VR46

Arrivé dans le team Petronas cette année à la suite de la décision de l'équipe Yamaha officielle de le remplacer par Fabio Quartararo, Valentino Rossi traverse la période la plus difficile de ses 26 ans en Championnat du monde. Après neuf Grands Prix, celui qui a été titré sept fois en 500cc/MotoGP n'est que 19e du championnat avec un maigre total de 17 points, n'ayant décroché qu'un seul top 10 en course, au Mugello. Alors que le vendredi du week-end d'Assen a marqué un anniversaire inédit, celui des quatre ans qui se sont écoulés depuis sa dernière victoire, obtenue sur le même circuit en 2017, son dernier podium en date est le seul qu'il a décroché la saison dernière, à Jerez.

Depuis son arrivée dans le team SRT, Rossi a toujours dit qu'il ne songerait à une prolongation de carrière que si les performances étaient au rendez-vous, et ce n'est clairement pas le cas. "Comme je l'ai toujours dit, les résultats sont très importants et les résultats n'ont pas très bons dans la première partie de la saison, donc... Mais je vous informerai le plus vite possible", a confié le natif de Tavullia au site officiel du MotoGP à Assen, où son équipe, VR46, a officialisé que son arrivée en MotoGP se ferait aux côtés de Ducati.

Le communiqué de presse annonçant l'accord contenait une citation du Prince Abdelaziz ben Abdallah Al Saoud, qui en théorie se trouve derrière le soutien financier apporté par le géant de l'énergie Aramco : "Il serait fantastique que Valentino Rossi puisse rouler pour Aramco Racing Team VR46 ces prochaines années, aux côtés de son frère Luca Marini." L'intéressé n'a toutefois pas caché avoir été pris de cours par cette déclaration.

Lire aussi :

Avant son départ en vacances, la communication verbale et non-verbale de Valentino Rossi a laissé pensé qu'il était peu probable de le voir sur la grille la saison prochaine. Mais différents événements survenus ces dernières semaines pourraient contraindre le pilote italien à prolonger sa carrière.

Une saison supplémentaire pour attirer les sponsors ?

La source de l'imbroglio viendrait des clauses du prétendu contrat faisant de Saudi Aramco le sponsor principal du projet VR46 en MotoGP. Depuis la première annonce au mois d'avril, l'entreprise n'a jamais communiqué sur cet accord, les seules confirmations venant du clan Rossi, qui a assuré avoir l'aval du Prince. Plus précisément, tous les communiqués de presse sont signés par Tanal Entertainment, un conglomérat qui regroupe les entreprises détenues par le Prince saoudien.

Aramco a même cherché à se dissocier de VR46 dans plusieurs communications. "Aramco, l'une des plus grandes entreprises au monde dans l'énergie et la chimie, confirme ne pas être entré dans un partenariat stratégique avec l'équipe de MotoGP VR46 ou toute autre entité en MotoGP", a précisé l'entreprise à Motorsport.com dans une conversation téléphonique. "Aramco n'a pas été informé de l'annonce faite par Tanal Entertainment le mercredi 28 avril. Aramco n'a jamais eu d'accord commercial avec Tanal Entertainment, le Championnat MotoGP ou toute équipe engagée."

Mais ce n'est pas tout. Pendant le week-end du Grand Prix des Pays-Bas, Amin Hassan Nasser, directeur général d'Aramco, était l'invité du team Pramac et le dirigeant a répété tout au long du week-end qu'aucun contrat n'avait été signé avec VR46 et qu'il n'était pas envisagé de le faire. Aramco est devenu l'un des principaux sponsors de la Formule 1 en 2020 et il serait difficile de comprendre pourquoi cette stratégie s'étendrait à VR46, une équipe sans expérience du MotoGP et dont l'objectif initial était de faire rouler deux espoirs, Luca Marini et Marco Bezzecchi.

Le dénouement de cette histoire demeure un mystère et Rossi est resté sur la défensive à chaque fois que le sujet a été évoqué. "Nous sommes de bonne foi", a déclaré le multiple Champion du monde à Assen. "Je discute souvent avec le Prince et tout va bien." Le son de cloche n'est clairement pas le même selon le côté que l'on interroge. "J'aimerais me tromper, mais j'ai l'impression que l'accord ne s'est pas concrétisé", a précisé à Motorsport.com une source proche du dossier.

Et c'est pour cette raison que Rossi pourrait envisager de rejoindre son demi-frère chez VR46, dans le but d'attirer des sponsors et d'assurer la viabilité du projet bien plus efficacement qu'en faisant rouler Bezzecchi.

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Ezpeleta : Les pilotes "ne sont même pas d'accord sur les pénalités"

Article précédent

Ezpeleta : Les pilotes "ne sont même pas d'accord sur les pénalités"

Article suivant

Plusieurs pilotes du MotoGP réunis pour un test à Barcelone

Plusieurs pilotes du MotoGP réunis pour un test à Barcelone
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021